AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Nouvelle mise à jour ce 24/09/17
Vous pouvez lire et commenter la maj sur l'annonce, qui se trouve juste ici !
n'hésitez pas à nous laisser un petit mot sur Bazzart & PRD :coeeur:
GROUPES
Merci de privilégier les Esprits (en priorité), Humains et Médiums,
ainsi que sorciers voudouns lors de votre inscription! ♥

Partagez | .
 

 In The Lion's Den [Quinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Oui, j'ai rejoint le côté obscur de la force, et alors?
avatar
Karel Nessman
❝ Oui, j'ai rejoint le côté obscur de la force, et alors? ❞
Messages : 80 Points : 2656 Date d'inscription : 02/11/2016 Age : 24
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 29 Juil - 13:53.
La nuit avait été longue pour Karel... vraiment très longue... lui qui pour une fois n'avait rien fait, rien de réellement grave en tout cas, voilà qu'il s'était retrouvé pourchassé par quelques petits connards, des esprits pour le coup. Car si Karel avait su se faire de très bons amis parmi les éthérés, il en avait agacé énormément d'autres, sans compter tout ceux dont il était responsable de leur état actuel après leur avoir infligé une mort violente. Alors cela s'était transformé en putain de jeu de chat et de la souris... ou en vraie partie de chasse à l'homme oui ! Bien résolu à lui faire payer quoi qu'il puisse lui reprocher et bordel il en avait chié, luttant pour leur échapper, survivre à leurs attaques sournoises et tout ça. Un peu plus et il aurait en effet rejoint l'au delà avant l'heure et si l'idée de devenir un démon faisait plaisir il n'en avait pas encore tout à fait terminé avec sa vie de mortel puis, disons le... il avait tout sauf envie de commencer sa nouvelle vie en s'étant fait latté la gueule par ses propres victimes ! C'était tout de même honteux, lui qui voulait une mort glorieuse il ne pouvait juste pas accepter une fin aussi pathétique que celle ci.

Alors il s'était battu, battu comme un beau diable afin de leur dire que non, il n'était pas prêt à passer l'arme à gauche ! Cela avait été long et éreintant mais au bout du compte, un par un, il avait réussit à s'en débarrasser à l'aide de ses dons, de ce qu'il avait pu apprendre auprès d'autres médiums qui avaient bien voulu lui enseigner. Ce ne fut que quand l'aube commença à pointer le bout de son nez qu'il fut totalement sortit d'affaire. Ainsi, libre de respirer, de ressentir la fatigue, la douleur aussi malheureusement, il avait trouvé refuge dans le premier bâtiment qui passait, grimpant à l'étage et trouvant, par chance, un lit avec encore un matelas pas trop dégueulasse. Affaiblit par la fatigue, par ses blessures, il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour succomber au sommeil après s'être écroulé sur ce lit, se roulant en boule dans ce dernier et souhaitant qu'il ne se viderait pas connement de son sang pendant la nuit, ce qui aurait été une bien triste récompense pour avoir réussit à se débarrasser de tous ces fantômes.

Mais tout se passa pour le mieux... tout se passa pour le mieux car il ne creva pas alors qu'il dormait. Bien au contraire il ne se souvenait pas avoir pu avoir autant de repos depuis si longtemps. Son corps avait été dans un tel état de fatigue qu'il avait dû lâcher sa paranoïa pour réellement plonger dans un sommeil profond et pas un demi-sommeil comme il en avait l'habitude. Il se surprit même à rêver... ce qui avait été très rare ces derniers temps. Mais bien sûr un tel sommeil comportait des risques... des risques car il n'était plus à l’affût du moindre danger et il le savait très bien, dans cette ville ravagée il n'était pas l'unique pillard et allez savoir ce qui aurait pu lui arriver. Mais déjà combien de temps avait-il dormit ? Car quand Karel avait commencé à quitter son état de quasi coma il sentait les rayons du soleil lui brûler la peau, pouvant aussi bien lui indiquer des heures passé inconscient voir des jours pour ce qu'il en savait. Mais surtout, alors que ses sens lui revenait, il entendit des bruits, des bruits de pas, peut être des voix en dessous mais surtout... il sentit une présence... tout prêt de lui... Alors immédiatement ses instincts prirent le dessus, se redressant d'un bond avec son air de gamin des rues, totalement sale et en bataille, couvert de sang sécher ici et là, là où il avait été blessé, mais surtout ayant dégainé un athamé caché sous ses vêtements qu'il avait placé sous la gorge de l’intrus, l'observant avec un regard assassin alors qu'en réalité sa vision était encore brumeuse et floue. Dans tous les cas il ne voulait pas prendre de risque et si la personne hurlait ou alertait ses camarades d'une manière ou d'une autre il lui trancherait la gorge avant de prendre la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Guess we have began to blur
avatar
Quinn Lucinda Marchand
❝ Guess we have began to blur
Messages : 629 Points : 4306 Date d'inscription : 07/10/2016 Age : 18
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
https://bleuazurpommedamourcitronvert.wordpress.com/
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 30 Juil - 21:43.

