AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Maintenance du forum ce 23/07 à 14h =D
Pour soutenir le forum ♥
n'hésitez pas à nous laisser un petit mot sur Bazzart & PRD
GROUPES
Merci de privilégier les Esprits (en priorité), Humains et Démons,
ainsi que sorciers voudouns lors de votre inscription! ♥

Partagez | .
 

 Benoît tourne-toiii

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
32 cm
avatar
Benoît Salamander
❝ 32 cm ❞
Messages : 45 Points : 524 Date d'inscription : 02/06/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Juin - 15:00.
Benoît Salamander
Avatar: Michel Simon


avatarpv

Carte d'identité

Nom Démoniaque: Yog-Sothoth
Statut: semi-démon, Chimère de la Sphère de la Confusion
Âge: a l'air d'avoir quelque part dans la cinquantaine ou la soixantaine. En réalité, dans les 4000 ans.
Métier: Bibliothécaire
Lieu de naissance:  Egypte
Don: Souffle du cauchemar : par simple murmure, il pourra donner des illusions éveillées à une créature de son choix.
Particularités: Une voix chaude et reconnaissable - dans ce genre. Il porte une chevalière à l'index gauche gravée d'une image que nul ne peut regarder trop longtemps et dont on ne peut se souvenir, indescriptible, du moins pas avec des mots existant encore. Sa démarche est peu naturelle, comme celle d'une marionnette.
Avis sur le surnaturel: L'art à son apogée. Que le monde serait ennuyeux, s'il n'était possible d'y jouer à la harpe de l'occulte ! De tous les temps, il s'est intéressé aux diverses formes de l'ésotérisme, s'attirant une cour d'alchimistes, d'astrologues, de médiums faux comme authentiques, cherchant dans leur connaissance une passion depuis longtemps perdue.
Membre du: /



Caractère
Dieu qu'il est laid. Le nez difforme, les joues, le menton... Et pourtant, où qu'il aille, les regards traînent derrière lui. Pas des regards de dégoût ou de mépris mais des regards de fascination. C'est que Yog-Sothoth a du charisme, une certaine présence, une façon de sourire et de river ses yeux dans les vôtres qui ne peut vous laisser indifférent. Beau, il ne l'est pas. Mais il est séduisant et c'est un atout dont il se sert dès que possible. Il a une conscience avancée de l'espace dans lequel il évolue et semble l'emplir de sa présence dès qu'il met le pied dans une pièce.

Il est d'un calme à toute épreuve, toujours souriant, toujours jovial et plaisant. Il apprécie le silence et s'il aime le chaos, il le préfère en ses termes, lorsqu'il est en contrôle – il aime garder le contrôle, toujours. La colère et la destruction ne sont pas ses armes préférées et à vrai dire, il a un certain mépris pour elles. Selon lui, être un démon est un art, une chose raffinée qu'il convient de traiter comme l'on traite un excellent vin ou un mets délicat : avec respect et considération. Ainsi, c'est avec le sourire et la douceur qu'il attrape les mouches et non avec le vinaigre.

Yog-Sothoth aime être aimé. Il aime être adulé, devenir l'être essentiel dans le cœur de ses victimes. Et c'est un jeu qu'il joue merveilleusement bien : il charme mieux que quiconque et sait toujours se rendre indispensable. C'est qu'il n'est que douceur, amabilité et gentillesse, d'une générosité sans fond, toujours serviable, toujours présent quand il le faut. Son caractère s'adapte parfaitement à ce que l'autre attend de lui, il sait jouer la comédie avec un naturel terrifiant, et il ne s'en prive pas. Quel meilleur moyen de contrôler autrui que de s'en faire aimer ? Et, une fois de plus – il n'est rien qu'il aime plus que d'avoir le contrôle total. Non qu'il ait des idéaux de grandeur ou veuille se faire dictateur, non. Il s'intéresse seulement à ce qui l'entoure et généralement, à une unique victime.

Une fois la proie dans les filets commence la deuxième partie du jeu. D'aucuns parleraient de destruction mais il juge le terme vulgaire et mal approprié, il lui préfère celui de dissection. Il plonge au cœur de ce qui fait une personne et, tout doucement, sans violence ni malveillance, met son âme en pièces.

