AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


n'hésitez pas à nous laisser un petit mot sur Bazzart & PRD :coeeur:
GROUPES
Merci de privilégier les Esprits (en priorité), Humains et Démons,
ainsi que sorciers voudouns lors de votre inscription! ♥

Partagez | .
 

 SOS Démons [Théodore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Demons just want to have fun
avatar
Noah J. Forester
❝ Demons just want to have fun ❞
Messages : 590 Points : 3796 Date d'inscription : 20/06/2016 Age : 26 Localisation : Sur son nouveau terrain de jeu
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 29 Juin - 23:33.
Échine courbée, épaules fermées, sourcils froncés, une contrariété apparente déformait ses traits. Déjà pas très avenant de base, le type avait définitivement la tête de l'emploi. Accoudé au comptoir, seul, il serrait un verre au liquide ambré entre ses mains. Une figure décalée dans l'ambiance que donnait la musique pop gémissant depuis les haut-parleurs. Après avoir fermé la porte, Noah se dirigea vers le zinc, décontracté. La neutralité de ce bar l'avait attiré. Depuis, il adorait cet endroit et s'y rendait régulièrement. Si c'était drôle d'observer ces gens tenter d'ignorer la situation actuelle, c'était encore plus amusant d'y semer le trouble. Foutre le bazar, admirer les gens se taper sur la gueule, boire, tabasser des soûlards agressifs, passer le temps quoi. Les propriétaires assuraient la sécurité de leurs clients, quels vils menteurs. En même temps, fallait déjà pas être très malin pour fonder leur super QG neutre garanti sans problème dans le quartier détruit, entre les centres des sorciers, le marché noir et un cratère inexpliqué. Si ça avait été des Démons à l'origine, il aurait trouvé l'idée géniale. Venant d'Humains, c'était juste con. Qu'est-ce qu'il aimait leur connerie !

Arrivant à sa hauteur, après avoir salué quelques personnes au passage, il posa une main sur son épaule tout en exprimant un :

« Salut, mon vieux. T'en fais une tête ! »

Continuant son mouvement, il s'asseyait sur le tabouret d'à côté tandis que sa main quittait déjà sa cible. Un contact de quelques secondes, suffisant pour que le courant passe entre eux. Et pour que le récepteur réagisse directement. La décharge l'électrocuta immédiatement. Non, cette fois, pas de délai.

« Me touche pas ! »

Il bondit de son siège et décocha une droite dans la mâchoire du pauvre kiné. Il ne devait pas s'attendre à ce que son coup envoie sa victime valser contre le mur opposé. Mais il l'avait cherché, cet abruti, à lui adresser la parole. Au moins il reviendrait pas le faire chier.

De l'autre côté de la salle, Stolas se marrait intérieurement alors qu'il se dégageait du plâtre mural. Autour, tout le monde s'était figé. Quelqu'un se bougeait finalement le cul pour vérifier l'état du blond. Celui-ci se releva en posant une main sur sa tête, comme si des étoiles dansaient devant ses yeux.

« Putain, t'es con ! », gueula-t-il à travers le bar en même temps que Lady Gaga.

De l'autre côté, le gérant ordonnait à l'agressif de dégager. Il avait pas lu la pancarte ? Il voulait pas de ça chez lui ! LA phrase des barmen. Mais qui marchait miraculeusement plutôt bien ici : un gars le fit sortir aussitôt. Enfin, c'était son intention. Un coup de tête l'assomma. Une table fut éclatée sur le dos d'un autre. Plusieurs membres furent cassés. Le mot « Démon » circula. Celui qui en était véritablement un s'approcha, inconscient espérant le raisonner. Résultat, il se fit attraper par la gorge et, soulevé comme s'il ne pesait rien, fut entraîné à l'extérieur accompagné d'un : « C'est ça, on va régler nos affaires, toi et moi. »

Sous les véritables étoiles, l'Humain libéra son bouc émissaire. Qui se remit sur pieds et, frottant ses vêtements saupoudrés de poussière blanche, demanda calmement :

« Ça te dérange pas si on s'éloigne ? Tu sais comment sont les autres, pas foutus de s'occuper de leurs oignons... »


Sans attendre une quelconque réponse, Stolas agrippa le remonté par les cheveux. Il le traîna quelques rues plus loin et le balança dans un cul-de-sac.