In The Lion's Den
FT Karel.

Le bras sorti du plâtre, je récupère doucement toute ma motricité, plus que soulagée. J’ai peut être l’air de me répéter, comme ça, mais on ne sait pas ce que ça fait, de garder un plâtre pendant plusieurs mois – et même des mois de trop par rapport aux « cas normaux » ! J’en profite donc pour être plus efficace et fais plus de choses pour aider la population et la ville. Quelque part, ce bénévolat est plus ou moins tout ce qu’il me reste. Plus d’études, plus de job, plus d’appartement,… la liste peut être longue. Et je prends mes tâches à cœur, essayant parfois de prendre des initiatives. Mes deux bras désormais disponibles, je m’essaie à d’autres missions et varie le contenu de mes journées. Des simples visites des habitants du camp, des réparations urgentes ou même de l’accueil, je passe à quelque chose de plus sérieux, où il faut être plus vigilant. Qui dit reconstruction dit, quelque part, destruction. Certains biens n’étant déjà assez détruits – le comble ! – ils devront l’être pour que les travaux commencent. Si je suis loin d’avoir les capacités ou formations requises pour cette tâche, je peux m’assurer que les endroits sont vides de personnes et de meubles : le camp aurait bien besoin de lits ou de tables, par exemple.
Toute une ancienne rue est sur le point d’être déblayée et ou rasée, pour ce qui tient encore debout, et je me suis proposée pour aider, voir de nouvelles têtes ne peut pas me faire de mal enfin c’est ce que j’essaie de me dire, dans l’idée qu’Hécate approuverait, elle aussi. Elle n’aime pas particulièrement ma lubie d’aider à ce point les autres – je ne les connais pas suffisamment et ne m’aide pas moi-même assez, selon elle. Toujours est-il que je n’ai pas cédé sur ce point – comment occuper mes journées, sans cela ? – et que je me prépare à visiter une nouvelle bâtisse. Elle tient encore mais est encadrée par des ruines en trop mauvais état pour que nous les visitions, malgré la possibilité qu’il y reste encore des meubles à sauver. On ne peut pas risquer nos vies pour du matériel, quoi qu’on en dise. L’endroit est supposé être abandonné – certaines personnes vérifient régulièrement l’état des lieux et leurs éventuels occupants et ne nous ont rien signalé.
En effet accompagné par deux « collègues » : un quarantenaire dont je ne parviens jamais à me souvenir du nom et une femme au rire facile et dont le faciès correspondrait parfaitement à une Agnès – elle s’appelle Maria – sont avec moi pour la journée, ou plutôt suis-je avec eux. Le duo se connait déjà et est parfaitement à l’aise, tandis que je fais tâche, en retrait malgré des efforts d’intégration – à croire que je n’y arriverais vraiment pas. J’essaie de me consoler : je suis là pour travailler, pas forcément pour me faire des amis, mais la déception reste là. Hécate ne m’a pas parlé depuis cette nuit et je me demande si elle ne me « boude » pas, quelque part. Ce serait contraire à ce que j’ai vu de son caractère, jusque là, mais sait-on jamais… A moins qu’elle ne soit occupée ailleurs, je ne m’y connais pas assez pour le dire.
La première maison est vide et, avant de rentrer, nous en essayons une autre, aux alentours de onze heures, n’ayant rien pu récupérer de la précédente habitation, les meubles étant en trop mauvais état pour être réutilisé – une chaise n’a pas résisté à l’ouverture de la porte, c’est pour dire… L’endroit n’a pas l’air d’avoir été squatté mais il est sur plusieurs étages. Je me propose pour le second étage et fuis la complicité des deux personnes en bas, qui font leur travail dans une bonne humeur d’une efficacité redoutable. L’escalier grince mais est totalement praticable – je fais tout de même attention, ma chance légendaire pourrait se manifester et ce ne serait plus un bras que j’aurais dans le plâtre, mais une jambe. Pas de bruit, le palier se sépare en deux chemins ; je choisis la première porte à ma droite, tombant sur une chambre à coucher miteuse. Absorbée par le détail du mobilier, je ne remarque pas tout de suite la silhouette recroquevillée sur le lit. J’imagine un instant que son propriétaire est mort avant de me rendre compte qu’il dort. Dilemme. Le réveiller ou descendre demander de l’aide ? L’endroit va être détruit, il doit être mi au courant. Je grimace et m’approche doucement, avant que la silhouette pas si endormie que ça ne bondisse et me plaque une lame contre le cou. Prise de court, je gazouille un pathétique :

