AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Maintenance du forum ce 23/07 à 14h =D
Pour soutenir le forum ♥
n'hésitez pas à nous laisser un petit mot sur Bazzart & PRD
GROUPES
Merci de privilégier les Esprits (en priorité), Humains et Démons,
ainsi que sorciers voudouns lors de votre inscription! ♥

Partagez | .
 

 Sauvons les sauterelles ! Ft Noah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Don't put the blame on me
avatar
Aaron S. Mulligan
Don't put the blame on me
Messages : 1047 Points : 2428 Date d'inscription : 30/10/2016 Age : 31 Localisation : NOLA
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Million Eyes
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 20 Fév - 17:04.
Sauvons les sauterelles !
Noah ft. Aaron

   

Arpentant les allées du centre commercial, le corps encore contusionné de sa séance de boxe avec un pote, Aaron se sentait bien. L'esprit léger et la pression retombée, le sport était un défouloir. Depuis la découverte du corps ailée, le nombre de saloperies avait augmenté à la NOLA. Les gens tombaient malades et mourraient assez rapidement...Et les insectes avaient envahis l'air. Certains jours, le ciel était brouillé par le nombre de bestioles. Heureusement les nuées de sauterelles n'avaient pas lieu tout le temps.

Les affaires n'avaient pas flanché, bien au contraire, avec sa jumelle, ils ne chômait pas. D'ailleurs, Aaron devait y retourner, après avoir fait quelques courses.  Par les temps qui courent, il aimait bien avoir un peu de stock. Puis ça lui permettait de plonger dans un quotidien presque normal. Tout le monde ou presque, devait bien acheter des trucs à bouffer.

Après avoir pris un paquet de crackers, de la viande séchée, un paquet de riz, du whisky, il prit aussi un stock de compresses. Mais ce n'était pas tout, Aedhan lui avait demandé de prendre un truc typiquement féminin : des protections hygiéniques. Sérieusement ? Elle ne pouvait pas se débrouiller seule ? Apparemment non. Certes, elle était occupé et semblait préoccupée en ce moment, mais quand même. Tel un frère modèle et gentil, Aaron accepta la course et de ce fait se trouva un peu perdu devant le rayon concerné. Bordel, il y en avait tellement. Soupirant face à tant de choix, il ne savait pas trop ce qu'il fallait. Il n'y connaissait rien. Cherchant des yeux une boite qui lui semblait familière, sans se soucier des regards des femmes se portant sur cet homme dans ce rayon féminin, le trouvant soit mignon, soit louche. Las de tergiverser, il finit par prendre deux boites au pif, hésitant à prendre des couches pour le fun. La tête de sa sœur serait trop fendard en découvrant les couches... Mais il préféra les laisser dans le rayon pour ceux qui en avait réellement besoin. Brave petiot.

Courses payées, sous le regard amusée de la caissière, le medium se dirigea vers la sortie en flânant dans la galerie commerciale. Son attention était attiré par une boutique de fringues, mais un brouhaha lui fit relever la tête. Des gens affolés rentraient en courant dans le centre. Fronçant les sourcils, son sac de course tenu d'un bras contre son torse, le medium se dirigea vers la source du bruit. Les sauterelles emplissaient le ciel, voulant s'introduire dans chaque ouvertures.

Le vigile sommait tout les personnes sur le parking de se grouiller d'entrée. Une fois que personne ne fut en vue, il actionna la fermeture manuelle des portes automatiques. Les protégeant de toute invasion, par contre ce qu'Aaron n'avait pas prévu c'était que toutes les portes du Sas étaient bloquées... comme en cas d'attaque terroriste. Il se retrouvait donc coincer dans 6m² avec le vigile, un barbu et une femme d'un certain âge, ainsi qu'un bon nombre d'insectes qui avait eu le temps d'entrée. Chouette.

Aaron écrasa les sauterelles qui passaient sous ses pieds et sa main libre, il n'aimait pas ses insectes, et visiblement il n'était pas le seul. Les autres semblaient faire la même chose. Sauf la Dame qui se mit à hurler.


«  Noooon ! Arrêtez! »


Le Mulligan se figea pour la regarder, un tantinet perplexe.

