AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


House of Hell est en HIATUS
Merci pour cette chouette année. :coeeur:

Partagez | .
 

 Iseabaìl C. Carmichael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
La mise à mal de votre foi provoque mon endurance
avatar
Iseabaìl Carmichael
❝ La mise à mal de votre foi provoque mon endurance ❞
Messages : 10 Points : 820 Date d'inscription : 18/09/2017
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 18 Sep - 22:40.
Iseabaìl C. Carmichael
Avatar: Olivia Wilde

avatarpv

Carte d'identité

Nom Démoniaque: Caym.
Statut: Démon de la seconde vague, Légat dans la Sphère de la Confusion, elle dirige dix centurions.
Âge: 33 ans apparent, mais ça se compte en siècles.
Métier: Comptable
Lieu de naissance: Denver
Don: Persuasion volontaire : Rien n'est plus plaisant que de faire perdre tout libre-arbitre à ses proies, de leur ôter pour quelques instants toute volonté, toute inhibition afin d'en faire des jouets parfaitement dociles et bien disposés à son égard. Toutefois, elle en connaît les limites temporelles, ne pouvant soumettre sa victime que quelques minutes dans le pire des cas voire une demie-heure si elle n'est pas dérangée. Elle s'en sert donc avec parcimonie, choisissant son moment.  La victime libérée se souvient de tout ce qu'elle a pu dire ou faire pendant ce laps de temps et Caym ne se prive jamais du plaisir d'enfoncer le couteau dans la plaie ensuite.
Particularités: Être un démon, c'est déjà pas trop mal comme particularité.
Avis sur le surnaturel: Il existe, quelle question. Elle en est une preuve vivante, non ? Créée par Dieu lui-même, dotée de pouvoirs extraordinaires, elle est bien placée pour savoir que le surnaturel est tout ce qu'il y a de rationnel. Elle en use et en abuse parfois pour manipuler les humains ou les semi-démons dont les esprits sont plus fragiles.
Membre du: Daemonis Arcana



Caractère
Je me caractérise par un calme apparent, une certaine froideur et une volonté de garder les autres à distance. Je ne suis pas asociale, mais je n'ai pas une patience illimitée et il m'arrive de sortir de mes gonds quand on pousse le bouchon un peu trop loin. Il en faut beaucoup pour que ça arrive en réalité. Pour autant, quand ça se produit, je peux me montrer particulièrement violente, vindicative et perverse. De mes nombreuses années d'existence, j'ai appris à relativiser les événements, à les prendre comme ils viennent sans chercher absolument à les contrôler, à profiter de l'existence. Je n'ai pas de vrai sentiment envers cette humanité que j'ai approché, mais je ne la trouve pas forcément insignifiante. Certains humains se démarquent des autres.

Je ne crois pas être une démone accomplie, je le suis. Je sais me tempérer, maîtriser mes fureurs et mes ardeurs. Je commets rarement des impairs bien qu'il m'arrive de mettre les pieds dans le plat et de faire preuve de maladresse encore. Je préfère penser que j'ai su garder une certaine fraîcheur au fil des années. Je suis persévérante et quelques fois intransigeante. J'aime que les choses soient bien faites et à ma manière le plus souvent, estimant qu'elle est bonne. Réfléchie, je n'agis jamais sous le coup de l'impulsivité, préférant prendre mon temps. Je n'aime pas me presser et déteste être mise sous pression également... Je reconnais toutefois qu'en certaines occasions, je suis bien moins modérée et peut franchement devenir invivable pour mon prochain. Il faut m'excuser, je suis une démone.

Je ne suis pas rigide, mais j'ai pour défaut de ne rien donner sans rien recevoir en échange ou en retour et je ne fais pas confiance très facilement. Ça ne simplifie guère mes relations avec les autres mais je trouve personnellement plus intéressant de découvrir si celui ou celle qui me fait face se donne la peine de me connaître et me donne envie d'en faire autant. Je reste néanmoins un démon avant tout et éprouve à cet égard des penchants assez aigus pour la violence, la manipulation, la douleur, la cruauté également. Les tortures sont plus psychologiques que physiques, c'est une réalité, mais ça ne veut pas dire que je ne sois pas capable de faire souffrir si j'en ressens le besoin ou le désir.