- Bonjouur… Euh, je ne sais pas si vous êtes au courant mais l’endroit va bientôt être détruit, ce serait peut-être plus profitable pour vous si vous n’y étiez pas à ce moment là..

Je tâche de ne pas bouger, regrettant pour une fois l’absence de plâtre à un de mes bras. Comme on me l’a un jour montré, on peut s’en servir d’une véritable arme, ou du moins d’une menace non négligeable.



Dernière édition par Quinn Lucinda Marchand le Mar 29 Aoû - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Oui, j'ai rejoint le côté obscur de la force, et alors?
avatar
Karel Nessman
❝ Oui, j'ai rejoint le côté obscur de la force, et alors? ❞
Messages : 80 Points : 2656 Date d'inscription : 02/11/2016 Age : 24
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 9 Aoû - 17:50.
La tête lui tournait encore, il se sentait tiraillé entre l'envie de dormir et de lutter contre cette dernière. Il savait, il savait que dans son état, si il refermait les yeux il risquerait de sombrer dans un quasi coma pour il ne sait combien d'heure encore et qui sait ce qui pourrait lui arriver après ça ? Ces foutus connards... ils ne l'avaient vraiment pas raté ces enfoirés. Mais pour le moment, tout ce qu'il avait à l'esprit c'était qu'il avait été pris alors qu'il n'avait pas été assez attentif et qu'il y avait à présent un putain d'intru dans la pièce, intru qu'il menaçait de sa lame et dont il tentait, difficilement, de décider quoi en faire à présent. Mais déjà il devait savoir à qui il avait affaire. Il se concentra donc pour que sa vision lui revienne plus rapidement. Il n'eut aucun mal à distinguer des boucles, des formes qui lui faisait deviner qu'il était très certainement en face d'une femme, ce qui fut bien vite confirmer par les paroles lancées par cette dernière avant de commencer à en avoir une vision claire.

Elle semblait plutôt jeune. Plus jeune que lui ? Il ne savait pas. Elle n'avait pas forcément l'air... d'une délinquante, d'une de ces plaies dont lui même faisait partit et qui trainait dans les lieux les plus obscure de cette Nouvelle Orléans en ruine. À dire vrai elle avait même l'air plutôt propre, trop propre même au point que Karel ne s'en méfiait que plus encore. Que venait-elle foutre là ? Comment l'avait-elle trouvé et qu'est ce qu'elle lui voulait ? D'un coup il commença à analyser les paroles de la jeune fille qu'il avait entendu mais rangé de côté sur le coup tant son esprit avait été occupé, avant de réussir à recréer ce qu'elle avait tenté de lui dire. L'endroit ? Détruit ? Cela n'a pas de sens... pas de sens sur le coup avant que cela le frappe « Putain de merde ! La restauration de la ville ! » Cela lui était sortit de la tête à Karel... il passait tellement de temps à se prostituer, voler, tuer et à profiter du carnage provoquer par les événements mystiques récents qu'il en avait complètement oublié dans tout ça... que le monde n'avait pas encore tourné au monde post-apocalyptique. De nombreuses personnes travaillaient d'arrache pied pour remettre sur pied cette pourriture qu'était cette ville et malheureusement il s'était bien trop rapproché des zones de travaux dans sa fuite. Il faut dire que, vu son état, du moment qu'il trouvait un refuge il ne s'était que bien peu inquiété de où il était.