Du reste, cela sert ses intérêts. Il n'est rien qu'il aime plus que de s'approprier les connaissances de ses victimes. Au cours des siècles, il en a amassé une quantité phénoménale et s'il tient une bibliothèque physique, elle n'est rien comparée à celle dans son esprit. La lecture est de très loin son loisir favori et s'il n'est pas le moins du monde aventurier, il s'adonnera volontiers à toute expérience si on la lui présente comme une occasion de gagner de nouvelles connaissances.

C'est donc un être cultivé et d'une intelligence remarquable. Il aime par conséquent converser avec des esprits similaires, quelle que soit leur origine ou leur faction. Bien au-delà des basses considérations de puissance et d'alliances, c'est l'esprit d'une personne qui mènera – ou non – Yog-Sothoth à l'apprécier. Gourmand d'échanges sans fin, il abandonnera volontiers une quête en cours ou une proie s'il trouve un partenaire de conversation qui vaille la peine. Malheureusement, lorsqu'on a passé 4000 ans à étudier, il est rare de trouver quelqu'un de convenable.

Son intelligence s'étend au domaine social. Il juge vulgaires les discriminations que les humains se jettent les uns aux autres comme de gros bouts de viande et ne supporte aucune d'entre elles, ce qui créa quelques tensions avec un certain H.P. Lovecraft. Il est sans doute capable d'une affection et d'une estime sincère pour un autre être vivant. Sans doute. Si ce n'est pas le cas, il l'imite à la perfection.

Il est bien sûr poète, comme tout démon se devrait de l'être. Il est poète et des poètes il a appris bien des choses, de la beauté d'une charogne à celle, moins évidente mais pourtant tout aussi somptueuse, d'un pont sur la Seine. Plus encore que cela, il a appris le poids du silence et sa valeur insensée, le rythme qu'un silence bien placé apporte à un vers délicatement déroulé. Lorsque sa voix si reconnaissable s'élève, elle se ponctue d'interruptions parfois douces, parfois cassantes, jamais prévisibles.

Quant à sa colère, lorsqu'elle s'exprime, elle est toujours froide et d'un calme déconcertant. Ses mots se font moins mielleux et plus acides, emplis de fiel, capables de détruire un homme. Il ne connaît pas de limites dans sa rage – non qu'il soit plus nuancé dans le reste de son existence. Il a toujours été trop loin, trop vite, trop intensément. Si cela lui a joué des tours durant sa vie humaine, le conduisant à être banni de sa ville natale, ce trait devint un avantage lorsqu'il devint démon.

Il est également un grand plaisantin. Il aime les mots d'esprit et les plaisanteries bien tournées mais surtout il aime jouer des tours. Certains sont inoffensifs, d'autres mortels. L'humour d'une proie potentielle peut être sa salvation comme sa damnation – s'il apprécie assez les traits comiques d'une personne, il la laissera en paix, jugeant qu'elle mérite de continuer à exister. Si, en revanche, la personne l'ennuie par des plaisanteries de mauvais goût... alors il ne prendra pas très longtemps pour la détruire.

Enfin, c'est un bon vivant. Il aime la cuisine raffinée, les excellents alcools, le tabac goûteux, les bons mots d'esprit. Il les aime plus encore lorsqu'ils glissent, lentement mais sûrement, vers l'horreur la plus absolue. Car ce n'est ni le sang ni les entrailles qui le séduisent mais bien l'horreur, l'horreur qu'on ne peut décrire, celle qui n'a ni nom ni raison et dans laquelle on se perd pour ne jamais en revenir.


Histoire
C'est dans la chaleur étouffante et l'obscurité de Iounou que deux démons vinrent prendre aux bouches des femmes une fleur vermeil, laissant derrière eux le cadeau de progénitures au destin d'ombre et d'enfer. C'était un pari, un jeu d'enfants pourris d'ennui, qui choisirent ce moyen de se distraire de leur éternelle vacuité. Deux démons qui se firent passer pour des hommes venus de Grèce et se donnèrent cinq ans pour séduire et engrosser autant de femmes qu'il leur était possible, voilà tout ce qu'il fallut pour faire basculer Iounou dans le chaos.

