AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Maintenance du forum ce 23/07 à 14h =D
Pour soutenir le forum ♥
n'hésitez pas à nous laisser un petit mot sur Bazzart & PRD
GROUPES
Merci de privilégier les Esprits (en priorité), Humains et Démons,
ainsi que sorciers voudouns lors de votre inscription! ♥

Partagez | .
 

 Aedhan H. Mulligan • Neither love nor evil conquers all, but evil cheats more

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
You Call Me a Bitch like it's a bad thing...
avatar
Aedhan H. Mulligan
❝ You Call Me a Bitch like it's a bad thing... ❞
Messages : 836 Points : 4692 Date d'inscription : 25/01/2016 Age : 26
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Shatter Me - Lindsay Stirling ; Believer - Imagine Dragons ; Oh Lord - In This Moment ; Skin - Rag'N'Bone Man ; Who We Are - Imagine Dragons ; The Fighter - In This Moment ; Blood on My Name - The Brothers Bright
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 9 Oct - 17:55.
Aedhan Hécate Mulligan
Avatar: Sophia Bush


avatarpv

Carte d'identité

Statut: Médium, Membre de l'Audito Mortis
Âge: 31 ans (le 25/12/85)
Métier: Exorciste et détective privée
Lieu de naissance: Nouvelle Orléans
Don: Télépathe. Aedhan est capable d'entendre les pensées d'esprits et de démons sans qu'elle ne puisse les contrôler. Cela trahit donc forcément la présence de ces derniers mais également la sienne, car ceux-ci perçoivent un écho de sa propre présence dans leur esprit. Ils ne sont cependant pas capables de rentrer dans ses pensées en retour, ce privilège lui étant réservé.
Particularités: Elle est la fille d'un Prince Démon, Stolas. Elle fait également partie d'une famille d'exorcistes, même si elle a longtemps repoussé cette voie.
Avis sur le surnaturel: Vivre avec le surnaturel depuis quasiment toujours vous force à y croire les yeux fermés. Pourtant Aedhan n'a jamais spécialement apprécié cela bien loin de là. Au contraire, elle a tout fait pour le repousser, avant de se rendre compte que ça lui serait impossible.
Membre du: Audito Mortis




Caractère
Tantôt mutine, tantôt frigide, Aedhan est tout un paradoxe à elle seule. Caractérielle, possessive, jalouse, exubérante, la jeune femme cache en elle de profondes blessures liées à l'absence de ses parents. Mais pourtant, la brune niera toujours tenir compte de son passé, et cherchera toujours à aller de l'avant, voulant prouver à tous à quel point elle peut réussir, peu importe ses origines. Fière, Aedhan ne lâchera jamais son objectif des yeux et se battra jusqu'au bout pour arriver à ce qu'elle veut.

Pourtant sous ses apparences de véritable muraille, Aedhan est une jeune femme extravagante, toujours prête à faire la fête et déconner. Vive d'esprit, mutine, elle possède un humour très pince sans rire, qui peut s'avérer être tordant lorsqu'il ne frôle pas trop les limites. Sa franchise  à toute épreuve ne lui confère pas que des amis, bien loin de là. Souvent, cette tendance en énerve plus d'un, mais il faut avouer que cette capacité permet au moins de savoir ce que la jeune femme pense de vous parce qu'elle ne mâchera pas ses mots. Elle n'est cependant pas dénuée de tact, si elle s'en donne la peine. Aedhan n'est pas quelqu'un qui prône la cruauté gratuite c'est juste qu'elle déteste les faux-semblants voila tout. Mais si elle vous gratifie l'effort d'un franc-parler, c'est qu'elle vous apprécie suffisamment pour pouvoir vous en faire part.