Seulement voilà, plutôt que de baisser son arme et de s'excuser, ce qui n'aurait en rien ressemblé à Karel, il augmenta la pression de sa lame sous la gorge de la jeune fille afin de lui poser des questions... non sans lui donner un petit avertissement avant « Tu hurles je t'égorges sans même réfléchir... vous êtes combien dans la baraque ? » Karel ne voulait croiser personne... rien qu'elle c'était déjà trop. Il n'était pas dans un état assez... convenable pour jouer la comédie, pour jouer les joli cœur. Il ressemblait plus à un animal dangereux et il ne voulait pas qu'on s'intéresse à lui maintenant. Mais en réalité, pour le bien de cette jeune fille, elle avait intérêt à être accompagnée. Car si ce n'était pas le cas... le problème serait vite réglé. Après tout il y avait tant de coupe gorge en ce moment, qui se surprendrait de retrouver son cadavre ici dans la crasse ? Lui aurait disparu et l'affaire aurait été classée en un rien de temps sans que jamais personne ne sache qu'il avait été ici. Mais si il y en avait d'autre... vu son état il ne pourrait pas se permettre un carnage, il lui faudrait une autre tactique pour se tirer de là. C'est alors qu'il eut cette impression étrange... « T'es qui au juste ? Il y a un truc qui cloche... je peux le sentir... » Dans son état il n'arrivait pas à mettre son doigt dessus, mais il avait clairement une... sensation quand il regardait cette gamine.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Guess we have began to blur
avatar
Quinn Lucinda Marchand
❝ Guess we have began to blur
Messages : 629 Points : 4306 Date d'inscription : 07/10/2016 Age : 18
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
https://bleuazurpommedamourcitronvert.wordpress.com/
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 29 Aoû - 22:08.

In The Lion's Den
FT Karel.

Je ne suis définitivement pas habituée à être menacée, et une lame contre le cou est une réelle nouveauté. Pas des plus plaisante, non. Je ne peux m'empêcher de me souvenir de mes propres actes de violences - sans arme blanche cependant, de la période où j'aurais peut-être pressé de moi-même mon cou contre l'arme. Je me fige en sentant le besoin de secouer la tête, histoire de me remettre les idées au clair - je ne ressens pas le besoin irrépressible de repeindre le sol.. Loin de là. Je maugréais intérieurement contre mon envie de bien faire : si je n'avais pas fuit mes deux collègues du bas, ou bien si j'avais décidé de laisser l'homme pas si mort que ça à ses occupations, je n'en serais pas là. Je dois attirer les problèmes, je ne sais pas pourquoi mais, depuis le temps, je devrais me douter que chaque jour ou presque a un petit quelque chose en réserve pour moi.
Mon assaillant est plein de sang, maintenant que j'y regarde de plus près. Il n'a pas l'air très vif non plus - ses réflexes restent pourtant très bons, il devait vraiment dormir..  Le silence s'étire, mes respirations se font toujours aussi superficielles, la peur presque phobique de m'ouvrir la gorge en respirant trop fort m'empêchant de faire plus. Au moins ne suis-je pas en train d’hyper-ventiler, ou de vraiment paniquer. Quoiqu'à l'intérieur, je ne fais pas la fière. Qui aurait cru que visiter des maisons abandonnées et bientôt détruites pourrait s'avérer si risqué ? L'homme n'a pas l'air vieux et malgré son air - le moins avenant possible - il ne m'apparaît pas immédiatement comme dangereux ou bien délinquant : il faut croire que je ne sais pas y faire, je vois toujours le monde plus beau qu'il ne l'est.. Si je ne me trouvais pas dans cette situation, et que j'apercevais monsieur par hasard dans la rue, je ne m'attendrais pas spécialement à une attaque ou que sais-je ! Bien sûr, le fait qu'il squatte un lieu, qu'il soit plein de sang et pas des plus propres ou frais sont des indices, ici.