«  Ce sont des créatures de Dieu.. Il ne faut pas leur faire de mal ! Elles méritent notre clémence. »


Oh bordel. C'était une illuminée fervente défenseure de la cause animale, apparemment, qui n'hésita pas à se mettre à genou pour prier le seigneur, devant un Aaron médusé qui échappa son sac dont les tampons flux abondant qui se firent la malle.

« Vous êtes sérieuse ? » ne put-il s’empêcher de demander.


made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Demons just want to have fun
avatar
Noah J. Forester
❝ Demons just want to have fun ❞
Messages : 478 Points : 2776 Date d'inscription : 20/06/2016 Age : 26 Localisation : Sur son nouveau terrain de jeu
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 12 Mar - 16:32.
Stolas s'enfonçait dans le centre commercial, vers le supermarché, à pas déterminés mais pas trop. On ne marchait pas trop vite dans ce genre de bâtiments, il l'avait appris. Sinon on attirait les regards et ce n'était pas ce qu'il voulait. Il ne flânait pas non plus, mais rien de grave, d'après les clichés observés, il aurait simplement l'air d'un homme de plus qui déteste faire les courses et essaye de régler la corvée rapidement. Mais comme on le disait quelques lignes plus haut, sans aller jusqu'à courir parce que, apparemment, ça ne se faisait tout simplement pas et que l'homme astreint d'emplettes, toute envie d'abréger ses souffrances qu'il ait, tient à signaler sa contrariété. Une preuve de plus de l'étrangeté – stupidité ? - de l'être humain. Bon, en fait, le barbu ne râlait pas plus que ça, personne ne l'obligeait à faire de courses et il n'y allait même pas pour feindre l'humanité ce jour-là... Mais l'apparente démarche restait importante. Pas de 15km/h, ni du 4km/h. Sois badaud, Forester.

Sur le chemin, quelques personnes saluèrent leur docteur préféré qui leur répondit par un sourire charmant. Stolas était un Démon qui avait beaucoup de facilités à attirer la sympathie chez les Humains. Il en était très satisfait, parce que les duper en était beaucoup plus savoureux. Qu'ils le découvrent ou non, il trouvait ça toujours très drôle. Ah qu'est-ce qu'ils étaient cons ! En plus, ça lui permettait de sévir plus longtemps. En Enfers, on se moquait souvent de son idée de kiné bienveillant, mais les résultats parlaient d'eux-mêmes. Jamais personne ne le soupçonnerait, au contraire de ces crétins pour lesquels on avait tué plusieurs membres de l'Audito Mortis avant qu'ils ne répandent l'idée de la présence démoniaque. C'était d'ailleurs à propos de l'association qu'il était là.

Alors, t'es où ?

Cinq minutes après le texto, il retrouvait Sadraah dans le rayon hygiène-beauté. Tous deux opérant dans la même centurie, ils se connaissaient, disons, depuis un certain temps puisque Sadraah était un Démon créé après les Princes. Des vieux de la vieille qui s'accordaient plutôt bien et avaient appris qu'ils travaillaient aussi plutôt bien ensemble.

« Choisis un rasoir, je te l'offre. »

Ainsi entama-t-il leur conversation.

« Tu te la joues Dalila ? »

En même temps, Sadraah désigna leur cible. Enfin cible. Le type que voulait évaluer le Démon. Ce serait un membre de l'Audito Mortis et, en plus, un détective privé qui ne s'occuperait que de cas étranges. Le type-même qui scrutait tampons et serviettes, remarqua Stolas en lançant un regard discret. Une femme les regarda de travers.

« Quoi, ils sont pas assez biens pour toi ? Tu veux qu'on aille voir chez les femmes ? »

Il roula des yeux. La « cible » avait l'air costaud. Mais il fallait encore vérifier toutes ses connaissances et son profil psychologique.

« Tu fais chier. Je vais me prendre à boire. Et des M&m's. »

Il y avait assez de monde pour ne pas se faire remarquer, mais rester derrière le cul du mec ne se révélerait pas fort judicieux. Ils passèrent à la caisse plus ou moins en même temps, mais à trois caissières d'intervalle. Celle-ci passée, Noah ouvrit le paquet jaune – ces trucs au chocolat, il en boufferait toute la journée. Il fit une tête bizarre quand l'autre en piqua.

