AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Nouvelle mise à jour ce 24/09/17
Vous pouvez lire et commenter la maj sur l'annonce, qui se trouve juste ici !
n'hésitez pas à nous laisser un petit mot sur Bazzart & PRD :coeeur:
GROUPES
Merci de privilégier les Esprits (en priorité), Humains et Médiums,
ainsi que sorciers voudouns lors de votre inscription! ♥

Partagez | .
 

 Lazare Williams-Blake - A love of sociopath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Messages : 3 Points : 160 Date d'inscription : 22/10/2017
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Oct - 19:23.
Lazare Williams-Blake
Avatar: Chris Wood


avatarpv

Carte d'identité


Statut: Sorcier Wiccan.
Âge: 29 équinoxes de mars.
Métier: Agent de police.
Lieu de naissance: Danvers, Etats-Unis. Le 22 mars 1988, parait-il.
Don: En dehors des différents dons inhérents à sa nature de sorcier wiccan, Lazare maîtrise particulièrement bien la nécromancie, ou plus communément appelé le don de résurrection.
Particularités:
Avis sur le surnaturel:
Membre de l': Audito Mortis.



Caractère
Minimum 200 mots. Pour les Possédés, n'oubliez pas de parler de l'esprit qui vous habite, du changement d'attitude,...


Histoire
Salem, 1692. ✙

Le vent soufflait dans ses cheveux d’un noir intense tandis que le brouillard semblait s’écarter sur son chemin. Le silence fût d’avantage marqué du fait que seuls les bruits de feuilles mortes et de quelques brindilles accompagnaient sa démarche assurée. Voilà comment seule dans la nuit, Abigail Williams s’enfonça dans l’obscure forêt qui bordait la ville de Salem. Elle était sûre d’elle, et rien n’aurait pu ébranler sa détermination. Lorsqu'en fin elle s’arrêta, ses lèvres se pincèrent dans un rictus des plus malsains.

“ Tituba. “ dit elle d’une voix résolument assurée qui lui donnait bien plus que seize ans. L’esclave de son oncle adoptif, le révérend Samuel Parris, inclina la tête respectueusement à l’intention de sa jeune maîtresse et l’invita d’un geste de la main à se joindre au cercle composé d’une poignée de jeunes filles.
Sous l’oeil malveillant de l’astre lunaire, les jeunes filles se mirent à danser au rythme des chuchotements de Tituba. La vieille femme noire semblait presque chanter tandis qu’elle jeta quelques objets occultes au sein du feu. Le rire effroyable de cette sorcière se refléta dans les yeux brillants d’Abigail. Tituba venait d’unir le sang Proctor au sang des Williams, cet amour serait à présent écrit dans les étoiles, à partir de ce jour et pour les siècles à venir. Chaque génération de ces deux familles seraient destinées à tomber sous le charme l’une de l’autre jusqu’à leur entière et réciproque extinction. Ainsi, d'une manière ou d’une autre, Abigail savait que son nom serait un jour mêlé à celui de son grand amour. Du moins, c'est ce qu'elle espérait naïvement.

Mais l’amour que portait John Proctor à sa femme était bien trop puissant pour céder sous l’effet d’un sortilège. Bien sûr, son indéniable attirance pour la jeune Abigail ne cessait de s’accroître de jour en jour, sans qu'il ne sache pourquoi.. Mais son amour lui, était pour Elizabeth. Rongée par la haine et la jalousie, Abigail décida d'éliminer sa rivale.
Quelques jours plus tard, une jeune orpheline élevée par la douce famille Proctor convoqua sa Maîtresse dans la grange. Cette jeune sorcière du coven de Tituba nommée Mary Warren, appréciait grandement ses nouveaux tuteurs et s'inquiétait de ce qu’Abigail pouvait bien préparer à l’encontre d’Elizabeth.. Mary, avait toujours préféré user de ses dons pour faire le bien, ce n'était un secret pour aucune des autres filles..