- Putain de merde ! La restauration de la ville !

J'hocherais bien la tête mais il a l'air d'avoir assez bien compris la chose de lui-même, entre autre raison pour rester bien sagement immobile. Je ne sais pas vraiment ce à quoi je dois m'attendre - j'espère juste que mes efforts me vaudront autre chose qu'une plus ou moins rapide hémorragie. Hécate se fait toujours aussi silencieuse, pourtant je la sens qui rôde, bien plus à l’affût qu'elle ne l'a été ces derniers jours. La lame se rapproche encore de mon cou et je me demande s'il n'a pas dans l'idée de me trucider quand même. Ce qui voudrait dire que sur tout un tas de personnes louches, je serais tombée sur le vrai sadique de service. Je ravale tant bien que mal une grimace tandis qu'il se plait à tâcher de m'impressionner :

- Tu hurles je t'égorges sans même réfléchir... vous êtes combien dans la baraque ?

Et je vois bien évidemment dans son regard qu'il ne plaisante pas. Sans pour autant être sûre que la scène lui plairait, il le ferait quand même. Ouai, je suis peut-être bien tombée sur la mauvaise personne, aujourd'hui. Mauvaise personne qui me serre trop la gorge pour que parler soit sans risque. Je déglutis, la lame mordant doucement mon cou.
J'imagine un instant lesdites personnes dans une intervention héroïque. L'homme n'est pas assez athlétique pour me tirer de là, la femme trop douce pour une quelconque violence. Je suis dans de beaux draps, moi.. J'inspire doucement, une agitation que je connais trop bien commençant à me gagner, je ne suis pas la seule à ne pas apprécier la situation, tiens..

- T'es qui au juste ? Il y a un truc qui cloche... je peux le sentir...

Tout en tâchant de ne pas faire de sons brusques qui pourraient mener à une blessure plus ou moins fatale, je réponds, sans essayer de tester sa patience non plus :

- Il y a deux personnes en bas.

Pour la suite et bien.. Oups ? Je me fige pour de bon, ne souhaitant ni répondre ni me taire. Là tout de suite, je ne vois que deux options. Soit nous sommes quatre dans cette pièce, soit.. c'est un médium ? La seconde hypothèse semble plus juste mais est loin de coller à l'image que je garde de ses derniers. Soit, ils n'ont pas à tous être plus ou moins bons, mais quand même... Avant que j'entame une réponse quelconque, ma mâchoire se met en marche, tandis que la désagréable impression d'être un pantin dont les cordes vocales sont forcées à s'articuler ne m'arrache un tremblement.

- Ca dépend à qui tu t'adresses, mon chou. Il n'y en a qu'une que tu peux tuer ici, pas vrai Quinny ?, moi, je resterais toujours dans le coin... A quel petit médium avons-nous donc à faire ?


Les mots arrachés de la bouche, je ne peux que grimacer, pas certaine d'aimer la tournure de la conversation. Mon degrés de mortalité n'est, disons, pas mon sujet favori. En bas, ça discute et ça rit et je me demande s'ils s'apercevront un jour de mon absence, et si justement j'ai envie, ou non, qu'ils passent à la suite de la visite. Pour l'heure, avec Hécate dans les parages, et un couteau contre la gorge, je penche pour le non.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
l'ô dieu a du bon
avatar
Ô Dieu Connard
❝ l'ô dieu a du bon ❞
Messages : 594 Points : 6570 Date d'inscription : 02/10/2015
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Eye Of The Tiger - Survivor, Holding On For A Hero - Bonnie Tyler, Smooth - Santana ft Rob Thomas, Living On A Prayer - Bon Jovi, The Final Countdown - Europe, Bad - Michael Jackson, Gonna Need A Graves - Urban Country, Total Eclipse Of The Heart - Bonnie Tyler, Empire of Our Own - Raign, Don't Stop Me Now - Queen, Everybody Wants To Rule The World - Lorde
http://houseofhell.forumactif.com
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 30 Oct - 18:37.
Bonjour,