Pas le moment des reproches, des gens hurlaient et couraient. La question du pourquoi ne se posait pas vraiment, mais la combinaison : ciel sombre + individus se giflant = nuée de sauterelles. C'était la surprise de Papa. A ce qu'il paraissait, elles commençaient déjà à faire des ravages. Le truc, c'est que Sadraah n'appréciait pas trop ces bestioles. Stolas soupira avant de lui dire de rester à l'intérieur et de s'approcher de la sortie. Un insecte utilisa son épaule comme intermédiaire pour arriver sur la tête de quelqu'un. Il n'y avait plus de doute.

Le gars se laissa coincé dans le sas, alors... Ben le Prince Démon n'eut pas trop le choix. Ils étaient quatre, dont une personne avec une arme et une... Impossible de retenir un fou rire face au numéro de Brigitte Bardot. Son regard répondit clairement à la question sur son sérieux. Et il était encore plus drôle que sa déclaration en elle-même. Face à elle, on avait ainsi un panel de réactions : stupéfaction, hilarité... Colère. Le vigile s'exclamait :

« Vous êtes folle ! On devrait se laisser envahir peut-être ? Les laisser détruire les récoltes ? Elle sera belle votre clémence quand vous mourrez de faim ! »


Pour appuyer ses dires, il ponctua son sermon en écrasant une sauterelle du pied.

« Monstre ! », répliqua-t-elle, outrée.

Stolas sentait qu'il allait s'amuser. Pendant leur altercation, il prenait des insectes et les posait sur la femme. C'est quand un spécimen se logea dans ses cheveux, descendant de la main du blond, qu'elle se tourna vers lui, tout en se secouant.

« Mais qu'est-ce que vous faites ?! »

« Ben c'est vous qui voulez les garder... Si vous voulez pas qu'on s'en occupe, va falloir plus que des paroles, madame. Montrez l'exemple. » Il ajouta à l'attention des hommes : « Qu'est-ce que vous en pensez ? »

Il avait déposé précédemment son sac contenant la bouteille à terre pour avoir les mains libres, mais avait gardé le paquet de M&m's dans sa poche, qu'il reprit.

« Quelqu'un en veut ? », proposa-t-il, avant d'en manger un lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Don't put the blame on me
avatar
Aaron S. Mulligan
Don't put the blame on me
Messages : 1047 Points : 2428 Date d'inscription : 30/10/2016 Age : 31 Localisation : NOLA
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Million Eyes
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 17 Avr - 21:46.
Sauvons les sauterelles !
Noah ft. Aaron

   


Se faire enfermer dans un sas d'à peine 6 m² ne faisait pas parti du programme. Seules les courses y étaient prévues. Mais à choisir il préférait être à l'intérieur, plutôt que de subir la nuée à l'extérieur. Il n'était vraiment pas fan des insectes,  pas au point d'être phobique, mais au point de pas aimer les voir grouiller dans tout les sens. Berck. Comble de la joie, le medium se retrouvait avec le vigile, un grand blond et une folle. Oui parce que môdame ne voulait pas qu'on tue des sauterelles ? Non mais franchement, comme si elle vivait dans une maison remplie de ses trucs volants. Aaron était consterné, littéralement.

Le ton montait entre le vigile et la folle.  Cela lui permis de sortir de sa stupéfaction pour trouver la situation assez cocasse. Au moins, cela pimentait l'attente. Le medium eut un sourire à l'initiative du blond. Même si ce qu'il percevait du type ne lui plaisait guère. Il arrivait à sentir que ce n'était pas un humain lambda, mais une bestiole surnaturelle. Détail qui ne le réjouissait pas des masses, mais le medium n'en montra rien. Aaron préférait continuer à l'observer. Sa proposition était tentante, pour emmerder la bonne femme.  Le vigile en tout cas acquiesça, tout content de trouver des alliés face à la folle. Des M&m's ? Jetant un œil au paquet de friandise, puis au type, Aaron céda à la gourmandise.

