AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


House of Hell est en HIATUS
Merci pour cette chouette année. :coeeur:

Partagez | .
 

 Le mal a plus d'un visage... ft Jane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Je suis le maaaaaaaaal
avatar
Drake K. Ferguzson
❝ Je suis le maaaaaaaaal ❞
Messages : 142 Points : 2944 Date d'inscription : 12/09/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 26 Sep - 7:12.

Le mal a plus d'un visage...


feat Jane Kippling

Dire que Drake est un vieux démon ne serait pas adéquat, pour mieux le qualifier, il faudrait le qualifier de fossile. Effectivement, maîtres Ferguzson fait partie des premiers fils démoniaques de Dieu, cette fameuse grande entité est donc le créateur de Gaziel. Ce dernier a reçu de son père, une part de sa magie, ce qui fait qu’il est immortel, rendant les possibilités pour le tuer très compliqué, mais cela ne reste pas impossible pour autant ! Du fait que le brun ténébreux, sois resté beaucoup de temps sur cette terre, malgré quelques passages obligatoires en enfer, disons, l’homme à la couleur de peau porcelaine avait eu le temps de rencontrer beaucoup de monde et voire des mortels relativement puissants. D'ailleurs, il y a peu, il a entendu parler d’une jeune sorcière, sur les premiers temps, le prince n’avait pris le temps de s’arrêter sur ce sujet, par manque de temps, mais surtout d’envie, ne voyant pas d’intérêt à s’attarder sur elle. Cependant, les choses changèrent rapidement dans sa tête.

Il découvrit plus tard concernant la jeune femme, de type asiatique, que sa trace magique lui ait familière. Après avoir mené sa petite enquête, le frère de Noah, comprit qu’elle est la descendante de l’une des plus grandes sorcières. Dans les années 60, cette femme avait été capable de détruire un groupe de cinq démons et l’un de ses démons. De plus cette sorcière avait même réussi à mettre le prince des éléments hors-jeu. Konrad n’avait jamais pu remettre la main sur cette trace magique, jusqu’à peu. L’homme au regard bleu océan n’avait pas perdu une seule seconde, l’être diabolique avait envoyé l’un de ses démons suivre la sorcière, afin d’être certain que ce soit bien celle qu’il pense. Bien sûr, l’ancien directeur de la CIA aurait pu le faire par lui-même, mais avait bien trop de choses à faire, s'il devait rentrer dans la vie de la jeune femme, il devait être certain de ne pas perdre son temps… Certain, alors, il avait ordonné à son démon de l’espionner, de récolter le plus d’informations concernant la jeune femme, mais aussi de ses ancêtres, pendant ce temps l’homme au physique imposant, avait pris le temps de réfléchir à son plan.

Installé confortablement sur son fauteuil, derrière son bureau, les grandes baies vitrées derrière lui, donnant sur une vue chaotique, mais si belle aux yeux de l’avocat. D’un geste de la main, une forme humanoïde, totalement composé de feu, apparut, laissant place l’instant suivant, à l'un de ses êtres démoniaques. Il se mit à genoux devant son régent, tout en baissant la tête et l’appelant maître.

« Je veux un point précis sur la situation ! » Ordonne Drake à la créature des enfers, chose que son soldat s’empresse de faire. Restant assis dans son fauteuil, son bras gauche tendu en direction du bureau où est posée sa main, son coude droit, quant à lui est sur l’accoudoir, sa main près de son visage, se frottant les doigts, écoutant et regardant son interlocuteur, avec la plus grande attention. « Bien ! Où est-elle actuellement ? – Il hoche la tête une fois sa réponse obtenue et reprit. – On s’en tient au plan initial, tu attends mon accord, je te l’enverrais de manière télépathique. Bien, tu peux disposer. »

Celui responsable de Katrina prit les devants, il se lève de son fauteuil, marchant en direction de la porte de sa porte, il disparut soudainement. L’être infernal réapparut quelques kilomètres plus loin, marchant dans le bayou, vêtu d’une manière pas vraiment appropriée, mais bon, il est conscient que tout devra aller à la poubelle en rentrant. Roulant des yeux en voyant la terre sur ses chaussures de ville, d’une magnifique et célèbre marque française. Il se rassure en se disant, que ce ne sont que des Louboutins… S’enfonçant dans le bayou, Gaziel visualise parfaitement son plan qu’il prépare depuis quelques semaines à présent. Une sorcière comme elle ne peut rester sans faction et risquer d’être membre de l’Audito est hors de question pour le régent des éléments. Certes, elle n’est pas encore très puissante, ne maîtrise pas si bien que cela sa magie, sauf que ce jour viendra et vaut mieux l’avoir avec eux… Une fois arrivé de l’endroit où se trouve cette jeune femme au visage angélique, d’une voix grave, mais sur un ton calme, il s’exclame :

« Mademoiselle Kippling ? »

(c) cooKie

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Maybe magic broke her mind
avatar
Jane A. Kippling
❝ Maybe magic broke her mind ❞
Messages : 145 Points : 3841 Date d'inscription : 31/03/2017 Age : 19
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Devil May Cry
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 26 Sep - 20:58.
Le mal a plus d'un visage...