   Le RP n'a pas de réponse depuis au moins un mois, faut-il l'archiver ? Si c'est le cas, pensez à prévenir dans le sujet adéquat. S'il n'est pas terminé, n'oubliez pas votre partenaire de jeu :beuh:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Oui, j'ai rejoint le côté obscur de la force, et alors?
avatar
Karel Nessman
❝ Oui, j'ai rejoint le côté obscur de la force, et alors? ❞
Messages : 80 Points : 2656 Date d'inscription : 02/11/2016 Age : 24
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 6 Nov - 19:40.
Ce n'est pas bon tout ça, ce n'est vraiment pas bon... Karel s'est laissé surprendre et c'est une erreur qu'il n'aurait jamais dû laisser arriver. Il est là, perdu dans ce lit, totalement exténué, ayant du mal à remettre en place toutes ses pensées et surtout il a sous sa dague un véritable danger... une jeune femme venu le réveiller, une jeune femme qui pourrait mettre fin à sa cavale sans fin qu'il vit depuis quelques années. Alors.... trancher ou juste effrayer ? Telle est la question à ce moment précis... quel marche suivre ? L'envie de faire couler le sang est présente bien entendu, cela le démange telle une terrible addiction. Bien sûr qu'il a envie de donner le coup fatal ne serait-ce que pour son bon plaisir. Mais il sait aussi que ce ne sera pas forcément la meilleure des solutions, il ne sait pas qui se trouve en bas, si ils vont réagir, comment il va réagir et il sait que dans son état il ne peut pas juste sauter par la fenêtre à la hâte et fuir à toute jambes dans les rues en ruine. Alors il réfléchit, se concentre, demande des informations mais surtout... il se rend compte de quelque chose, de quelque chose qui titille un autre de ses sens... ils ne sont pas seuls dans cette pièce, il en a l'intime conviction ! Il ne s'agit pas là que d'un simple tête à tête.

Alors bien sûr il retient ce que la petiote lui dit, il retient le fait qu'en bas, il y a deux personnes. Mais dans l'immédiat c'est autre chose qui l'intéresse à présent... car à présent il veut comprendre... il veut comprendre qui elle est ! Ce qu'elle cache ! Savoir si elle est vraiment une rencontre faite au hasard ou encore une traque déguisée pour apaiser ses sens et le rendre plus vulnérable. Et il n'a pas longtemps à attendre, pas longtemps pour comprendre qu'encore une fois ses sens ne l'ont pas trompé car déjà une nouvelle personne s'invite, prend la parole et se présente... à sa façon ! Et il les sent ces mauvaises ondes qui émanent de cette présence, de cette voix qui n'est pas celle de la gamine mais Karel ne perd pas son sang froid. Au contraire son regard se fait plus dur avant qu'il ne dise « Fais gaffe à toi, qui que tu sois, tu ne serais pas le premier esprit que je renvoie dans les limbes et crois moi ça se fait jamais en douceur... » Il reste là quelques seconde, la toisant, laissant le silence s'installer avant de finalement reprendre « Sache déjà que je ne suis pas un simple petit médium à la con, pas comme ces tafioles qui traînent un peu partout... » ceux qui s’entraînent dans ce camp à la con, ceux qui sont toujours plein de bonnes intentions, ceux qui pensent qu'à eux seul ils arriveront à ramener la paix dans le monde et stopper le chaos alors que le chaos est le fondement même de notre monde.

« Maintenant dis moi... les deux en bas ce sont tes copains ou pas ? Et par toi j'entends celle qui dirige et j'ai ma petite idée sur qui des deux est cette personne. » et en guise de bonne foi, il recule sa lame lentement, ceci sans pour autant la ranger ni relâcher sa position de défense. Il se dit, à se compte là, autant essayer de se la jouer bonne volonté... après tout si cet esprit était réellement un de ceux lui voulant du mal, il n'aurait même pas été réveillé en premier lieu, plutôt poignardé en plein sommeil. Alors... « Qu'est-ce que tu fais là au juste ? Les esprits possesseurs se mettent au service civique maintenant ? Marrant ! »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

In The Lion's Den [Quinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» [vente] R armure lion
» Question...(armure lion)
» Armure des lion
» 01. [Villa de Quinn Fabray] I'll be there for you [CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: New Orleans :: North Quarter-