Avoir un alter égo masculin est quelque chose qui a été une ligne directrice durant toute sa vie. Se cacher dans l'ombre de son frère jumeau n'ayant jamais été une option, la brunette a toujours dû se battre face à l'archaïsme de ses grands parents. Enfants délaissés par leurs parents – dont un père absent – l'un et l'autre se sont toujours tournés uniquement vers l'autre en cas de besoin et cela a grandement marqué le caractère de la brune. Si l'on a souvent cherché à la protéger durant l'enfance, Aedhan a toujours démontré qu'elle était grandement capable de se défendre seule. Pourtant, sa relation avec son frère est d'une fusion assez incroyable, l'un et l'autre n'ayant pas besoin de mots pour se comprendre. Toujours présents l'un pour l'autre, ils arrivent à faire tourner en bourrique n'importe quel membre de leur famille et spécialement leurs grands parents... Mais si vous voulez une fête de famille animée, n'hésitez pas à faire appel à eux. Les deux sont pourtant comme les doigts d'une main et la jeune femme serait littéralement capable de mettre sa vie en jeu si cela signifiait sauver celle de son frère. Ce que la brune trouve tout à fait normal. Après tout, ils ont partagé le même utérus, ça doit bien vouloir dire quelque chose non ?

Mais derrière cette carapace épaisse, la médium cache au plus profond d'elle-même une fragilité sans nom, qu'elle ne laisse d'accès qu'à peu de personnes. Têtue, elle prétendra toujours que tout va bien, même si elle a atteint le plus bas des fonds. La faiblesse n'est pas quelque chose qu'on lui a appris dans sa famille et elle-même déteste se montrer sous un jour qui pourrait lui nuire d'une quelconque manière. C'est ce qui la pousse à toujours adopter un comportement un peu hautain et arrogant. Pour elle, avoir le dernier mot est synonyme de victoire. Et ce sentiment est extrêmement important à ses yeux. Sans doute une manière de contrebalancer cette impression d'insécurité qui l'a toujours étreinte.



Histoire

Welcome to the rooms of people
Who have rooms of people that they loved one day

Une histoire banale, chiante à en pleurer. Voila ce que tu penses de ta propre vie. Un tissus de conneries et d'erreurs qui s’enchaînent les unes après les autres. Tu t'observes à travers ce miroir brisé et un sourire amer se dessine sur ton visage. Tu lui ressembles. Tu leur ressembles. Mais tu es son portrait craché et au fond cette simple pensée t'effraies, te fais trembler lorsque tu étais enfant et que tu devais lui rendre visite. Au fond de toi, cette boule dans l'estomac ne part jamais. Tu sais qu'elle ne le pourra pas. C'est ce qui te pousse à continuer cette colère que tu maintiens vivante à travers un brasier sans fond. Tu ne connaîtras jamais la paix. Parce que depuis toujours tu es damnée.

Ta main essuie vaguement le miroir empli de buée avant que tu ne te blesses et qu'une large traînée de sang s'échappe de ton index. Inconsciemment tu te demandes si ta moitié ressent la même chose. Parce que jamais tu ne seras vraiment seule. Vous êtes venus à deux dans ce monde et égoïstement tu espères que vous en partirez ensemble. Parce qu'il est l'unique personne à laquelle tu ne pourrais survivre. Fusion parfaite, apparences maintenues, vous faîtes ensemble un jeu de la vie sans que personne ne comprenne pourquoi ce comportement. Mais vous, vous savez. Impossible de se glisser entre vous. Personne ne peut comprendre le lien qui unit des jumeaux. Mais toi tu sais. Tu sais que l'abandon et la folie de votre mère n'a fait que renforcer ce sentiment de devoir se protéger l'un l'autre, de ne jamais faillir à l'autre. Ta nature est égoïste et tu le sais. Quand tu aimes, tu ne partages pas. Malgré tout, tu ne t'attaches pas facilement, préférant les relations faciles et polies aux moments plein de sentiments. Ta mère t'a abandonnée. T'a toujours menti. Elle t'a montré que les gens n'étaient qu'hypocrisie et mensonge, que tu ne pourrais jamais leur faire confiance. C'est ce qui t'a poussée à garder le silence quand tes grand-parents ont pris votre garde et vous ont donné un foyer. Foyer dans lequel tu ne t'es jamais sentie à l'aise, pas vrai ? Un grand-père beaucoup trop autoritaire, qui vous a toujours formé à une vie qui ne te convenais pas. Une grand-mère particulièrement versée dans la religion, toi qui te moquais totalement de ce Dieu. Ne pouvait-il pas te foutre la paix cet abruti ? C'est curieux pour une exorciste de ne pas avoir conscience de cette haine féroce que tu lui voues. Mais dans le fond, c'est vers lui que tu diriges cette colère. N'est-ce pas, petite élue ? Le départ de ton père, la folie de ta mère, la pression de cette famille dont tu ne t'es jamais sentie digne. Tu détestais tout cela parce que tu te détestais toi. Tu es si loin de la vérité ma pauvre chérie. Si tu savais d'où tu venais réellement, tu te haïrais complètement. Tu es loin d'être l'élue que ta maman chérie a toujours protégée. Ton père n'est qu'un vilain Prince Démon. Une pure ordure. Tu as ses yeux d'ailleurs mon Trésor. Mais je me garde bien de te le dire, alors que je te regarde, dans une dernière lueur de défi. Ma jubilation est de te voir te démêler de tes origines. Parce que ça te ronge de ne pas savoir. Ooooh oui. Parce que ta crainte est là depuis l'enfance pas vrai ?