Au matin de chaque étreinte, les femmes s'éveillaient avec dans le ventre le fruit d'une union profane, le cœur au bord des lèvres et la sensation d'avoir perdu l'essence de leur âme. Des enfants naquirent à profusion et tous, sans exception, possédaient des connexions avec un au-delà à la forme bien différente de celle qu'aujourd'hui on célèbre. Les démons laissèrent derrière eux les graines d'un chaos sans nom, fiers de leur virilité qu'ils avaient mise à l'épreuve de la façon la plus puérile et productive à la fois.

Dans cette même chaleur étouffante naquit Yog-Sothoth. Enfant laid, presque difforme, il ne fit pas le bonheur de sa mère qui ne trouva en lui ni le charme de son père, ni sa propre beauté. Géméhtoues n'avait guère que sa beauté pour elle, tant son esprit et ses talents manuels étaient limités. Le père de Yog-Sothoth révèlerait plus tard à son ami que le minois même ne suffisait pas, car la belle était sans talent entre des draps.

Il fallut donc à l'enfant composer avec une mère qui préférait l'ignorer et la conscience aiguë de ses propres dons. Grandir, seul et fier, avec pour seuls mots sur la langue ceux du mépris envers celle qui ne lui prêta jamais l'attention dont il avait soif. Une autre âme plus charitable aurait vu dans les actes de Géméhtoues ceux d'une femme à bout de ses forces, incapable de trouver l'énergie et la force de s'occuper d'un enfant quand elle pouvait à peine se soutenir elle-même, d'une femme malade et épuisée qui n'avait jamais demandé aux dieux de porter leurs graines. Une femme qui avait toujours eu confiance en sa religion, en ses dieux, et qui se trouvait trahie par eux et forcée à une vie qu'elle n'avait jamais désirée. Elle délaissa les temples et la vie commune pour se cloîtrer chez elle et certains dirent que ses yeux perdirent leur couleur tant elle désirait devenir aveugle à l'abomination qu'elle avait engendrée.

Abomination il était et dès l'enfance, il parut évident qu'il jouissait immensément de son état. Il parvint très jeune à s'instruire, à développer sa parole et sa démarche, seul dans cette entreprise titanesque. Qu'on s'imagine ici un petit être aux jambes comme boursouflées et à la trogne répugnante s'attachant seul, avec une détermination et un esprit sans bornes, à s'apprendre l'art de se déplacer dans le monde et de parler. L'oeuvre paraît impossible ? C'est qu'elle l'est et que nul infant dans ce monde n'a jamais pu apprendre à être un humain sans aide extérieure.

Il reçut celle d'êtres morts longtemps auparavant qui, par sa propre bouche, à travers son propre corps, lui enseignèrent à tirer les ficelles qui maniaient sa carcasse. Aujourd'hui encore, il garde une démarche curieuse, presque similaire à celle d'une marionnette, de son apprentissage chaotique de l'existence.

Libéré de son carcan de silence et d'immobilité, l'enfant s'attacha à apprendre. Il était hideux, il le savait. Il savait aussi que sa peau pâle le démarquait des autres, le stigmatisait comme créature née d'un autre, mais il choisit de ne pas se joindre au groupe qui se forma lorsque ceux qui partageaient son teint se trouvèrent. D'emblée, il préféra la connaissance aux relations. Qu'avait-il à attendre de ceux qui se prétendaient ses semblables, quand ils ne partageaient pas la malédiction d'un visage haïssable ? Aux rires et aux jeux de ses congénères, il répondait par le mépris et le dédain, qu'il avait si tôt appris de sa mère. Il n'en fallut guère plus pour faire de lui celui que tout groupe réclame, celui qu'on déteste même sans savoir pourquoi.

De cette haine, il se nourrissait avec amertume, sa colère et son dédain grandissant à chaque instant. L'humain, même né d'un démon, n'est pas fait pour la solitude. De l'autre, il tire tout ce qui le construit, tout ce qui fait de lui un homme et non une pierre, il apprend l'émotion et l'amour, il apprend la tristesse et le désespoir. La chose n'intéressait pas Yog Sothoth. Il était bien trop jeune pour comprendre qu'il y avait dans le lien social une intelligence plus grande encore que celle qu'il pourrait apprendre dans les livres.