«  J'en veux bien ! » Puis il plongea la main dans les M&m's pour en prendre deux ou trois. «  Merci ! »

Croquant dans les bouchées chocolatées, il sentit qu'une bestiole s'était perdue dans ses cheveux roux t bouclés. Shit ! De sa main libre, il enleva l'insecte pour la présenter à  la protectrice des animaux.

«Tenez, je vous la confie. Si elle reste plus longtemps  sur moi, je crains qu'il lui arrive malheur. Puis c'est l’occasion de nous montrer s à quel point vous aimez ces créatures de Dieu...» lui dit il d'un ton très sérieux.
Mais cette dernière ne fut pas très très respective.

«  Ne me touchez pas ! Je vous interdit de m'approcher tous autant que vous êtes... ! »
« Mais c'est pour le bien des insectes.. » rétorqua t'il alors qu'elle lui lançait un regard noir.
«  Laissez moi tranquille tous autant que vous êtes.! »

Aaron se recula pour retourner vers le type au M&m's.

«  Vous croyez qu'on va être bloqué longtemps ? » demanda t'il au blond et au vigile qui était venu se poser à coté d'eux.

Mais encore une fois, la folle détourna leur attention, puisqu'elle se mit à hurler. Une sauterelle s'était faufilée sous son haut, cette proximité ne semblait pas envisageable pour la protectrice des animaux. Elle s'agitait dans tout les sens, frôlant la crise d’hystérie, affolant encore plus les insectes présents dans le sas.

« Aidez moiiii ! »

made by black arrow


HRP : Pardon pour le temps de réponse. :beuh:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Demons just want to have fun
avatar
Noah J. Forester
❝ Demons just want to have fun ❞
Messages : 478 Points : 2776 Date d'inscription : 20/06/2016 Age : 26 Localisation : Sur son nouveau terrain de jeu
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 29 Avr - 19:42.
Apparemment, tout le monde appréciait ses idées. Comme quoi... Noah adressa un sourire gourmand au Médium qui se servait de confiserie, juste avant de faire pareil. Il avait bon goût à ce niveau-là au moins. Le vigile ne céda pas à la gourmandise, mais s'échinait à faire déguerpir les sauterelles de sa personne dans la direction de la grande protectrice. L'autre homme s'y mettait aussi, provoquant la panique de celle-ci. Ne me touchez pas ! Ne m'approchez pas ! Laissez-moi tranquille ! C'est qu'elle avait peur, la petite dame. Noah s'appuya contre une paroi, profitant du spectacle. Il se demandait comment la situation allait partir en cacahuète (ses préférés, mais ça n'avait rien à voir). L'uniforme s'installa près de lui, comme s'il avait peur de se retrouver seul avec la représentante du sexe opposé. Puis ce fut au tour de l'homme aux tampons qui demandait combien de temps ça allait durer. Le blond haussa les épaules.

« J'imagine que ça dépend du nombre de bestioles dehors... »


« Aidez-moiiiii ! »

Sourcil levé, il tourna son attention vers la femme qui gesticulait dans tous les sens. Contradictoire ou besoin d'attention ? Peu importait, si elle continuait comme ça, il pariait qu'un des deux ne résisterait pas à l'assommer. Mais lequel ? Le Démon aimerait bien que ce soit le Médium mais misait davantage sur le gardien. Pour l'instant, personne ne bougeait. En même temps, elle avait demandé qu'ils ne l'approchent pas. Elle n'était pas le genre de donzelle qu'on avait envie de sauver.

« Au secours ! Elle est entrée sous mon chemisier ! Faites-la partiiiir ! »

Noah soupira et mangea un chocolat. Elle n'était même pas jolie. Pas défraîchie, mais pas jolie non plus. Le plus rentable consistait à la laisser beugler jusqu'à ce qu'un des deux autres craque.

« Amie des animaux, mais pas de trop près, c'est ça ? »


« Calmez-vous ! Vous voulez pas qu'on y touche, maintenant vous assumez ! », gueula le vigile.

« C'est pas votre métier de contrôler les gens ? », questionna innocemment Stolas.