You don't own me
I'm not just one of your many toys

Tu étais jeune la première fois que je suis venu te visiter, Gamine. Tes boucles s'étalaient sur ton oreiller et tu dormais à poings fermés. J'ai trouvé amusant de venir souffler sur ton visage. Tu as même crû que c'était ta grand-mère qui venait et qu'il était déjà l'heure de te lever. Je n'ai pas pu m'empêcher d'éclater de rire et tes prunelles vertes se sont alors posées sur moi. Et tu as hurlé, pleuré. Ton avorton de frère s'est empressé de te rejoindre et tu t'es blottie contre lui. Je voulais juste jouer Trésor. Avec toi. J'ai continué pendant des mois, mais il venait toujours. Puis d'autres sont arrivés et je me suis lassé. Mais bon sang, qu'est-ce que j'aurais voulu t'avoir. Pouvoir entendre les pensées de tous, les utiliser contre eux. J'aurais été d'une puissance sans égale. J'aurais pu avoir le pouvoir sur tous ces résidus d'esprits. Mais il m'en a empêché bien entendu. Et tu as décidé de garder ton don secret, persuadée qu'ils ne comprenaient pas. Oh mais chérie, ils savaient bien avant toi ce que vous alliez être. Parce qu'eux aussi n'ont eu de cesse que de te mentir. Quelle joie je ressentirais lorsque tu t'en rendras compte et que ton monde s'effondrera à nouveau. Peut-être qu'à ce moment-là je pourrais te cueillir.

Je t'ai vue grandir tu sais. Volontaire, rageuse, animée de savoir et de liberté. Petit oiseau aux ailes brisées. Ton véritable déclic sur ta famille pourrie, ça a été ta première séance d'exorcisme. Oh, tu n'étais déjà pas hyper fan de ta mère... Mais le reste semblait correct. Trop strict, mais correct. Tu étais aimée, nourrie, choyée. Tu avais du mal à leur montrer que tu les aimais, mais tu le faisais quand même. Mais cet exorcisme. Oh mon dieu, j'en ai ri durant des semaines. Les larmes qui coulaient sur tes joues alors que la souffrance de cet homme était si forte. Tu voulais l'aider. Toi. Comme si tu pouvais y faire quelque chose. Et le sang, par la suite. Celui de ton frère. Celui qui te recouvrait quand tu t'es jetée près de lui et que les larmes affluaient davantage. C'est ce jour-là que tu as compris. Que lui et toi c'était quelque chose qui dépassait l'entendement. Tu n'as pas dormi durant des jours. Et puis Grand-Papa a appris pour toi. Et ton monde s'est totalement écroulé.

Tu es devenue une arme. Juste ça. Dans leurs yeux tu ne voyais plus cet amour inconditionnel, tu as vu leur intérêt. Et une part de toi s'est mise à les détester. Tu voulais t'envoler, Petit Oiseau. Fuir. Mais tu étais bien trop jeune. Peu coopérative aussi. Tu agaçais Grand-Papa. Alors il finit par se débarrasser de toi et de t'envoyer chez Pa'Obi. Oh chérie, tu te souviens de ce jour où tu as franchi cette maison remplie de Grigris et que tu as découvert la magie. Ton monde s'est retrouvé sans dessus-dessous, pas vrai ? Mais tes yeux se sont grand ouverts et tu as appris. Parce que tu aimais ça pas vrai ? Le contrôle et le pouvoir. Et surtout, tu avais ton frère. Et ça, c'était le plus important.