Un tel comportement lui attira donc les foudres de ses pairs et d'un en particulier. Nyarlathotep. À l'époque, Yog Sothoth ne voyait l'autre que comme un empêcheur de bouquiner en rond, une nuisance à laquelle il ne rêvait que d'échapper. L'autre était intelligent, fin et subtil et se voir confronté à des qualités chez une personne qu'il se devait de mépriser lui était infiniment difficile.

Et puis il y eut Niggurath. Blanche de peau elle aussi mais différente des autres, préférant la compagnie des animaux errants à celle des humains, silencieuse et rêveuse. Les émois de l'adolescence ajoutés à sa singularité firent d'elle le sujet des ardeurs de Yog Sothoth. Par ardeur, on n'entend rien de fondamentalement charnel : le garçon n'avait guère d'affinités pour la chose et son corps répugnant lui fermait croyait-il la porte à toutes ces galanteries dont les autres parlaient avec une étincelle dans le regard. Il était cependant séduit par son sourire simple, ses préoccupations si éloignées de celles du commun des mortels, son esprit acerbe. Yog Sothoth, le froid et méprisant Yog Sothoth, tomba amoureux.

Niggurath était de celles qui agissent avec douceur et persuasion plutôt que par la violence. De ses charmes elle était consciente et de son esprit elle tirait une humble fierté, si subtile et raffinée qu'il ne lui fallut que quelques tours de main pour amener Yog Sothoth à rejoindre le groupe.

Alors il fut une partie intégrante de cette assemblée de médiums, d'enfants perdus qui ignoraient tout de la nature de leur condition mais se liaient entre eux par leur affliction. Il lui fallut apprendre, apprendre l'amitié, apprendre les groupes. Cette fois, il comprit. Il comprit ce qu'était une meute et sa puissance, tout ce qu'il y avait à en tirer. Il s'appliqua dès lors à comprendre les mécaniques de l'humain et de la relation sociale. Ce ne fut pas là une sinécure et il y eut bien des peines sur le chemin – même la peine de cœur, lorsque Niggurath l'abandonna, préférant passer son temps aux côtés de son demi-frère. Nyarlathotep, encore. Toujours lui. Il était brillant, d'une sensibilité intense, et Yog Sothoth était prêt à le reconnaître. Mais pas à l'accepter.

Cette déception et sa rivalité toujours plus intense avec l'autre jeune homme le poussa dans les bras d'une maîtresse bien cruelle : la manipulation. S'il n'avait pas l'aspect de ceux qui n'ont besoin de rien pour faire frémir les cœurs, alors il se parerait d'un charme dévastateur, d'une présence magnétique, d'un charisme enfin qui ferait des frémissements d'immenses vibrations.

La chose le servit lorsqu'il fallut établir une hiérarchie à leur petit groupe d'enfants devenus adultes qui murmuraient à l'oreille à la mort. Trente médiums, tous nés de mères différentes mais de deux pères seulement, unis par leur peau et leur sort, qui devaient trouver un chef. Celui qui avait jadis été le vilain petit canard se trouva au sommet de la pyramide, luttant du haut de sa laideur pour la dominance de ce groupe. Face à lui, un autre enfant de démon. Azathoth.

Le reste est en quelque sorte une histoire connue, puisqu'il la racontera plus tard par d'autre biais... Mais je m'avance. Le groupe se scinda entre les partisans d'Azathoth et ceux de Yog-Sothoth et bientôt ce fut la guerre ouverte. Azathoth était violent, destructeur, il aimait trop son don et la mort qui l'accompagnait. Il croyait dur comme fer posséder une certaine supériorité sur le reste du monde du fait de son origine et n'avait nullement l'intention de laisser l'humanité ignorer les talents de son groupe. Yog Sothoth avait une vision bien différente des choses. Il n'avait aucun désir de pouvoir ni de destruction et préférait de bien loin la connaissance. Si la soif de savoir perdait l'humanité, il n'en serait pas responsable. Il n'aurait fait qu'ouvrir la porte, après tout.