« C'est parti. Bon qu'est-ce que tu fous ? On a des affaires à régler, je te rappelle ! »

Il y avait quand même une date de péremption, à sa force, hein. Finalement, George de son petit nom se leva. Les hostilités purent commencer. L'avantage dans ce quartier, c'était qu'on ne verrait pas la différence entre l'avant et l'après de leur affrontement. Et que personne n'appellerait la police pour tapage nocturne. La soirée aurait vraiment pu être divertissante si leur combat n'avait pas été interrompu. Même pas cinq minutes et voilà qu'un gamin débarquait. Noah à moitié encastré dans un mur, George l'insultant de tous les noms, le visage gonflé et ensanglanté.

« Dégage, petit ! », aboya George.

George était très fâché. George avait les poings qui le démangeaient. Et George avait vraiment une sale gueule.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
I'm a Human lonewolf
avatar
Théodore Sark
❝ I'm a Human lonewolf ❞
Messages : 20 Points : 625 Date d'inscription : 10/06/2017 Age : 24
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 30 Juin - 4:47.
"Quel con !"

Cela ne faisait que quelques heures que Théo avait quitté le camp afin de trouver quelqu'un qui puisse l'emmener vers Audito Mortis. Il s'était imaginé presque classe partant sous le soleil couchant, son sac sur les épaules et le camp en arrière plan. Déterminé comme jamais. Fin... Déterminé comme toujours. Sauf que le petit Théo n'avait aucune foutue idée d'où il se trouvait. C'est pas comme si c'était facile de reconnaitre les lieux. Tous ces débris. Une ville ? Où ça ? Plus rien ne donnait l'impression d'être dans une ville. A part peut-être quelque personne qui marche en riant. En riant ? Sérieusement... Comment peut-on rire ? Avoir envie de sourire. Il trouvait aberrant qu'on puisse avoir l'air... Heureux ? Mais après tout...

"Cette ville manque affreusement de design artistique! C'est un acte de charité que de la détruire"

Théo avait pensé tout haut à cette phrase qui devait venir d'un de ces mangas et il sourit. Bien sûr, il arrêta rapidement. Histoire de pas se sentir trop con vu ce qu'il avait pensé quelque seconde plus tôt.

"Maintenant, je fais quoi ? Bon sang, réfléchi Théo ! Je pourrais demander mon chemin. Ou..."

Ou quoi ? Retourner au camp ? C'est vrai, personne ne remarquerait qu'il serait revenu. Pas plus qu'ils n'ont dû remarquer qu'il était parti, d'ailleurs.

"Je... Ne manque à personne"

Cette sensation atroce. Il la connait trop bien. Hé oui petit, tu es seul. Entièrement seul face à l'immensément grand MAL que tu veux combattre. Le fardeau des héros, n'est-pas ? Pas d'amis, pas de famille. Pense aussi fort que tu peux que c'est ton destin d'être là. Mais soit honnête envers toi. Aurais-tu chercher à sauver le monde si maman était encore avec toi ?

Enfin, toujours est-il qu'il était là. Perdu au milieu d'un champ absurde de paradoxe et de faux semblant.

"J'ai choisi d'être là. Sois un homme putain !"

C'est en portant fièrement ses testiboules qu'il marchait vers ce qui lui semblait idéal pour commencer son enquête, un bar. C'est vrai. Plein de monde, souvent pas mal bavard vu la quantité d'alcool dans le sang.