Please, when I go out with you
Don't put me on display

Tu n'as jamais aimé être muselée, pas vrai Aedhan ? Quand dans les tâches ménagères c'était forcément la fille qui devait se plier aux exigences de l'homme. Oh, ils sont conscients d'avoir sévèrement foiré avec toi tu sais. De t'avoir transformée en cette poupée anticonformiste. Tu as continué de nombreuses années les exorcismes, la violence, la colère. Et chaque fois un peu plus ça te brisait le coeur. Ton seul réconfort c'était les bras de ton frère et ceux de Pa'Obi et de sa femme. Ils sont devenus pour toi une véritable famille. Ce sont eux qui t'ont réellement élevée à être ce que tu es. À te donner ton courage et ta force. Eux, qui t'ont permis de t'éloigner.

Tu en étais tellement malade de cet univers que quand tu as fini le lycée tu as décidé de partir. Oh n'en doutes pas, ma petite, je t'ai suivie. J'ai vu ces hommes te tourner autour alors que tu étais adolescente mais ils ne t'intéressaient pas. L'université ça a été une toute autre chose pas vrai ? Tu avais un vide à combler, une place à prendre. Sans ton frère tu étais perdue. Et tu avais une adolescence à rattraper. Oh tu as toujours été bosseuse. Le droit, c'était ton truc. Quelque chose de si éloigné de ce que tu étais que tu t'y es plongée corps et âme. Mais sur le côté, tu étais une vraie fêtarde. Tu as rencontré des tas d'hommes là bas. Tu as enchainé les soirées, est rentrée dans une sororité. Ouh tu savais t'amuser à l'époque chérie. Tu étais une véritable terreur. Danser sur les tables, vider verre après verre, finir dans le lit d'un homme... Je suis persuadé que ton petit Aaron n'aimerait pas vraiment entendre tout ça. Sans attaches, toujours. Terriblement solitaire. Mais tu le rencontras. Et ma jalousie augmenta.

Un sourire ravageur. Des abdos pas si mal. Tu le vis une fois, deux fois. Vous vous êtes envoyés en l'air. Une fois, deux fois. Et tu t'attachas. Pour la première fois depuis des années. Vous avez continué à vous voir. Tu es tombée amoureuse. Stupide gamine. Ta vie ne t'avait donc rien appris ? Tu rencontras ses parents, il rencontra tes grands parents. Ton frère. Tu finis tes études et tu l'épousa. Vous étiez écœurants. Mais tu n'as jamais été de ces oiseaux que l'on prive de liberté mon petit aigle. Et encore une fois tu t'es sentie étouffer. Alors tu as pris peur. Oh ce que j'ai rigolé quand vous avez divorcé deux ans plus tard. Pourtant, tu l'aimais toujours. Mais ce n'était pas suffisant. Parce que rien ne pouvait te retenir pas vrai ? Rien mis à part ton stupide frère. Et c'est toujours vers lui que tu t'es tournée hein ?

Chassez le naturel et il revient au galop, Gamine. Tu es ce que tu es, ma Démone. Oh, je ris déjà de voir ton visage se décomposer lorsque tu découvriras. Parce que le droit a eu fini de te dégoûter lorsque que tu as remis les pieds dans cet asile où se trouve ta mère. Tu y as été de nouveau confrontée et tu n'as plus pu t'échapper cette fois-ci. Tu es revenue en rampant dans ta famille et tu as trouvé ta voie. Tu as rejoint l'Audito Mortis et tu as combattu ces vilains esprits. Bouuuuh nous n'avons même pas eu notre face à face, ma jolie. Si tu savais ce que j'aimerais remettre la main sur toi... Et puis tu es devenue détective privée. Dans le paranormal. Trésor, c'était la pire idée que tu pouvais avoir... Parce qu'encore une fois, il a fallu que tu t'associes avec ton frère... Même si tu avais un partenaire un peu spécial aussi. Ta pitié te perdra un jour tu sais.