Il fut surpris de retrouver à ses côtés Nyarlathotep, son éternel rival et ennemi d'enfance. Si leur opposition s'était teintée de respect mutuel et d'une certaine admiration au fil du temps, Yog Sothoth n'aurait jamais imaginé le voir choisir son camp – bien qu'il eût su que l'autre ne pouvait décemment accepter les techniques d'Azathoth. Les anciens rivaux furent donc forcés de devenir amis. Du moins alliés, dans un premier temps.

Niggurath les rejoignit au début. Et puis, voyant le clan d'Azathoth prendre la puissance et voyant son demi-frère et son ami s'enfoncer dans une vendetta sans but, elle choisit de rejoindre leur ennemi. Yog-Sothoth le vécut mal. Très mal – et Nyarlathotep ne fut pas beaucoup plus mesuré. À eux deux, ils ne cessèrent d'augmenter l'intensité et la férocité de leur combat, en pure perte. Azathoth finit par gagner et, jugeant les deux bien trop dangereux, les exila.

Alors ils voyagèrent. Coincés ensemble par un tour du destin, ils se découvrirent une affinité bien plus intense encore que leur précédente rivalité. Tous deux partageaient une même vision du monde, un certain raffinement, et un esprit acéré. D'alliés, ils devinrent amis. Par un accord tacite, ils choisirent de rester ensemble, de se soutenir au travers des années. Il y avait quelque chose entre eux, quelque chose qui surpassait la simple camaraderie. Si Yog-Sothoth avait cru au concept d'âme sœur alors sûrement Nyarlathotep aurait été la sienne. Cela devint d'autant plus vrai lorsqu'ils trouvèrent la mort.

Yog fut le premier à partir, d'une manière qu'il refusera toujours de dévoiler. Il fut également le premier à revenir, devenu démon et incroyablement séduit par les possibilités qui s'offraient à lui. Il trouva Nyarlathotep se laissant mourir sur sa dépouille, seul et incapable de continuer sans son frère d'arme. Hé bien, la solution était simple – tuer Nyarlathotep. Bien sûr, l'autre se défendit, se débattit jusqu'à la dernière seconde, les yeux exorbités sous l'effet du souffle qui lui échappait. Fais-moi confiance, Nyarlathotep. Fais-moi confiance.

Ainsi, les deux médiums devinrent deux démons. Et ce ne fut que le début d'une longue, longue vie de chaos. Ils choisirent tous deux de s'attacher à la Sphère de la Confusion qui leur ressemblait bien plus que les autres et, au fil des siècles, Yog Sothoth gagna le rang prestigieux de Chimère. Bien plus que de mettre les mains dans le cambouis, il s'intéressait aux techniques, aux méthodes. La Sphère de la Confusion ne tarda pas à le trouver indispensable.

Nyarlathotep devint pharaon à plusieurs reprises. Yog-Sothoth préférait l'ombre des bibliothèques, gardiennes du savoir. Ah, Alexandrie... Alexandrie fut superbe. Il lui fut essentiel de faire payer le crime de sa destruction aux auteurs dudit crime – et il le fit magistralement, les réduisant à des légumes se bavant dessus et répétant de longues phrases incohérentes.

À toute époque, il s'attacha aux centres de la connaissance, fréquentant la première Université, découvrant la poudre chez les Chinois, se penchant sur l'épaule de Vermeer à la Renaissance. Il prenait un plaisir plus que pervers a rendre fou des artistes et des génies, trouvant leur talent décuplé par la perte de leurs facultés mentales. Il n'y avait rien de plus beau que l'imagination d'un fou.

Le temps passant, les liens entre lui et Nyarlathotep se renforcèrent. L'un était nécessaire à l'autre pour survivre – ils n'avaient personne d'autre, personne qui pût comprendre, personne qui leur ressemblât. Leur arrangement silencieux se poursuivit à travers les âges et toujours, ils se retrouvèrent. Yog-Sothoth fréquenta les sages Incas, les sorciers Africains, les druides celtiques, les philosophes des Lumières, mais toujours il revint à son premier et unique ami. Toujours.