“ Vous devez me prendre au sérieux sans demander plus de précision, Maîtresse Proctor.. Si je parle, elles s'en prendraient à moi. Sachez simplement qu'elle vous veut le plus grand mal.. J’ignore encore précisément ce qu’elle fera mais.. “ Elle la fit taire d’un geste de la main au bout de deux longues minutes de discours ininterrompu “ Cela suffit Mary. Abigail n'est qu'une jeune fille et ce que tu racontes n’a aucun sens. Ce sont de lourdes accusations que tu portes sur la nièce du révérend. “ Comprenant que sans preuve, elle ne pourrait convaincre sa maîtresse de la malveillance d’Abigail, elle se contenta de faire référence à la bible “ .. Une heure avant la chute de Satan, Dieu le voyait encore comme le plus beau de ses anges, maîtresse Proctor. N’attendez pas qu’il soit trop tard, je vous en prie .. “ l’espace d’un instant, la détresse de sa fille adoptive troubla Elizabeth, pourtant elle retourna sans un mot chez elle, comme si cette discussion n'eut jamais existé. Elle garda cependant l'esprit quelque peu contrarié durant quelques jours, tout de même..

“ Elizabeth Proctor. Vous êtes accusée de sorcellerie sur la personne d’Abigail Williams. Avouez vos crimes ou vous serez pendue à l’aube. “ Au bout de plusieurs longues minutes de procès, les joues d’Elizabeth étaient noyées de larmes. A genoux, elle ne cherchait plus à clamer son innocence .. Abigail s’était elle même plantée un clou dans la poitrine après avoir déposée une poupée épinglée chez la famille Proctor. Elle s’était ensuite rendue chez le Juge Thomas, accusant l’esprit de Maîtresse Proctor d’être venue chez elle cette nuit, lui planter se clou en compagnie de Satan. Elizabeth savait qu’elle ne parviendrait à convaincre la cour, Abigail et sa petite troupe avaient déjà réussis à pendre bien des hommes et des femmes en se faisant passer pour des élues de Dieu, capable de déceler avec clarté les actes du malin ainsi que ses messagers. Faiblement, Elizabeth se releva sur ses jambes avec une force et une stabilité incroyable. Elle fixait le juge dans les yeux, des yeux si sombres de haine et d’injustice que le juge y vu l’oeuvre du Malin. Pourtant, il n’en était rien. Elle prit la parole, se tournant vers l’assemblée : “ Dieu garde les âmes immortelles des honnêtes qui n’ont su trouver la force de me venir en aide aujourd’hui. Depuis trop longtemps, là où passe Abigail Williams, la foule s’écarte comme la mer rouge. Mais cette putain incarne le pêché de ce village, et nul ne semble disposé à ouvrir les yeux. “ Elle se tourna vers son mari que deux fermiers maintenaient par la force “ Que Dieu continue de vous préserver de son emprise après mon départ pour les enfers, John .. “
Refusant d’avouer ses fautes Elizabeth fût emprisonnée cette nuit là. Elle qui durant sa vie entière n’utilisa en secret ses dons de sorcière que dans l’intention de faire le bien, dans la tradition wiccane la plus pure, elle sombra finalement avec brutalité dans une haine sans précédent à l’intérieur de sa petite geôle. Cette nuit là, elle accoucha seule et en silence de son quatrième enfant. Les rumeurs disaient qu'elle avait invoqué le Mal cette nuit-là, afin de maudire Abigail et sa descendance. C'est en tout cas ce qui se disait au village, après la découverte du nouveau-né, la nuque brisé, au matin de son exécution.

Des heures plus tard, le corps sans vie d’Elizabeth Proctor se balançait au bout d’une corde sous les faibles rayons du soleil levant. Elle fût l’une des rares véritables sorcières à perdre la vie durant les procès de Salem. Beaucoup n’étaient que d’innocentes victimes de la folie meurtrière d’Abigail Williams.

Il s'agissait ainsi de l'histoire de son nom, de sa famille, de son ancêtre. Du moins, l'histoire telle qu'elle était racontée. Foutaise ou vérité, Lazare ne sera jamais en mesure de le vérifier.