Histoire
Qui j'étais au Paradis ? Qui s'en soucie encore aujourd'hui ? Pas moi. Tout ce qu'il y a à savoir, c'est que j'étais un démon et qu' un démon en vaut un autre à moins qu'il occupe une place prépondérante dans la hiérarchie qui est la nôtre. Ce n'était pas mon cas à l'époque. Née de la deuxième vague d'amour tordu de notre Père, j'ai vu les premiers-nés sans donner à coeur joie pour foutre le bordel dans le trop lisse, trop plat et trop propre territoire dédié à l'Amour et la paix angélique. On ne va pas se mentir, je n'ai pas été un modèle de vertus. On ne m'a pas fait naître pour ça de toute façon, alors vous comprendrez que la culpabilité et moi, ça fait deux. J'ai ajouté ma toute petite pierre au chaos, mais ça n'avait rien d'exceptionnel et ça n'a pas laissé de trace dans l'histoire contrairement aux actes des jumeaux et des triplés. Ça a tout de même suffit pour m'envoyer grossir les rangs des démons aux Enfers quand les parents ont voulu nous donner une leçon ? Punition ? Si vous me demandez mon avis, je répondrais que c'était couru d'avance cette histoire de fratricide. D'un côté les gentils, toute obéissance, qui brillent par leurs actes de bonté et se posent en guide de l'humanité naissante. De l'autre, les moins bons, qui se font rabâchés à longueur de journée qu'ils ne brillent d'aucune façon positive, c'était inévitable que le clash se produise tôt ou tard. Ça s'appelle le retour de flammes, l'effet papillon (petite cause, grandes conséquences). Aujourd'hui, on nous donnerait raison parce que l'histoire au cours des siècles à démontrer qu'une population brimée et meurtrie finissait toujours par se soulever et fomenter une révolte pour renverser la vapeur. A l'époque, ça faisait tache dans le paysage paradisiaque et il fallait frapper fort pour marquer le coup.

Aux Enfers, ce n'était pas tous les jours rose et fête. Mettez une flopée de démons vicieux dans une même pièce et imaginez ce que ça peut donner. Un beau bordel où les rivalités sont exacerbées, où les jalousies s'attisent et où le sang fini par couler avant le prochain round. Mais les démons les plus puissants ont fini par trouver un compromis ? Terrain d'entente ? Difficile à dire sur quoi ils se sont mis d'accord, si ce n'est la mort de Limandiel et le fait que Belzébuth dirige tout ce beau monde d'une main de fer dans un gant de fer. M'est d'avis qu'ils auraient pu et du éliminer Bélial, fauteur de troubles notable, plus que responsable de la descente aux Enfers, mais ça n'engage que moi. Notre monde s'organise en sphères et chacun se range derrière l'un des Princes Démons Régents. Vu ce que j'ai écris plus haut, vous comprendrez que je n'ai pas rejoint la sphère de la destruction et que j'ai préféré m'engager auprès d'Aepyros. Mon rang de Légat, je l'ai obtenu au cours des différentes batailles qui se sont déroulées après l'ouverture de la bouche des Enfers à Tokyo. Je n'avais pas spécialement prévu de me faire remarquer ni même d'obtenir une place dans la hiérarchie autre que troufion de base, mais comme je suis aussi vicieuse que les autres démons, que je n'aime pas perdre et que je ne tiens pas à mourir, je me suis donné les moyens pour revenir des batailles auxquelles j'ai participé, de préférence accompagnée par d'autres démons (oui, ça aurait paru un brin suspect si j'étais rentrée seule, genre la démone qui s'est planquée jusqu'au tout dernier moment avant de rentrer comme une fleur chez elle).