Vas-y, lâche-toi, mon gars.

Il serrait les poings et avait rougi. De toute évidence, l'honnête travailleur était nerveux en ce moment. Trop de pression. Trop d'anormalités. Trop de malheurs. Trop de trucs qui déraillaient. C'était largement suffisant pour faire perdre la tête à la plupart des mortels. Stolas remarquait ses muscles tendus, l'effort qu'il faisait pour se retenir de réagir.

« Si je fais quelque chose, elle sera capable de porter plainte après... »

Le Démon posa alors une main rassurante sur son épaule. Innocente. Bienveillante.

« On témoignera pour vous, ne vous en faites pas. »

Démoniaque.

« Merci. »

Le vigile hocha la tête, décidé, et s'approcha de la danseuse de zumba pas au point. Il se mit alors à la taper violemment partout sur son buste en hurlant :

« C'est bon, elle est morte là ? Vous allez vous calmer ? »

Des cris de douleur résonnèrent dans le sas. L'homme ne frappait pas que pour tuer l'insecte et bientôt elle tomba à genoux.

« Arrêtez ! S'il-vous-plaît, arrêtez ! »

Mais l'individu n'en avait pas fini. Maintenant qu'il avait décidé de se lâcher, il devenait incontrôlable. La chiante porte-parole de la nature se révélait un excellent défouloir. Après les poings, des coups de pieds pour varier les plaisirs !

Feignant la stupéfaction, Noah partagea un regard avec le Médium.

« Heu... Je pensais pas qu'il avait une méthode de ce genre... »

Ce n'était peut-être pas ce qu'il aurait fait à la base, mais ça le démangeait. Il en avait envie, l'entité surnaturelle l'avait senti. Stolas lui avait juste donné un petit coup de pouce. Ce n'était pas bon de retenir ce qu'on avait au fond de soi.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Don't put the blame on me
avatar
Aaron S. Mulligan
Don't put the blame on me
Messages : 1047 Points : 2428 Date d'inscription : 30/10/2016 Age : 31 Localisation : NOLA
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Million Eyes
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 17:25.
Sauvons les sauterelles !
Noah ft. Aaron

 


Enfermé, le medium patientait tant bien que mal. Grignotant les M&M’s que le blond lui avait passés, il attendait la délivrance. Sentant l’agacement pointait le bout de son nez avec la nana protectrice des sauterelles, mais qui ne voulait surtout pas en avoir sur elle. Qu’est-ce qu’elle est casse –bonbon c'te fille. Il sentait ses nerfs se tendre, mais il prenait sur lui.  Étrangement d'ailleurs, mais Aaron préférait faire abstraction de la femme, dur avec les cris. Ses mirettes se posèrent sur la dame... Il soupira sans retenu. Le vigile semblait à bout de nerfs.

La situation en ce moment était tendue. Le surnaturel avait laissé beaucoup d'empreinte sur la ville. Il faudrait être aveugle ou très con pour pas s'en apercevoir.  Témoigner pour lui ? Euh minute papillon, le medium n'était pas d'accord avec ça.

«  Tout dépend ce qu'il fait... »

Aaron avait encore une conscience et des principes qu'ils tenaient à garder, même s'il faisait régulièrement des entorses pour s'en accommoder à sa sauce. Par contre le blondinet semblait être à fond derrière le vigile, ne le pousserait il pas à la tentation ? Nouveau soupir de la part medium. Il n'avait qu'une hâte que cette fiche porte se débloque. Sauf que c'était pas pour tout de suite. Observant l'humain, il le voyait s'avancer vers la femme pour la frapper. Oh bordel ce con n'y allait pas de main morte.

À croire que la vielle était un parfait défouloir pour le type. Aaron ne pouvait rester sans réagir devant  à la fureur de ce type, sinon la protectrice n'allait pas survivre. Il lança un regard noir aux mecs aux M&m's, il ne croyait pas une seconde à son innocence dans ce soudain accès de fureur. Mais pour le moment, la priorité était d'arrêter le vigile face à ce punchingball improvisé. Aaron se rapprocha assez pour lui saisir le bras dans un premier temps tout en lui criant.