Danvers, 1993. ✙

En cette belle matinée, une petite fille brune venait de se réveiller. Son visage doux, magnifique et délicat se tourna vers le lit de son petit frère, vide. Aussitôt l’enfant se leva de son lit, enfila la première robe qu’elle trouva, puis se précipita dans les escaliers. Décoiffés, ses cheveux semblaient revenir du front, où la bataille aurait été rude ; sa robe était froissée et tandis qu’elle courait à cloche-pied à travers la maison en essayant d’enfiler ses souliers, elle appelait sa mère. “ Maman ?! “ s’exclama la fillette dans toute la maison pour alerter cette dernière qui d’ailleurs, comprit immédiatement :  “ Il est dans le jardin, il joue calmement. “ répondit une voix chaleureuse provenant de la cuisine. Une moue boudeuse s’afficha alors sur le visage de la petite, vexée d’être si prévisible aux yeux de sa maman. “ D’accord, je vais voir à quoi il joue. “ Les enfants Blake ont toujours été très fusionnels. Pourtant l’amour qui semblait les unir depuis leur naissance était de nature différente. Azelle aimait réellement son frère. Elle aurait fait de son propre corps le rempart à tous les maux pouvant l’atteindre. En revanche pour Lazare, il semblait d’avantage posséder sa sœur. La protégeant de tout et de tous, comme un objet précieux lui appartenant à part entière. C’était sa définition la plus évocatrice de l’amour.
La petite brune qui cherchait effectivement son frère ce matin là, foulait à présent l’herbe du petit jardin qui se trouvait derrière la maison. Au loin, il lui tournait le dos, assis en tailleur sur le sol, il se balançait en rythme. “ Lazare ! “ s'écria le jeune fille pour attirer son attention. Mais ce dernier ne bougea pas. Au fur et à mesure qu’elle s’approchait, Azelle semblait pouvoir entendre ce qu’il chantonnait doucement de sa jolie petite voix d’enfant. “ ..allouette, gentille allouette.. allouette.. je te plumerai.. “ Azelle s’avança, curieuse de voir ce qui semblait tant monopoliser l’attention de son frère, pourtant d’ordinaire si turbulent.. “ Lazare ? “ mais le garçon l’ignorait proprement, continuant de chantonner de bon cœur. L’inquiétude se lisait à présent sur le visage de la petite fille qui commençait sérieusement à s'interroger sur le comportement de son frère .. elle l’aimait beaucoup, ils s’amusaient beaucoup ensemble, mais parfois le petit Lazare faisait des choses que la jeune Azelle peinait à comprendre : “ je te plumerai la tête.. et la tête ! “ Sur ce dernier mot, un craquement soudain, terrifiant, glaça le sang de la petite fille. Lazare avait arrêté de chanter, ses épaules avaient arrêté de se balancer.. Puis un silence effrayant s’installa : “ Lazare, qu’est-ce que tu as encore fait… “ la petite fille s’approcha pour regarder par dessus l’épaule de son plus jeune frère et .. recula aussitôt, hurlant à pleins poumons pour alerter ses parents qui ne tardèrent pas à accourir. Une fois encore, Lazare venait de déplumer et de briser la nuque de deux corbeaux.