Bon, première étape, ce fondre dans le décor. Théo prit place au comptoir et demanda un Coca, sous le regard amusé du barman qui donnait l'impression qu'il avait commandé un lait grenadine. Tous ces gens. Ces bruits. Ils s'amusaient et au fond, ça faisait du bien au petit coeur de Théo. C'est vrai qu'il trouvait bizarre qu'on veuille s'amuser dans de pareil circonstance, mais n'est-ce pas justement parce que tout pousse au désespoir qu'il faut sourire ? Enfin, il n'était pas là pour profiter d'une soirée détente alors c'est parti.

"Excusez-moi, vous... Monsieur ! Vous seriez où je peux rencontrer un membre de l'Audito Mortis ?"

L'homme interrogé regardait Théo comme s'il avait parlé chinois. Il prit quelque seconde pour répondre, pas franchement certain d'avoir compris.

"Hein ? J'ai pas bien compris. Qu'est-ce tu veux ?"

A vrai dire, Théo ne comprenait pas bien non plus. Cette musique va beaucoup trop fort !

"Je cherche Audito Mortis !", cria-t-il.

"Tu te fou de moi ? Non ?... Oh c'est pas vrai. S'il te plais, ferme la. C'est vraiment pas l'endroit pour..."

L'homme fut interrompu par la violente, mais bizarrement élégante envolé d'un homme blond qui fila droit dans un mur. Lui et un autre semblait se battre. Théo n'avait qu'une envie, courir vers le malheureux, mais il devait rester discret. Se faire remarquer n'aurait été d'aucune utilité surtout que les deux hommes sortirent peu de temps après. Que pouvait il bien se passer dehors ?

Non Théo, tu as une mission ! Théo... J'ai dit NON ! ... Oh et puis merde !

Après ce petit moment d'hésitation, il sortit à son tour. De toute façon, il n'était plus trop convaincu qu'aller dans ce bar était réellement une bonne idée. Une fois dehors... Personne.

"Je suis sorti assez vite, ils sont où ? Ils se sont pas évaporé..."

Alors, Théo... Que vas-tu faire ? Hein ? Tu veux sauver le monde et tu es pas foutu d'aider un seul homme dans le besoin... Bravo ! Vraiment. Oh, mais attends. Une silhouette ? Il se mit à courir sans trop savoir s'il suivait les bonnes personnes et tomba face aux deux hommes. Le blond avait l'air de subir les assauts de l'autre depuis trop longtemps. Cet homme... Il avait dans le regard comme une envie de meurtre.

"Dégage, petit !"

Bon, il l'avait au moins interrompu. Mais maintenant ? Petit Théo, seras-tu un héros ou non ? De toute façon, il fallait intervenir, Théo fonça tête baissée droit sur son adversaire.

Je dois juste le faire tomber.

Après une courte course endiablé, il sauta et attrapa le méchant et vile mécréant au niveau de la taille et, avec toute la force dont il dispose, le fit tomber accompagné par le bruit sourd de l'homme s'écrasant sur le sol. Bien secoué, il resta quelques secondes allongé sur le corps inconscient.

J'ai réussi ?

Théo se releva et rejoignit tant bien que mal le pauvre blond.

"Tout va bien monsieur ?"

Edit : J'ai zappé de préciser mon lancer de dé ! Théo fonçait sur George, je voulais savoir si : pile, il réussissait à le faire tomber et à l'assommer ou, face, il échouait. J'ai édité ensuite pour le prendre en compte.


Colin Ford
Pegasus Ryu Sei Ken !

"Ne croyez jamais qu'il existe une société parfaite, faite par des humains ! "



Dernière édition par Théodore Sark le Ven 30 Juin - 21:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Ô Dieu Connard
❝ Admin ❞
Messages : 556 Points : 5932 Date d'inscription : 02/10/2015
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Eye Of The Tiger - Survivor, Holding On For A Hero - Bonnie Tyler, Smooth - Santana ft Rob Thomas, Living On A Prayer - Bon Jovi, The Final Countdown - Europe, Bad - Michael Jackson, Gonna Need A Graves - Urban Country, Total Eclipse Of The Heart - Bonnie Tyler, Empire of Our Own - Raign, Don't Stop Me Now - Queen, Everybody Wants To Rule The World - Lorde
http://houseofhell.forumactif.com
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 30 Juin - 4:47.
Le membre 'Théodore Sark' a effectué l'action suivante : Viens gratter Dédé