« STOP ! Vous allez la tuer à force ? »
« Et alors ? » répondit il en se débattant tout aussi rageusement. Le vigile semblait vraiment ronger par la fureur et la rage, à croire que toute la frustration retenue sortait d'une manière dévastatrice. Il ne se laissait pas faire, se débattant comme un diable pour défaire l'étreinte du medium. Sauf que ce dernier s'accrocha, resserra son emprise et l’obligeant même à se mettre à genou. Le vigile était costaud, mais Aaron aussi, puis son passé de flic lui avait appris à savoir maitriser quiconque, chose qu'il mettait souvent en pratique. Ce n'était pas une mince à  faire, surtout qu'Aaron ne savait pas s'il pouvait compter sur le blondinet. En tout cas, chose certaine il se méfiait de lui.

«  Calmez vous, bordel ! Je pensais que les gars comme vous avaient plus de maitrise ? »

Il tentait de le faire revenir à la raison, même s'il sentait encore la colère bouillonnait en lui. Ce mec était vraiment une bombe à retardement rempli de frustration...Après quelques minutes, le vigile semblait apaiser.

« J'vais vous lâcher,  mais vous avez intérêt à  rester tranquille ! »

Le medium fit ce qu'il avait dit, il recula de quelques pas, toujours en ayant le vigile à l’œil. Il se rapprocha de la femme au sol, qui avait été bien touché. Prenant son pouls, Aaron sut qu'elle était toujours en vie, en étant de choc, surement avec des cotes cassés voir plus mais en vie pour le moment. Le vigile ne profita pour se relever, les yeux injectés de sang, il prit le flingue qu'il avait sa cheville. Ah merde, Aaron n'avait pas pensé à vérifier si le gugusse était armé ou pas.  Il lança un regard accusateur au blondinet du genre «  vous êtes content de vous? »


« « Faites pas le con ! Coup et blessures envers une femme c'est déjà pas génial.. mais tirer sur des hommes désarmés, c'est pas glorieux.. »

Le type tremblait de colère, son arme au poing, il visait tantôt Aaron, tantôt le type aux m&m's.

Dédé:
 

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Ô Dieu Connard
❝ Admin ❞
Messages : 510 Points : 5311 Date d'inscription : 02/10/2015
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Eye Of The Tiger - Survivor, Holding On For A Hero - Bonnie Tyler, Smooth - Santana ft Rob Thomas, Living On A Prayer - Bon Jovi, The Final Countdown - Europe, Bad - Michael Jackson, Gonna Need A Graves - Urban Country, Total Eclipse Of The Heart - Bonnie Tyler, Empire of Our Own - Raign, Don't Stop Me Now - Queen, Everybody Wants To Rule The World - Lorde
http://houseofhell.forumactif.com
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 17:55.
Le membre 'Aaron S. Mulligan' a effectué l'action suivante : Viens gratter Dédé


'Dédé' :
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Ô Dieu Connard
❝ Admin ❞
Messages : 510 Points : 5311 Date d'inscription : 02/10/2015
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Eye Of The Tiger - Survivor, Holding On For A Hero - Bonnie Tyler, Smooth - Santana ft Rob Thomas, Living On A Prayer - Bon Jovi, The Final Countdown - Europe, Bad - Michael Jackson, Gonna Need A Graves - Urban Country, Total Eclipse Of The Heart - Bonnie Tyler, Empire of Our Own - Raign, Don't Stop Me Now - Queen, Everybody Wants To Rule The World - Lorde
http://houseofhell.forumactif.com
❝ Administrer le post ❞
Posté le Hier à 14:34.
Bonjour,