Pendant les premiers siècles qui suivent, mes interventions sont plutôt discrètes... ou celles des autres sphères trop exubérantes pour qu'on retiennent autre chose qu'elles ? C'est tout un débat en soi. Je peux juste dire que je n'ai pas été inactive durant cette longue période, mais qu'il n'y a pas de quoi écrire un roman pour autant. Pas avant 1698 où la sphère de la Confusion passe enfin sur le devant la scène pour faire la démonstration de tout son talent dans l'art de la manipulation et de semer le trouble parmi les humains. Leurs esprits sont tellement faibles, leurs croyances et leurs fois tellement risibles, leurs moeurs tellement rigides que c'est presque trop faciles de les manipuler pour leur faire croire dur comme fer que certaines d'entre eux sont des sorcières, qu'elles ont pactisé avec Satan pour forniquer, pour se venger et nuire à leurs rivales ou leurs amants, leurs frères ou leurs voisins. La graine semée, elle a germé pratiquement d'elle-même dans cette petite communauté, ne demandant de temps en temps qu'un peu d'attention pour que la pression ne se relâche pas et que la fin de l'histoire ne devienne pas un joli conte de fées. L'histoire retient cette hystérie collective qui a mené à la pendaison de sorcières, mais aussi de notables accusés à tort et incapables de prouver leurs innocences. Je retiens pour ma part l'obstination de ce vieillard de quatre-vingt ans qui, se sachant condamné qu'il se défende ou non, a choisit le silence et accepter d'être écrasé sous un monticule de pierres jusqu'à ce que mort s'en suive. En voilà un qui sortait du lot, assurément. Quoi qu'il en soit, ce qui est important, c'est que ça nous a permis d'ouvrir une nouvelle bouche des Enfers en Amérique.

Guerre d'Indépendance américaine, révolution française, guerre de Sécession, première et seconde guerre mondiale, c'était nous. Pas la sphère de la confusion toute seule, entendons-nous bien, mais comme les autres démons qui se sont glissés dans les brèches ouvertes on y a participé. Un démon au premier plan pour diriger les opérations (enfin ça devait être son plan quand il est nommé Fürher, mais c'est sans compter sur la joyeuse troupe démoniaque qu'il se traîne aux Enfers), d'autres démons disséminés parmi ses troupes, parmi la population, parmi la résistance aussi et peu à peu, l'Europe s'embrase avec pour récoltes des exterminations de masses, des pays occupés, des bombes qui éclatent et dévastent le paysage. Ça devait être sympa comme jeu. Même si ça a foutu papa de mauvais poil autant d'humains en moins en l'espace de quelques années. En même temps, depuis le temps qu'il l'observe et la choie son humanité, il devrait avoir capté qu'elle n'a besoin que d'un petit coup de pouce, d'une main délicate qui la pousse en avant ou d'un murmure avisé à l'oreille pour se donner des ailes et se diriger vers sa propre perte, non ? Je suppose que c'est plus facile pour lui de faire porter le chapeau aux pauvres petits démons que nous sommes qu'à ses brebis aussi hypocrites qu'égarées. Ça donne envie de vomir quand même...

Jusqu'en 1984, je fais des aller et retour entre la terre et les Enfers selon mes propres envies et les besoins de la sphère de la confusion. C'est pendant ces années que je trouve intéressant d'étudier, d'apprendre un métier, histoire de me fondre davantage dans le paysage quand je suis de passage sur terre. Je n'ai pas un penché assez prononcé pour les humains afin de leur rendre service en devenant médecin ou infirmier. La politique ne m'intéresse pas spécialement et si la carrière d'avocate ou juge est tentante, c'est la finance qui attire toute mon attention. Contrairement à ce que vous pourriez imaginer, ce n'est pas par goût de l'argent ou avarice, mais plutôt pour le côté rigoureux qu'il faut pour maintenir une trésorerie saine, une saine gestion, ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier que je trouve la comptabilité fascinante et excelle rapidement dans ce domaine. Les humains étant proches de leurs sous, on trouve facilement une clientèle qui veut conserver ses avoirs, enrichir son compte en banque, protéger son patrimoine, rêve carrément de faire fortune. Manque de bol, à la fermeture de la bouche des Enfers ouverte à Salem, je suis renvoyée sans préavis au coeur du domaine démoniaque.