Vint la Révolution industrielle qui apporta avec elle son lot d'esprits monstrueux et de créateurs fantastiques. Parmi eux, un certain Howard Philips L. Il écrivait, des petites choses sans grand intérêt mais qui témoignaient d'une imagination sans borne. Yog Sothoth et Nyarlathotep jugèrent bon de s'immiscer dans les rêves de l'homme et de les emplir avec de l'horreur – avec une histoire. Leur histoire, celle d'Azathoth et de son bras droit Cthulhu, de Shub Niggurath. Le monde connaîtrait désormais leurs noms et ne cesserait de les scander, de les craindre, de les aduler.

Yog Sothoth ne se cacha jamais de l'antipathie qu'Howard lui inspirait. Son virulent racisme était tout ce que le démon jugeait inélégant. Il manqua plusieurs fois de mettre fin au jeu par colère envers les opinions de l'écrivain mais persista tout de même. L'oeuvre lui survivrait pendant des siècles. Depuis l'écriture de ces textes, Yog Sothoth a choisi d'appeler Nyarlathotep son « Soleil Noir », un petit nom qui ne cessa jamais de faire rougir l'autre.

Et puis il y eut les guerres. Répugnantes, en son opinion, au point qu'il refusa d'y prendre part et s'exila sur l'île de Socotra pour en étudier les plantes endémiques. Il ne sortit de sa retraite que dans les années 90 pour retrouver Nyarlathotep. Ils voyagèrent de nouveau, visitant tous les lieux qui les attiraient.

Leurs pas les amenèrent à la Nouvelle-Orléans. Ah, la Nouvelle-Orléans... le vaudou, l'Histoire si chargée, toutes les horreurs qui l'avaient construite et détruite. Yog Sothoth avait haï l'esclavage. Il aima beaucoup Katrina. Ce n'était ni subtil, ni élégant, mais cela provoqua un chaos formidable. Les familles dévastées, les humanitaires opportunistes, le silence assourdissant du gouvernement, la pauvreté... Vivre au cœur du chaos ne pouvait que leur plaire, après tout. Et puis il y eut tout le reste – les prises d'otage, Belaam et ses sbires, l'ouverture de la porte des Enfers. Ce n'était pas la première fois qu'ils croisaient d'autres démons mais jamais Yog Sothoth n'en avait vu une telle concentration. Il est encore incapable de dire si la chose le dérange ou lui plaît.

Il ne prit part à aucune des guerres menées, préférant rester un observateur silencieux. Lorsque Belaam et les siens commencèrent à assassiner des sorciers vaudouns puis à mettre en place des rituels inconnus, il se contenta de regarder, de faire des recherches. Il fut sans doute l'un des premiers à comprendre qu'une porte des Enfers allait s'ouvrir. Pour tout dire, il fut d'abord tenté de l'empêcher – la Nouvelle Orléans était devenue son fief et il était et demeure extrêmement territorial. Il prit finalement la décision de se tenir tranquille, certain qu'il n'aurait aucun moyen de combattre ce qui se préparait, même en s'alliant à l'Audito Mortis... ce qui, bien entendu, ne le tentait guère.

Voilà désormais deux entités lovecraftiennes vivant au cœur de la Nouvelle Orléans, retrouvant les plaies d'Egypte si connues. Ils n'ont pour l'instant ni but ni allégeance – mais cela pourrait bien changer.



Hors Jeu
Pseudo: Orphiel
Comment as-tu connu le forum? : Par Tabitha
Depuis combien de temps fais-tu du rp?: 15 ans
Impressions sur le forum: je l'aime trop pas la preuve jfais un DC :sisi:
Fréquence de connexion: comme vous l'avez sans doute compris... souvent.
Acceptez-vous les interventions dans vos rps?: un peu mon neveu
Un commentaire? : je suis une petite patate




Si je vous le disais, qu'une douce folie a fait de moi votre ombre...



Dernière édition par Benoît Salamander le Sam 3 Juin - 22:25, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
I'm a Human fighting for his own
avatar
Lucas A. Duplessis
❝ I'm a Human fighting for his own ❞
Messages : 489 Points : 3719 Date d'inscription : 15/03/2016 Age : 32 Localisation : Là où il y a des emmerdes
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Juin - 15:12.
Et bien, rebienvenue donc xD Choix d'avatar très original !