Danvers, 2010. ✙

Il disait de moi que j’étais fragile, dangereux et instable. Dans cette nuit froide du mois de décembre, une voiture de sport noir se déplace tel un spectre. Rapide mais silencieuse : ses feux puissants perçaient aisément l’obscurité, et avant même que l’on puisse prendre le temps de s’en méfier, l’engin roulant à allure mortelle s’était déjà envolé. Menteur d’exception et manipulateur hors pair.. m’avait-il dit lorsque j’avais tenté de fuir ses rendez-vous. A son bord, un homme. A peine vingt-deux ans, brun, vêtu d’une veste en cuir. Il semblait jouir du plaisir que procure l’adrénaline qui enivre tout homme au volant de se genre de bolide. Personnalité sadique et perverse, avait-il osé noter. Un rictus glacial s’appropria son visage alors qu’il se contenait difficilement de rire aux éclats. Ses doigts, semblaient danser sur son volant au rythme d’une musique entraînante, rien de particulièrement étonnant ; à l’exception faite qu’un calme quasi-religieux régnait dans la voiture. La vitesse seule pouvait-elle provoquer de tels états ? Pauvreté du jugement, incapacité d’aimer, goût du risque physique et vie sexuelle impersonnelle. Ces symptômes, me les avait-il attribué, ou seulement évoqué ? Après avoir nettement ralenti, l’auto quitta la route principale pour emprunter un chemin de terre qui semblait mener dans une forêt si sombre que n’importe qui préférerait l’éviter, même de jour.. Dénué de toute empathie, sans remord, ni honte.. L’homme continua de rouler quelques mètres encore avant de s’arrêter finalement avec une douceur stupéfiante. Frein à main, ceinture puis rapide retouche coiffure dans son rétroviseur : il était prêt. Il ouvrit sa portière, s’adossa contre sa voiture et les yeux dans le vague, prit le temps d’allumer une cigarette. L’excitation de la conduite l’avait déjà quitté, à présent il semblait difficile de mettre un mot sur ce qu’il pouvait bien ressentir, aucune expression sur son visage ne pouvait trahir un quelconque sentiment.“ Tu sais, j’aurais sûrement dû te le dire plus tôt. Mais t’étais plutôt doué comme Psychiatre. Je tenais à ce que tu le saches quand même. “ s’était exprimé le jeune homme faussement navré tandis que le coffre de sa voiture s’ouvrait tout seul. A l'intérieur, le corps sans vie du Docteur Hinton. Il paraissait mort depuis déjà un bon moment. Le beau brun leva les yeux au ciel tandis qu’il écrasait le mégot de sa cigarette encore chaude entre ses doigts : “ Me regardez pas avec ces yeux là. J’vous avais prévenu, faut pas me juger comme ça. “ Il porta ensuite sur ses épaules le corps du défunt médecin jusqu’à un trou de terre qui semblait avoir été creusé au préalable, il l’y déposa. Je ne suis pas malade. Je suis un stratège rusé, doté d’une grande confiance, lui avais-je répondu. J’imite le comportement relationnel des autres non pour les tromper, mais pour pouvoir me cacher au milieu d’eux. Mais c'est un secret. Un sourire mauvais se dessinant à la commissure de ses lèvres, il jeta une poignée de terre sur le corps sans vie du psychiatre : “ Ci-gît Dr Gregor Hinton, père et époux exemplaire, psychiatre de renom. Un homme bon, dévoué à la cause des désespérés et bla bla bla … Phasmatos Incendia ! “ Un sourire enfantin s’accrocha à son visage lorsque d’immenses flammes surgirent du sol. Grandes, chaudes, flamboyantes. Doucement, leur seule présence semblait hypnotiser le jeune sorcier dont les prunelles reflétaient ce spectacle magnifique. Il ne bougeait plus, doté d’un calme Olympien il se contentait de sourire presque timidement à présent. Impressionné pour la chaleur qui se dégageait de cet immense brasier. Un sentiment de plénitude submergea son être un instant. Un être en adoration face à l'élément destructeur par excellence. Lorsqu’enfin il s’éloigna en direction de sa voiture, les mains aux fonds de ses poches ; les flammes disparaissaient peu à peu, ne laissant presque aucune trace du Docteur, de son visage blafard et immaculé de sang. De ses lèvres violettes sur lesquelles on pouvait encore lire après sa mort, le diagnostic qui avait empli ses grands yeux bruns d’effroi … Lazare Williams-Blake, sociopathe. En tout cas, c'était l'avis de ce Médecin, fervent scientifique. Ignorant tout de la face surnaturelle du monde qui l'entourait.

La Nouvelle-Orléans, 2015. ✙

u.c.

La Nouvelle-Orléans, 2016. ✙

u.c.

Ravensburg, 2016. ✙

u.c.

Ravensburg, 2017. ✙

u.c.
New-York, 2017. ✙

u.c.

La Nouvelle-Orléans, 2017. ✙

u.c.