C'était plutôt violent comme séparation, assez pour ne pas me donner l'envie immédiate de retourner sur terre en tout cas. Depuis les Enfers, je suis les événements sur terre, entendant parler des exploits d'autres sphères comme celle des éléments quand l'ouragan Katrina dévaste la Nouvelle-Orléans. Comme c'est souvent le cas, il y a ceux qui ont participé et donnent dans l'autosatisfaction et il y a ceux qui sont restés en retrait et les jalousent à mort, enrageant de ne pas avoir participé, que sa propre sphère soit inactive ou n'est pas d'action précise en vue prochainement. Aepyros n'est pas du genre à foncer tête baissée, posant des bases solides à ses projets avant de les mettre en avant. On pourrait dire que, contrairement aux autres Princes Démons Régents, elle fait dans la dentelle et la finesse. Là où ils tapent forts et brutalement, elle préfère user de subtilités. Le chaos, le vrai, se prépare et se peaufine en bonne intelligence. Les humains ont déjà eu droit à la guerre, aux bombes, aux incendies, aux ravages élémentaires. Bientôt, ils découvriront le pouvoir de la démence ! Nous avons fait nos preuves par le passé, démontrant nos talents un peu partout sur terre afin de semer la pagaille. Ce n'est qu'une question de temps avant que nous recommencions. En attendant ce jour, je mets mes services comptables à contribution auprès d'Aepyros et du Nola Asylum comme auprès de certains humains de la Nouvelle-Orléans.


Test RP
Cela fait quelques mois que j'ai rejoins le bureau comptable Walken & Associés et je n'ai trouvé aucune raison de me plaindre de ce partenariat. Mon patron a un goût prononcé pour l'argent. Je l'imagine assez souvent nageant sur son lit dans une mare de billets verts avec un sourire vorace sur les lèvres tant il l'aime. Il pourrait rivaliser avec le démon de l'Avarice. Il en fait gagner pas mal à ses clients aussi, trouvant toujours le moyen de leur faire réduire les dépenses tout en augmentant leurs bénéfices et en payant le moins d'impôts possible au fisc. Edward Walken est réputé dans le monde des affaires et peut s'enorgueillir d'avoir sous sa coupe plusieurs multinationales importantes. Mais elles lui demandent beaucoup de temps et comme il n'aime pas refuser un portefeuille, il m'a proposé une association afin que je prenne en charge la comptabilité des petites entreprises, des indépendants voire de certains particuliers. Notre collaboration fonctionne jusqu'à présent. En tout cas, j'en suis satisfaite et je n'ai pas la sensation qu'il s'en plaigne de son côté.

Encore que..., songe-je en observant le client à qui je fais face depuis plus d'une heure. Trop occupé sur une autre comptabilité, le démon m'a envoyé à la rencontre d'un potentiel client qui a fait appel à notre bureau pour une première prise de contact. Je n'avais aucune raison de refuser et après avoir obtenu quelques renseignements sur ce dernier, j'ai téléphoné au client pour lui donner rendez-vous dans nos bureaux pour connaître ses intentions, ses exigences et voir de quelle manière nous pouvions intervenir. Sur le papier, c'est juste un jeune entrepreneur aux dents longues. Il a commencé petit et a fait une ascension sur quatre ans assez rapide et très fructueuse, achetant à bas prix des entreprises pour les revendre ensuite à prix d'or. Son petit empire commence à prendre une belle ampleur et avec la réussite vient l'avarice.