Open your eyes.
don't get too close, it's where my demons hide. @ ALASKA.
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
I'm a Demon lonewolf
avatar
Gerard Sleeman
❝ I'm a Demon lonewolf ❞
Messages : 20 Points : 378 Date d'inscription : 02/06/2017
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Juin - 15:16.
MON CANARD EN SUCRE ♥

Tu claques de la grand mère en tong :sisi:


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
32 cm
avatar
Benoît Salamander
❝ 32 cm ❞
Messages : 45 Points : 524 Date d'inscription : 02/06/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Juin - 15:17.
oh mon canari, toujours les mots pour me faire rougir :keur:

Lucas, oui j'avais envie d'une tête qu'on voit pas souvent. Du coup, Michel Simon. Parce que pour le coup, je l'ai jamais vu joué.


Si je vous le disais, qu'une douce folie a fait de moi votre ombre...

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
I bet you're expecting to hear a joke about ghosts, right ? THAT'S THE SPIRIT
avatar
Dàibhidh MacTavish
❝ I bet you're expecting to hear a joke about ghosts, right ? THAT'S THE SPIRIT ❞
Messages : 384 Points : 1306 Date d'inscription : 05/01/2017
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Juin - 17:34.
tout comme Nya, choix de personnage magistral, choix d'avatar hyper cool et prénom qui pète du feu de dieu :bave:


♥♥♥



DEATH, UH ?
THAT'S FOR LOOSERS


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
32 cm
avatar
Benoît Salamander
❝ 32 cm ❞
Messages : 45 Points : 524 Date d'inscription : 02/06/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Juin - 18:19.
Merci mon canard <3 j'espère que le reste de la fiche ne te décevra pas!


Si je vous le disais, qu'une douce folie a fait de moi votre ombre...

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Is that blood ? ...No
avatar
Irwyn Laighléis
❝ Is that blood ? ...No ❞
Messages : 389 Points : 2740 Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Juin - 18:49.
Quel choix, MAIS QUEL CHOIX :bave: :stress:

Re-bienvenue dans le coin, dude, amuse-toi bien avec ce personnage :huhu:



Jerk

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
32 cm
avatar
Benoît Salamander
❝ 32 cm ❞
Messages : 45 Points : 524 Date d'inscription : 02/06/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Juin - 20:24.
Pour l'instant c'est l'éclate totale *w* Merci mon Wywy <3


Si je vous le disais, qu'une douce folie a fait de moi votre ombre...

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Don't put the blame on me
avatar
Aaron S. Mulligan
Don't put the blame on me
Messages : 1047 Points : 2428 Date d'inscription : 30/10/2016 Age : 31 Localisation : NOLA
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Million Eyes
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Juin - 20:51.
Oh oh ce perso promet je sens :hehe:

C'est cool découvrir des têtes :bril: Bon courage pour la rédaction :love:



Get ready... to fight  
sign by Wiise.
     
   
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
32 cm
avatar
Benoît Salamander
❝ 32 cm ❞
Messages : 45 Points : 524 Date d'inscription : 02/06/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 3 Juin - 9:23.
Merci ma petite truffe au chocolat et content que ce perso te plaise <3


Si je vous le disais, qu'une douce folie a fait de moi votre ombre...

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
You Call Me a Bitch like it's a bad thing...
avatar
Aedhan H. Mulligan
❝ You Call Me a Bitch like it's a bad thing... ❞
Messages : 836 Points : 4692 Date d'inscription : 25/01/2016 Age : 26
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Shatter Me - Lindsay Stirling ; Believer - Imagine Dragons ; Oh Lord - In This Moment ; Skin - Rag'N'Bone Man ; Who We Are - Imagine Dragons ; The Fighter - In This Moment ; Blood on My Name - The Brothers Bright
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 3 Juin - 11:07.
J'avoue n'avoir lu que l'ID jusqu'ici, je me demande à quoi ça va mener! xDDD