   Le RP n'a pas de réponse depuis au moins un mois, faut-il l'archiver ? Si c'est le cas, pensez à prévenir dans le sujet adéquat. S'il n'est pas terminé, n'oubliez pas votre partenaire de jeu :beuh:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Demons just want to have fun
avatar
Noah J. Forester
❝ Demons just want to have fun ❞
Messages : 478 Points : 2776 Date d'inscription : 20/06/2016 Age : 26 Localisation : Sur son nouveau terrain de jeu
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Aujourd'hui à 4:43.
Regardez-moi ce héros... Oh là là, monsieur, vous risquez de tuer une emmerdeuse de première ! Que faites-vous donc. Le calme est une vertu et je suis une pauvre âme ennuyeuse. Le Médium venait d'interdire toute forme d'amusement dans cet espace limité. Pas comme si Stolas pouvait juste se tirer ailleurs. Non, il était coincé dans un sas d'un centre commercial entouré d'une chieuse et d'un bon samaritain. Heureusement que le vigile était là. Comble du dépit, au vu de la tête de jeunot, la femme respirait encore. Réagir, c'était une chose, mais il aurait pu au moins les séparer trop tard. Timing de merde ! Putain, je m'emmerde !, avait-il envie de gueuler.

Ouais, heureusement que le vigile se montrait un tantinet divertissant. Pas du tout calmé, il avait leurré l'autre enfant de chœur et se levait déjà en sortant son arme. Amen. Enfin... Ce con arrivait à le viser, LUI. Qui l'empêchait d'agir ? Ingrat d'Humain. Et l'autre qui en rajoutait avec sa gloire à deux balles. Toi, t'as raté le test, alors me fais pas chier ! Encore un inutile soldat qui lui rappelait l'horreur paradisiaque.

Noah se décolla de la vitre, se redressant face à cette menace, les sourcils froncés de contrariété. Saloperies de sauterelles qui les retenaient en otage. Quand il vit le canon de l'arme à feu se stabiliser dans sa direction, il leva les mains.

« Je te rappelle qu'on t'a rien fait... Je t'ai même proposé gentiment des m&m's ! »

« J'aime pas les m&m's. »

Un blasphème à moitié couvert par le bruit du chien actionné... et du flingue qui se cale. Pauvre fou, il n'aurait pas dû rater sa cible. Il le visait et en plus, il osait cracher sur ces douceurs chocolatées. Frustré, le mortel s'énervait davantage et, ne pouvant reste en place suite à l'insidieuse décharge électrique provoquée par le Démon, s'agitait déjà vers celui qui l'avait immobilisé. Enfin un juste retour des choses. Dommage pour lui, il avait raté sa chance. Stolas devait réagir, parce qu'il ne pouvait pas laisser cet imbécile le menacer impunément et pour le bien de sa couverture. D'un pas rapide, il le rejoignit et arracha l'arme de ses mains. A cet instant, le portable du kiné sonna pour annoncer un message. L'ignorant, il attrapa le gardien par la chemise et le jeta contre la porte vitrée, avant tout pour l'éloigner des deux autres. Surtout parce qu'il avait envie de dégommer quelqu'un.

« T'es vraiment con. »

Dans le même temps, le ciel s'éclaircissait à l'extérieur. La femme chialait presque silencieusement à terre – Stolas regrettait le « presque » -, à moitié tremblante. Il montra l'arme au Médium.

« Tu veux que je te le confie ? »

Du côté des portes, l'enragé se relevait. Oh le Démon aurait grandement apprécié les tuer tous les trois. C'est ce qu'il aurait fait si le lieu n'était pas ouvert à un nombre incalculable de témoins. Sauf que ça n'allait pas comme il le voulait et il devait rester dans son jeu. Il aimait bien jouer, c'était pas ça... Mais là, plus de sang l'amuserait davantage. Derrière, le vigile frappa son poing de toutes ses forces sur la vitre, et hurla. Elle ne cassa pas, par contre on était en droit de se poser la question au sujet de ses phalanges. Aussitôt, une alarme tonitruante se déclencha. Noah leva les yeux au ciel. Manquait plus que ça.

Le blond se porta à la hauteur de l'agressif et lui décocha une droite. Ce dernier tomba, perdit connaissance sous le choc.

« Au moins il nous cassera plus les couilles. », cria-t-il à l'adresse du samaritain pour que sa voix porte à travers l'affreux bruit strident.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Sauvons les sauterelles ! Ft Noah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yannick Noah
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» I don't wanna grow up __ Noah L. McCarthy
» Le topic officiel de l'idylle clandestine entre Noah et Amanda
» Sauvons nos compagnons!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: New Orleans :: West Quarter-