Dans les faits, c'est un bel homme d'une quarantaine d'années au physique agréable. Une silhouette élancée sur un bon mètre quatre-vingt, des cheveux bruns où commencent à pointer quelques cheveux gris sur les tempes, un regard noisette intense, un nez droit et des lèvres pleines, bien dessinées. Il ne manque pas de charme et doit en jouer auprès de la gente féminine si j'en juge à son costume gris anthracite taillé sur mesure qui lui confère un certain standing tout en lui donnant malgré tout l'air décontracté. La première poignée de main était virile. Suffisamment appuyée pour dire « je suis le boss » et assez douce pour dire « vous allez travailler pour moi ». Le sourire était carnassier et le regard un poil concupiscent, mais j'ai l'habitude de le faire naître l'un et l'autre. Le contraire serait décevant. Je ne me fie jamais à la première impression et j'ai bien raison car dès les premiers mots échangés avec Sebastian Gelbmann m'a livré un pan entier de sa personnalité.

A l'intérieur, il est pourri jusqu'à l'os, n'a aucun scrupules, aucun remords, aucun sens de l'honneur et aucune pitié pour personne. Il a le mérite de ne pas s'en cacher ceci dit. Là où d'autres humains tenteraient de se justifier par leur passé, lui assume pleinement le fait d'être un connard de première qui ne recherche que son propre intérêt et veut amasser le plus d'argent possible avant de le délocaliser dans un paradis fiscal afin de le conserver. Ça, ma foi, je peux le comprendre sans en être offusquée. Ce qui m'horripile par contre, c'est sa condescendance à mon égard, comme si j'avais des leçons de comptabilité à recevoir de sa part, comme si j'étais trop étroite d'esprit pour comprendre les tenants et les aboutissants des rouages de son entreprise, pas assez futée pour avoir une vision globale de la situation et sans aucune imagination pour voir plus loin que le bout de mon nez. Je semble assez bonne par contre pour finir la tête entre ses cuisses pour sucer son chibre et crier sous ses coups de butoir à en croire la voracité de ses regards vers mes lèvres et mes seins à intervalles réguliers.

Il commence sérieusement à me taper sur le système nerveux à mesure que la conversation se prolonge. Il aime s'écouter parler, de lui surtout, et c'est à peine s'il daigne me répondre quand je lui pose certaines questions d'ordre purement professionnel. A certains moments, je m'imagine repeindre le bureau aux couleurs de son sang après lui avoir arraché ses attributs masculins et l'avoir démembrer de la tête aux pieds en prenant tout mon temps. Consciente que mon associé prendrait assez mal la chose, mais plus encore de perdre un client, je coupe la parole à mon interlocuteur pour lui proposer à boire et m'éclipse de la pièce sous ce prétexte pour me rendre auprès de mon associé. Un coup porté à la porte de son antre et j'entre en me retenant de la claquer dans mon dos.

« Je vais faire un massacre si tu me laisses encore une minute seule avec lui ! » annonce-je. « J'ai déjà croisé des types égocentriques, des gros connards de service, mais celui-là, il atteint des sommets !... Et tu sais ce que je leur fait, moi, aux salopards dans son genre ?! »

Je balaye le bureau du regard pour l'arrêter sur la desserte qui trône dans un coin.

« Il veut un scotch avec de la glace. Tu as ça sous la main ?... Il m'a prise pour la secrétaire ? Sérieux ! »


Hors Jeu
Pseudo: Cay'
Comment as-tu connu le forum? :Partenariat
Depuis combien de temps fais-tu du rp?:10 ans
Impressions sur le forum:Bien pensé, bien construit, le contexte est séduisant.
Fréquence de connexion:7/7 jours
Acceptez-vous les interventions dans vos rps?:Oui
Un commentaire? :Rien dans l'immédiat.