Courage pour la fin de rédaction et au besoin, tu sais où nous trouver! ♥

Et merci pour ne pas avoir fini hieeeeeeeeeeeer :pinglove:

:coeeur:


In chains
Somebody break these chains. Wrapped around this heart. I don't want you leaving, I'm begging for mercy, oh to break these chains. Oh heaven help me now, Trade these shackles for a crown. And I'm on my way, way down.BY PHANTASMAGORIA


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
32 cm
avatar
Benoît Salamander
❝ 32 cm ❞
Messages : 45 Points : 524 Date d'inscription : 02/06/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 3 Juin - 11:26.
Ben c'est normal loupette, tu nous as demandé et on n'est pas des monstres <3 là de toute façon faut qu'on discute des trucs avec Banana avant de continuer. Don't worry. <3


Si je vous le disais, qu'une douce folie a fait de moi votre ombre...

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Don't put the blame on me
avatar
Aaron S. Mulligan
Don't put the blame on me
Messages : 1047 Points : 2428 Date d'inscription : 30/10/2016 Age : 31 Localisation : NOLA
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Million Eyes
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 5 Juin - 16:36.
Mahahah j'avais raison de sentir ce perso prometteur  :bril:  
Et c'est fun l'utilisation de Lovecraft ** J'ai hâte de lire ça en jeu !  :tropchoupi:

Je te valide mon chaton :coeeur: et te laisse le speech ça fait pas de mal ! xD
   
Tu es validé(e)!
Bienvenue chez les fous

   
Maintenant que tu as passé le plus dur, on te laisse un petit guide de navigation sur le forum!

   Avant toute chose, tu peux dès à présent ouvrir ton sujet de liens et de rp's. Dans la section des rp's, tu auras également accès à quelques aides pour te trouver des partenaires de jeu avec les demandes de rp's où tu auras également l'occasion de demander des sujets concoctés par l'ô dieu connard lui même! Lorsque tes sujets seront terminés ou s'ils sont malheureusement à l'abandon, n'oublie pas de les faire archiver afin de faciliter la vie du staff =D

   Tu as également à ta disposition de quoi faire évoluer ton personnage! C'est à ça que sert la boutique du forum. Tu y trouveras les évolutions typiques pour ton personnage ainsi que les demandes de phrases de rang, de changement de pseudo, d'avatars,... ainsi que les demandes de double et triple comptes! La boutique fonctionne avec des points (que tu peux retrouver dans ton profil et dans tes messages) et si tu désires en gagner, voici comment faire: gagner des points

   Sache que pour l'ouverture du forum, un event a été lancé afin que tous puissent y participer et mettre les pieds dans le plat! N'hésite donc pas à rejoindre Wreak Havoc. Ce dernier est accompagné d'un flood afin que tu puisses en discuter avec les autres joueurs. Aussi, tu peux tout à fait laisser ton impression sur le forum, ce qu'il te manque au niveau du jeu ou toute suggestion dans le sujet d'annonce prévu à cet effet =D

   Tu as donc toutes les clés du divin royaume! Nous te souhaitons donc une bonne visite et de joyeux rps sur HOH! (oh oh).

   Bon jeuuuuuu  

   



Get ready... to fight  
sign by Wiise.
     
   
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
32 cm
avatar
Benoît Salamander
❝ 32 cm ❞
Messages : 45 Points : 524 Date d'inscription : 02/06/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 5 Juin - 16:39.
HELL YES, thanks Ronron !


Si je vous le disais, qu'une douce folie a fait de moi votre ombre...

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Demons just want to have fun
avatar
Noah J. Forester
❝ Demons just want to have fun ❞
Messages : 477 Points : 2766 Date d'inscription : 20/06/2016 Age : 26 Localisation : Sur son nouveau terrain de jeu
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 6 Juin - 16:59.
En retard, je suis en retaaaaaaaaaard ! Rebienvenue :luiaussi: Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Benoît tourne-toiii

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une promenade qui tourne mal...
» Tourne la Grande Ourse, tourne la Petite Ourse (PV Justin)
» Enlèvement(Benoît)
» presentation de benoît moisson
» Gros mekk tourne boulon et Gros mekk la feraille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: Take Me In :: Présentations :: Fiches Validées-