Jane aimait se promener dans les marais. Ça pouvait paraitre répugnant et nauséabond, mais il y régnait quelque chose de mystique, qui vous éblouit par sa noirceur. Jane appréciait cette atmosphère d’une certaine façon. Ce jour-là, elle avait prévu de récolter quelques échantillons de diverses plantes pour ses recherches personnelles. Les potions sur lesquelles elle travaillait restaient souvent bancales, mais il arrivait qu’elles fonctionnent et fasses ce qu’on leur demandait. Kippling espérait réussir quelque chose en rapport avec la divination ou la respiration sous-marine. Pour y parvenir elle alliait des ingrédients qui entraient dans la composition d’autres préparations du type. Les fleurs et feuilles des marais n’étaient pas souvent utilisées et jamais personne n’avait testé leurs effets, ainsi la jeune sorcière aspirait à être la première. Etre une créatrice la faisait jubiler. C’était le pouvoir de créer quelque chose sans règles imposées, sans personne derrière vous pour surveiller. Jane raffolait de ça. Simplement parce qu’on ne lui avait jamais rien laissé faire par elle-même. Ainsi elle prenait les libertés qui lui revenaient de droit.
La terre résonnait sous ses pas alors qu’elle traversait les langues de terre. Ses vieilles bottines s’embouaient mais Jane ne s’en préoccupait guère. La nature faisait partie du quotidien des Wiccans. Se salir les mains était aussi normal que respirer.
Jane se centrait sur le calme de l’endroit en rêvant. C’était reposant, personne n’était là pour l’embêter, ni polluer l’ambiance de bruit citadins. La verdure était reposante et dénuée d’humanoïdes. Mais elle pensa trop vite : quelqu’un l’interpella, curieusement par son nom. La Wiccan s’arrêta, pivota sur elle-même et fit face à un grand et bel homme bien habillé. Elle haussa un sourcil en le jaugeant :

- Qui la demande ? fit-elle avec méfiance.

Jane ne connaissait presque personne en ville, et elle se demanda d’où il pouvait bien la connaître. Un ami d’Aaron ? Non ce gars-là ressemblait plus à un banquier qu’autre chose, ou bien peut être travaillait-il pour une compagnie d’assurance. Mais les agences de l’un ou de l’autre secteur ne se déplaçaient jamais pour voir leurs clients, ils appelaient au téléphone. Ah… ma la nouvelle Orléans n’avais plus de téléphone… Jane mit de l’ordre dans sa tête. Elle décida d’attendre et d’écouter ce qu’il avait à dire sans plus de cérémonie. Il n’avait pas l’air très à l’aise dans sa tenue chic. Peut-être était-il mannequin ? Mais qu’est-ce qu’un mannequin aurait avoir avec elle ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Je suis le maaaaaaaaal
avatar
Drake K. Ferguzson
❝ Je suis le maaaaaaaaal ❞
Messages : 142 Points : 2944 Date d'inscription : 12/09/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 27 Sep - 8:14.

Le mal a plus d'un visage...


feat Jane Kippling

Les choses avaient bien changé à la Nouvelle-Orléans avec toutes ces attaques, les catastrophes, avaient rendu les habitants bien plus vigilants. Malheureusement, une attaque dans le quartier français, le seul endroit de la ville qui donnait de l’espoir aux descendants d’Ève, fut réduite en cendres. Que ce soit pour les autorités, les civils ou bien les membres de l’Audito Mortis, cet acte fut celui de trop ! La nuit est tombée, les nuages assombrissent davantage la ville, camouflant le croissant de lune dans le ciel, les rues sont calmes, les habitudes des mortels ont changé, la confiance et chose rare à présent… Les enfants doivent rentrer des heures avant le coucher de soleil, les couples ne sortent plus, les rencontres via des applications ou autres, se font à domicile. Les endroits de la nuit commencent à se fermer l’un après l’autre, les restaurants ne font plus de service de soir, tout est fait pour minimiser le danger. Cependant, il y a toujours des inconscients, d’autres préfèrent vivre avec des œillères, ne prennent pas le sujet au sérieux et semble vouloir faire les têtes d’autruches…

Le brun ténébreux venait de se téléporter dans le bayou, en arrivant, maître Ferguson, c’était dirigé directement en direction de la sorcière. Son plan bien construit dans sa tête, le prince avait pensé à la moindre faille. Une fois vers la jeune sorcière, lui faisant dos, Konrad prend une poignée de secondes avant de l’interpeller. La wiccan se retourne alors, ses cheveux bougeant en même temps, l'instant suivant ils tombent en cascade derrière elle. L’être diabolique prend le temps de contempler l'anglo-japonaise face à lui, il ne peut nier le fait qu’elle soit atrocement sexy. Un petit nez, des yeux d’une magnifique couleur, légèrement en amande, un petit visage, des pommettes gourmandes et une bouche pulpeuse, sans parler de ses courbes tentatrices… Se secouant la tête rapidement, l’avocat se concentre sur la raison de sa présence ici et non pour toutes autres choses.