'Dédé' :
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Demons just want to have fun
avatar
Noah J. Forester
❝ Demons just want to have fun ❞
Messages : 590 Points : 3796 Date d'inscription : 20/06/2016 Age : 26 Localisation : Sur son nouveau terrain de jeu
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 9 Aoû - 19:10.
Un gamin venait de débarquer. En soi, ça pouvait arriver qu'on tombe sur eux. Le truc un peu moins banal, c'est que le gamin en question fonça tête baissée sur George. Et ce, au sens propre comme au sens figuré. Pas de sage retraite. Si une pensée raisonnable du type « ne pas m'enfoncer dans la merde des autres » l'avait traversé, elle avait perdu son chemin en cours de route. Il avait quand même réagi bien vite. Soit il cachait des atouts derrière ses joues roses, soit il était suicidaire. Ou il comptait beaucoup sur sa chance. Autant dire dans ce cas qu'il était trop naïf pour son bien - et que Noah l'aimait déjà. Vautré dans la poussière et quelques petits décombres, celui-ci regarda le téméraire courir droit sur l'enragé avec des yeux ronds comme des soucoupes volantes. Le con...

Prêt à le voir finir en charpie, il fut pourtant surpris de la tournure des événements. Les deux tombèrent à la renverse, et le bruit que fit la tête de George au contact du sol fut significatif. Au revoir crise de nerfs, salue Morphée de ma part. Le gamin avait bel et bien une chance de connard. En le voyant finalement allongé sur le corps de l'inconscient, étonné de sa réussite, le Démon ne put s'empêcher de s'esclaffer. Rire qui s'accrut lorsqu'il lui demanda comment il allait.

« Super bien ! Aide-moi à me relever ! »

Sans attendre d'accord, il agrippa la main du jeune et se servit de lui comme levier. Vu la vilaine nature médiumnique de son sauveur – et oui, la pancarte clignotante n'avait pas échappé aux yeux du Démons après sa folle envolée – mieux valait montrer quelques faiblesses. Et surtout... En fait, il se rendit compte qu'un truc clochait chez sa cheville. Rien de méchant, mais il sentait que son corps n'aimait pas porter son poids sur celle-ci. Oh la la, pauvre Démon aurait une entorse ? Concernant ce qui était visible, un hématome fleurissant sur sa pommette gauche et une éraflure à l'arcade accompagnaient son allure de bagarreur. Debout, il garda un bras autour des épaules de l'imprévu.

« Ma cheville a morflé. Tu crois que tu peux m'accompagner à l'hosto ? »

Autant y aller à fond. Après tout, il ne savait rien de ce type. Faire taire tout doute se trouvait plus sûr. Le plan, c'était qu'on croit que George était un Démon... Bon, Stolas pensait quand même pouvoir lui casser méchamment la gueule. Il aurait disparu, mais on se serait méfié de ses proches. Pas grand-chose mais ça pouvait se révéler intéressant, utilisable pour la suite. Ce morveux contrariait son besoin de baston, mais ça ne voulait pas dire que tout foirait. Présentement, la question était : l'a-t-il attaqué parce qu'il pensait avoir affaire à un Démon ? Était-il impliqué dans l'Audito Mortis ? Bon, ça faisait deux questions, mais d'habitude Stolas savait compter.

« Tu sauves souvent les gens en fonçant tête baissée ? C'était génial mais sérieux, t'aurais pu te faire tuer... Il avait pas l'air normal. D'ailleurs, allons-y avant qu'il se réveille. »

Il ne faudrait pas que le petit découvre que George avait perdu toute rage et sa force spectaculaire.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

SOS Démons [Théodore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Les démons d'Ohara
» Préambule du Chapitre trois : « Anges et Démons »
» [anim] Invasion des démons en Orneval et autrepart
» Anges et Démons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: New Orleans :: North Quarter-