Test RP
Minimum 300 mots. Le test rp n'est pas obligatoire en cas de DC. Si vous prenez un pv, il est possible de demander un coup de pouce au staff pour vous donner une idée de situation.


Hors Jeu
Pseudo: Alecs.
Comment as-tu connu le forum? : En me promenant sur Bazzart dans la section des publicités.
Depuis combien de temps fais-tu du rp?: Je dirais quatre années bien tassées.
Impressions sur le forum: Au début un peu largué, peur de pas tout saisir correctement..  :youloulou: mais les annexes sont géniales et super bien rédigées. Et votre univers semble offrir beaucoup de possibilités; et esthétiquement, j'adore.  :amourlicorne:
Fréquence de connexion: Je passe au moins tous les jours.
Acceptez-vous les interventions dans vos rps?: Avec grand plaisir.
Un commentaire? :  :pc:  :bwaaah:




Dernière édition par Lazare Williams-Blake le Lun 23 Oct - 22:06, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Watch Your Bad Romance
avatar
Leenah M. Danvers
Watch Your Bad Romance
Messages : 417 Points : 3850 Date d'inscription : 25/01/2016 Age : 27
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Oct - 22:25.
Bienvenue parmi nous Lazare ! :coeeur:

J'ai hâte d'en découvrir davantage sur ton personnage! ** N'hésite pas si tu as une question, le staff se tient à ta disposition! ♥️

Bonne rédaction :pinglove:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Messages : 3 Points : 160 Date d'inscription : 22/10/2017
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Oct - 22:29.
Merci beaucoup Leenah, c'est très gentil. :hihi:

Je n'hésiterai pas dans ce cas. :tropchoupi:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Mon âme délicate se débrouille très bien toute seule, merci!
avatar
Eliot Ombre
❝ Mon âme délicate se débrouille très bien toute seule, merci! ❞
Messages : 36 Points : 641 Date d'inscription : 22/08/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Oct - 23:43.
Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche :luiaussi:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Je suis le maaaaaaaaal
avatar
Drake K. Ferguzson
❝ Je suis le maaaaaaaaal ❞
Messages : 142 Points : 1124 Date d'inscription : 12/09/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 23 Oct - 7:05.
Bon courage pour ta fiche Very Happy
Bienvenue sur le forum *_*
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Maybe magic broke her mind
avatar
Jane A. Kippling
❝ Maybe magic broke her mind ❞
Messages : 144 Points : 2011 Date d'inscription : 31/03/2017 Age : 18
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Devil May Cry
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 23 Oct - 15:09.
Bienvenue *^*
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Messages : 3 Points : 160 Date d'inscription : 22/10/2017
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 23 Oct - 21:37.
Merci à vous trois pour votre accueille. :biglove:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Demons just want to have fun
avatar
Noah J. Forester
❝ Demons just want to have fun ❞
Messages : 673 Points : 4489 Date d'inscription : 20/06/2016 Age : 27 Localisation : Sur son nouveau terrain de jeu
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 23 Oct - 21:52.
Bienvenue et bonne rédaction de fichette :pompom:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
l'ô dieu a du bon
avatar
Ô Dieu Connard
❝ l'ô dieu a du bon ❞
Messages : 594 Points : 6570 Date d'inscription : 02/10/2015
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Eye Of The Tiger - Survivor, Holding On For A Hero - Bonnie Tyler, Smooth - Santana ft Rob Thomas, Living On A Prayer - Bon Jovi, The Final Countdown - Europe, Bad - Michael Jackson, Gonna Need A Graves - Urban Country, Total Eclipse Of The Heart - Bonnie Tyler, Empire of Our Own - Raign, Don't Stop Me Now - Queen, Everybody Wants To Rule The World - Lorde
http://houseofhell.forumactif.com
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 30 Oct - 18:56.
Coucou ! Petit passage pour voir si tout se passe bien. Si tu as des questions n'hésites pas !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Lazare Williams-Blake - A love of sociopath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare
» Présentation Mike Blake
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: Take Me In :: Présentations-