Dernière édition par Iseabaìl Carmichael le Dim 24 Sep - 22:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Don't put the blame on me
avatar
Aaron S. Mulligan
Don't put the blame on me
Messages : 1268 Points : 4351 Date d'inscription : 30/10/2016 Age : 32 Localisation : NOLA
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Million Eyes
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 18 Sep - 22:52.
Ooooooooh la belle Olivia :love: Dommage que ce soit une démone :erm:


Bienvenue parmi nouuuuus :coeeur:

N'hésite pas si tu as la moindre question à t'adresser au staff :hmm:

Bon courage pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
You Call Me a Bitch like it's a bad thing...
avatar
Aedhan H. Mulligan
❝ You Call Me a Bitch like it's a bad thing... ❞
Messages : 964 Points : 6394 Date d'inscription : 25/01/2016 Age : 27
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Shatter Me - Lindsay Stirling ; Believer - Imagine Dragons ; Oh Lord - In This Moment ; Skin - Rag'N'Bone Man ; Who We Are - Imagine Dragons ; The Fighter - In This Moment ; Blood on My Name - The Brothers Bright
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 19 Sep - 0:33.
Bienvenue Iseabail! ♥️

Ron a tout dit mwahaha! N'hésite surtout pas au besoin **

J'ai hâte d'en lire davantage! =D

(attention ton avatar n'est pas aux bonnes dimensions ♥️)

Bonne rédaction :coeeur:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
La mise à mal de votre foi provoque mon endurance
avatar
Iseabaìl Carmichael
❝ La mise à mal de votre foi provoque mon endurance ❞
Messages : 10 Points : 820 Date d'inscription : 18/09/2017
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 19 Sep - 7:07.
Bonjour et merci à vous deux :cookie:
Rho, tout de suite une étiquette négative Aaron :huhu:
@Aedhan : Merci pour la remarque sur l'avatar, je n'y avais pas fait attention. C'est corrigé ^^
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Je suis le maaaaaaaaal
avatar
Drake K. Ferguzson
❝ Je suis le maaaaaaaaal ❞
Messages : 142 Points : 1589 Date d'inscription : 12/09/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 19 Sep - 12:11.
Une démoooooone :cass: :hiiiiiii:
Pis Olivia :comeon: :uniporn2:

Soit la bienvenue en tt cas :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Mon âme délicate se débrouille très bien toute seule, merci!
avatar
Eliot Ombre
❝ Mon âme délicate se débrouille très bien toute seule, merci! ❞
Messages : 36 Points : 1106 Date d'inscription : 22/08/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 19 Sep - 15:38.
Bienvenue ! :love:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Maybe magic broke her mind
avatar
Jane A. Kippling
❝ Maybe magic broke her mind ❞
Messages : 145 Points : 2486 Date d'inscription : 31/03/2017 Age : 18
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Devil May Cry
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 19 Sep - 19:13.
Et bienvenue ! :3

Mouais je le garde sous le pied Ronron ~ :niiih:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Don't put the blame on me
avatar
Aaron S. Mulligan
Don't put the blame on me
Messages : 1268 Points : 4351 Date d'inscription : 30/10/2016 Age : 32 Localisation : NOLA
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Million Eyes
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 19 Sep - 21:13.
@Iseabaìl Carmichael a écrit:

Rho, tout de suite une étiquette négative Aaron :huhu:

A toi de me montrer une étiquette positive alors :hehe:

@Jane A. Kippling a écrit:
Mouais je le garde sous le pied Ronron ~ :niiih:

affraid Tu veux m'écraser :erm:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
La mise à mal de votre foi provoque mon endurance
avatar
Iseabaìl Carmichael
❝ La mise à mal de votre foi provoque mon endurance ❞
Messages : 10 Points : 820 Date d'inscription : 18/09/2017
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 19 Sep - 22:37.
Merci bien pour cet accueil ^^
@Aaron : Je vais y penser, mais chassez le naturel, il revient au galop :laugh:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Maybe magic broke her mind
avatar
Jane A. Kippling
❝ Maybe magic broke her mind ❞
Messages : 145 Points : 2486 Date d'inscription : 31/03/2017 Age : 18
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Devil May Cry
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 20 Sep - 21:39.
Tu préfères sous la couette ~ ?
Moi ? Je me permettrais pas Ron :innocent:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Demons just want to have fun
avatar
Noah J. Forester
❝ Demons just want to have fun ❞
Messages : 675 Points : 4954 Date d'inscription : 20/06/2016 Age : 27 Localisation : Sur son nouveau terrain de jeu
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 20 Sep - 21:56.
Une nouvelle compatriote :stress: Bienvenue et bonne rédaction de fichette !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
You Call Me a Bitch like it's a bad thing...
avatar
Aedhan H. Mulligan
❝ You Call Me a Bitch like it's a bad thing... ❞
Messages : 964 Points : 6394 Date d'inscription : 25/01/2016 Age : 27
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Shatter Me - Lindsay Stirling ; Believer - Imagine Dragons ; Oh Lord - In This Moment ; Skin - Rag'N'Bone Man ; Who We Are - Imagine Dragons ; The Fighter - In This Moment ; Blood on My Name - The Brothers Bright
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 25 Sep - 22:57.
Hé bah elle est haute en couleur Isea ** Mais en tout cas, le personnage est super intéressant, j'ai hâte de la voir en jeu!

Je n'ai strictement aucun commentaire à faire, la fiche était parfaitement intégrée au contexte dans les moindres détails! Du coup, je te laisse le guide de validation, n'hésite pas au besoin :coeeur:

   
Tu es validé(e)!
Bienvenue chez les fous

   
Maintenant que tu as passé le plus dur, on te laisse un petit guide de navigation sur le forum!

   Avant toute chose, tu peux dès à présent ouvrir ton sujet de liens et de rp's. Dans la section des rp's, tu auras également accès à quelques aides pour te trouver des partenaires de jeu avec les demandes de rp's où tu auras également l'occasion de demander des sujets concoctés par l'ô dieu connard lui même! Lorsque tes sujets seront terminés ou s'ils sont malheureusement à l'abandon, n'oublie pas de les faire archiver afin de faciliter la vie du staff =D

   Tu as également à ta disposition de quoi faire évoluer ton personnage! C'est à ça que sert la boutique du forum. Tu y trouveras les évolutions typiques pour ton personnage ainsi que les demandes de phrases de rang, de changement de pseudo, d'avatars,... ainsi que les demandes de double et triple comptes! La boutique fonctionne avec des points (que tu peux retrouver dans ton profil et dans tes messages) et si tu désires en gagner, voici comment faire: gagner des points

   Tu as donc toutes les clés du divin royaume! Nous te souhaitons donc une bonne visite et de joyeux rps sur HOH! (oh oh).

   Bon jeuuuuuu :pedro:

   
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
La mise à mal de votre foi provoque mon endurance
avatar
Iseabaìl Carmichael
❝ La mise à mal de votre foi provoque mon endurance ❞
Messages : 10 Points : 820 Date d'inscription : 18/09/2017
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 26 Sep - 20:18.
Merci M'dame :calin:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Chillin' like a villain
avatar
Adam Ezra Levingstone
❝ Chillin' like a villain ❞
Messages : 334 Points : 2279 Date d'inscription : 21/09/2017 Age : 22
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
http://houseofhell.forumactif.com/t712-relations-d-un-demon-oo-r
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 26 Sep - 20:21.
Bienvenue soeur démoniaque :bril: :bravo:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Iseabaìl C. Carmichael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) Capucine K. Carmichael - Gryffondor {Feat Molly Quinn}
» « Come with me to create my destiny. » || Cassandre Carmichael
» (F) Elena Carmichael - Gryffondor {Feat Chloé Moretz}
» « We are not a history of blood, we are a history of heart. » || Cassandre Carmichael {UC}
» Famille Sheridan-Carmichael

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: Take Me In :: Présentations :: Fiches Validées-