« Veuillez m’excuser, quel idiot je ne me présente pas ! - Dit-il de sa voix grave, tout en marchant en direction de la jeune femme. La main tendue, le responsable de Katrina, laisse paraître un large sourire, aux dents d’une inégalable blancheur. Venant de marquer une courte pause, il reprend juste derrière, laissant à la jeune femme la possibilité de lui serrer la main. – Je me prénomme Drake Ferguzson, avocat chez Lawson & Sons. Cependant, je ne suis pas là pour des raisons de mortels… » Termine le brun ténébreux, la regardant de ses yeux bleus océan. Il aurait pu la jouer plus fin évidemment, mais son plan, comme il est conçu, n’inclut pas de subtilité pour le moment.

La laissant réagir suite aux dires de la créature des enfers, ce dernier, les bras croisés, plaqués contre ses pectoraux imposants, son visage est neutre. Il ne laisse rien paraître, ni froideur ou bien chaleur ; la regardant de haut, pas par mépris, loin de là, juste étant plus grand que, cette sublime mortelle. Cependant, cela ne l’empêche pas d’envoyer un message télépathique à son démon pour le plan. Ensuite, Gaziel use de sa nuée ombrageuse, pour laisser le brouillard s’installer délicatement. Il peut sentir sa magie approcher délicatement, d’ici quelques minutes la brume installera une ambiance bien moins agréable pour celle qui semble apprécier ce lieu.

(c) cooKie

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Maybe magic broke her mind
avatar
Jane A. Kippling
❝ Maybe magic broke her mind ❞
Messages : 145 Points : 3841 Date d'inscription : 31/03/2017 Age : 19
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Devil May Cry
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 16 Oct - 19:55.
Le mal a plus d'un visage...



Jane glissa la main dans celle de l’inconnu, si aimablement tendue. Elle la serra brièvement mais poliment avant de la plonger dans sa poche de manteau. Drake Ferguson ? Un avocat… logique pensa-t-elle avant qu’il ne la coupe dans ses pensées.

La Wiccan se montrait méfiante. Une sorte de traque au surnaturel s’était lancée et, les yeux plantés dans les siens, la jeune femme tenta de déceler si oui ou non il était réellement de son côté. Seulement, peut-on interpréter les traits d’un marbre antique ? Son interlocuteur n’affichait pas la moindre micro-expression malgré sa façon directe d’exposer les choses. Elle ne parvint pas à se faire une idée et se laissa une sécurité avant de lui accorder le bénéfice du doute :

« Des raisons de mortels vous dites ? » tenta-t-elle avec un ton qu’elle voulut innocent.

Son regard vert vira vers un point lointain derrière l’imposant avocat. De la fumée semblait sortit de terre, il lui fallut quelques secondes pour réaliser que c’était davantage de la brume et que celle-ci enveloppait ses pieds.

« D’accord… fit-elle en regardant ses pieds puis lui. Qu’est-ce que je peux faire pour vous exactement ? »

Jane se retrouvait indécise, un peu hésitante à l’idée d’être piégée avec cet homme dans les épais marécages du bayou. Elle ne le laissa pas répondre, et abandonnant sa cueillette, elle se détourna du chemin :

« Si vous le voulez bien, allons parler dans un endroit plus tranquille. Bientôt il faudra sortir d’ici à tâtons, et la boue pourrait tâcher votre costume. »

Elle sourit en haussant légèrement le menton. Jane se moquait à peine. La richesse (et certaine classe) que pouvait afficher l’avocat la faisait repenser à ces hommes de mains qui accompagnaient sa famille. Payés pour défendre et servir leurs maîtres, ils devaient cependant porter ces trois-pièces stricts. C’était comme s’il s’agissait de grandes décorations. Jane espérait que Ferguson ne préférait pas rester dans le brouillard qui désormais c’était bien levé. Déjà, il ressemblait à un spectre, une silhouette qui se découpait dans le gris épais. Elle ne pouvait s’empêcher d’être curieuse, surprise et flattée. Il requérait ses services ? Pourquoi elle, modeste vendeuse de potions et sorcière de pacotille ? Et surtout qu’espérait-il qu’elle fasse ?

Jane observa cet homme, qui, les bras croisés, ressemblait à un gardien de temps. Il était grand et tout en muscle avec un regard glacé au possible. Elle qui se laissait rarement démonter, pouvait presque le redouter.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Le mal a plus d'un visage... ft Jane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» peindre simplement visage avec tallarn flesh
» Ton visage
» l'endroit le plus enervant a peindre LE VISAGE
» Un sourire malicieux éclairant un visage ridé
» Peindre un beau Visage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: New Orleans :: South Quarter :: Bayous-