And the innocence you spoiled
Found a way to live

Tu t'es alors lancée dans l'exorcisme pleinement, finissant ta formation avec l'un de ces charlatans qui a donné sa vie lors de l'ouverture de la bouche des enfers. Mais bon sang, ce que tu es devenue bonne. Pour la première fois, tu as vu la fierté dans le regard de ton grand-père. Oh tu étais une réussite à ses yeux, même si en toi tout s'était brisé. Tes illusions et l'amour auquel tu te raccrochais. Ton petit coeur était brisé. Tu avais traversé les enfers pour ce salaud. Ce salaud qui t'avais laissée partir. Mais Pa'Obi t'avais prévenue, chérie. Il est rare de revenir seul des Enfers. Avec toi, tu as ramené ce qui causerait ta perte. Votre perte. Et il s'est laissé sombrer. Je suis presque frustré tu sais. Lui, il l'a eu son médium. Toi... Toi tu me résistes, tu ne me vois même plus. Un visage que tu as totalement oublié. Ou presque. Parce que je sais que je hante encore tes cauchemars. Je le sais, parce que je ne t'ai jamais laissée tomber moi, contrairement aux autres. J'ai pu voir les larmes que tu retenais tandis que tu n'entendais plus parler de ton ex-mari. Bon sang, ne peux-tu pas simplement l'oublier ? Il n'a fait que te faire souffrir. Et il continue encore. Pourtant une part de toi continue de chercher sa présence, quand tu te réveilles en sursaut la nuit. Et que tu détournes le regard de ces miroirs que tu as recouvert. Comme si cela pouvait changer quelque chose.

Là je te regarde t'observer dans le miroir. Et je sais que tu détestes ce que tu y vois. Oh chérie, si tu pouvais voir la suite. Comme lorsque tu t'es réveillée et que tu as vu ta ville détruite. Que tu as pleuré les morts et que tu n'as pas pu t'empêcher que de sentir ton impuissance ? Tu ne sais pas ce qui arrive Trésor. Crois-moi, ce n'était que le début.



Test RP
Sa main s'abattit avec violence sur la joue du possédé tandis qu'elle l'observait avec une rage non contenue, réveillant la douleur qu'elle contenait encore quelques minutes auparavant. Sa respiration s'était faite haletante sous la force du geste et sous la puissance de la colère qui l'animait. Aedhan n'était pas spécialement quelqu'un de facile au quotidien. Méfiante, râleuse, suspicieuse. Savoir que cet esprit l'avait suivie toute sa vie lui donnait envie de gerber.

Sa surprise avait été telle qu'elle en avait laissé tomber la serviette qui enserrait sa poitrine. Elle s'était retournée à la première pensée de l'esprit qui habitait le corps de ce pauvre homme. Sa main avait écorché le miroir d'autant plus profondément et ce ne fut que ses réflexes qui lui avaient permis de se reprendre et d'entamer une litanie de psaumes avant de simplement assommer le gars qui lui faisait face en lui balançant un truc à la tête. Elle s'était ensuite hâtée de l'attacher et de le placer dans un cercle de sel, vérifiant les liens qui le tenaient et aspergeant ceux-ci d'eau bénite. Elle avait enfilé vite fait de quoi s'habiller et attaché ses cheveux, avant de s'asseoir en face du possédé et d'attendre patiemment son réveil. Comment était-elle parvenue à faire tout ça sans qu'il ne riposte ? Mystère.

Elle observait sa main quand il battit des paupières et lança un ricanement dans l'air, entamant son récit complet de sa vie. Génial, elle avait droit à un fantôme stalker. Comme si ce n'était absolument pas alarmant ? D'autant plus que cet abruti l'emmerdait profondément à continuer de ricaner comme une hyène. Et le coup était parti tout seul. Et le suivant aussi.

Agacée, elle avait alors commencée une séance d'exorcisme sans aucun vrai résultat. Normal, il lui manquait un peu de monde pour l'aider. Pa'Obi serait bien sur rapide pour venir et elle pourrait continuer. Mais elle avait besoin d'un peu de renforts. Elle appuya alors violemment sur sa main pour rouvrir la plaie, avant de glisser sa main sur le sol et de commencer à tracer une rune d'emprisonnement. Il ne resterait pas une minute de plus dans son champs de vision, c'était certain.

« Tu crois que ce sera suffisant Gamine ? Je te rappelle qu'un trou béant nous permet à tous de sortir sans que personne ne nous voie. Tu crois vraiment que ton petit exorcisme va me faire peur ? »

Son regard se durcit alors tandis qu'elle pressait le bouton d'appel de son téléphone.

« C'est moi. J'aurais besoin d'un peu d'aide par ici. Oui. Et la potion test aussi. Celle pour tuer définitivement un esprit.... Prends ton temps, il ne bougera pas. »

Elle se tourna vers le possédé, un sourire froid sur les lèvres.

« Tu disais ? Oh ne tire pas la tête va... Rien de personnel. »

La médium franchit alors le cercle de sel, ricanant doucement.

« On dirait que tes plans vont être contrariés... Et si tu me donnais ton petit nom ? J'envisagerais peut-être de ne pas totalement te faire disparaître alors. Allons, sois raisonnable. Tiens, tu te tais maintenant ? »

Le bruit d'une clé qui se tourne dans un barillet résonna dans la maison et la brune se redressa, s'écartant de l'esprit, avant d'adresser un sourire amusé à son frère.

« Nous avons de la visite. »



Hors Jeu
Pseudo: Edana
Comment as-tu connu le forum? : C'moi qui l'ai fondé  :viking:
Depuis combien de temps fais-tu du rp?: 11 ans :yoda:
Impressions sur le forum: BOAAAAH parfait bien sur!  :perv:
Fréquence de connexion: 7/7j 18h/24h
Acceptez-vous les interventions dans vos rps?: Oui! :niiih:
Un commentaire? : BOUYAAAAAAAAAAAAAAH! JE SUIS CONTEEEEEEEEEEEEEEEEENTE!


   


In chains
Somebody break these chains. Wrapped around this heart. I don't want you leaving, I'm begging for mercy, oh to break these chains. Oh heaven help me now, Trade these shackles for a crown. And I'm on my way, way down.BY PHANTASMAGORIA




Dernière édition par Aedhan H. Mulligan le Ven 4 Nov - 16:42, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Guess we have began to blur
avatar
Quinn Lucinda Marchand
❝ Guess we have began to blur
Messages : 534 Points : 3226 Date d'inscription : 07/10/2016 Age : 18
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
https://bleuazurpommedamourcitronvert.wordpress.com/
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 1 Nov - 17:35.
Bonne rédaction :cookie: !


Quinn Lucinda M.
Try to hear my voice, you can leave,
now it's your choice.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
I'm a Human fighting for his own
avatar
Lucas A. Duplessis
❝ I'm a Human fighting for his own ❞
Messages : 489 Points : 3719 Date d'inscription : 15/03/2016 Age : 32 Localisation : Là où il y a des emmerdes
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 4 Nov - 17:06.
Tu es validé(e)!
Bienvenue chez les fous

Maintenant que tu as passé le plus dur, on te laisse un petit guide de navigation sur le forum!

Avant toute chose, tu peux dès à présent ouvrir ton sujet de liens et de rp's. Dans la section des rp's, tu auras également accès à quelques aides pour te trouver des partenaires de jeu avec les demandes de rp's où tu auras également l'occasion de demander des sujets concoctés par l'ô dieu connard lui même! Lorsque tes sujets seront terminés ou s'ils sont malheureusement à l'abandon, n'oublie pas de les faire archiver afin de faciliter la vie du staff =D

Tu as également à ta disposition de quoi faire évoluer ton personnage! C'est à ça que sert la boutique du forum. Tu y trouveras les évolutions typiques pour ton personnage ainsi que les demandes de phrases de rang, de changement de pseudo, d'avatars,... ainsi que les demandes de double et triple comptes! La boutique fonctionne avec des points (que tu peux retrouver dans ton profil et dans tes messages) et si tu désires en gagner, voici comment faire: gagner des points

Sache que pour l'ouverture du forum, un event a été lancé afin que tous puissent y participer et mettre les pieds dans le plat! N'hésite donc pas à rejoindre Wreak Havoc. Ce dernier est accompagné d'un flood afin que tu puisses en discuter avec les autres joueurs. Aussi, tu peux tout à fait laisser ton impression sur le forum, ce qu'il te manque au niveau du jeu ou toute suggestion dans le sujet d'annonce prévu à cet effet =D

Tu as donc toutes les clés du divin royaume! Nous te souhaitons donc une bonne visite et de joyeux rps sur HOH! (oh oh).

Bon jeuuuuuu



C'est toujours un délice de te lire ma belle :coeeur: :coeeur:


Open your eyes.
don't get too close, it's where my demons hide. @ ALASKA.
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Aedhan H. Mulligan • Neither love nor evil conquers all, but evil cheats more

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Symbole Evil Sunz Forge World
» The Legend of Zelda - Evil Shadow
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: Take Me In :: Présentations :: Fiches Validées-