AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Pour soutenir le forum ♥
n'hésitez pas à nous laisser un petit mot sur Bazzart & PRD
GROUPES
Merci de privilégier les Esprits (en priorité), Humains et Démons,
ainsi que sorciers voudouns lors de votre inscription! ♥

Partagez | .
 

 See you in Hell | PV Reagan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Black Death and Chill
avatar
Bastian A. Lacroix
❝ Black Death and Chill ❞
Messages : 695
Points : 1640
Date d'inscription : 21/02/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Blue Monday - New Order
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 1 Mar - 18:26.
Somebody that I used to know ✝ "Ouais, j'imagine que ça doit être dur d'arrêter la viande quand même..."

Je l'avais retrouvé. Cette idiote d'hippie vegan qui m'avait pas raté avec sa nausée. Laisser passer une telle occasion, ce n'était pas vraiment mon genre.
Blasé, je l'écoute déblatérer sur l'importance d'un régime alimentaire plus sain, plus écologique, plus éthique. Elle a peut-être raison, elle a peut-être tort, je m'en fous. Je feins de l'intérêt pour qu'elle continue, mais je ne fais que regarder ses yeux en songeant à tout autre chose. Son système digestif doit être pur comme un nouveau-né. Elle doit avoir des organes en béton armé si tout ce qu'elle dit est vrai. Mais je ne suis pas médecin, loin de là. En revanche, je suis prêt à parier que sa santé si parfaite ne survivrait pas à un petit sida soudain.
Mes doigts jouent avec mon café à emporter presque vide. Je commence à franchement perdre mon temps ici et je crois que j'ai assez joué. Mais elle continue de jacasser sans jamais s'arrêter. Mon regard divague un peu plus loin vers la rue et les passants qui défilent sans interruption. Tous les mêmes, pas un seul qui sort du troupeau.

Je relève la tête.

Je n'entends même plus ma compagnie du jour, trop occupé à fixer un point dans la foule. Mes pensées se bousculent sur des souvenirs pas si vieux que ça. Je sais que je la connais, mais je crains de savoir d'où vient ce sentiment de déjà vu.
La mangeuse de graines tente de m'interpeller en répétant mon nom. Je tourne la tête vers elle et je décide de lui adresser un regard malgré tout. Elle se questionne, me demande si je vais bien, si j'ai un problème.

Stop.

Toi, sida, et à plus. Elle rougit encore alors que je suis en chemin, balançant mon café dans une poubelle proche. Ma curiosité l'emporte sur mon envie de martyriser Miss Gerbouze. Ce qui, en vérité, est peut-être une première pour moi. Je viens de choisir de suivre une humaine alors que j'avais l'opportunité de propager la peste dans un corps le plus sain possible. Mais que m'arrive-t-il?
Je rattrape mon retard et j'essaye de la suivre, jaugeant si cette silhouette m'est véritablement familière ou si tous les humains finissent par se ressembler à mes yeux. J'essaye de calculer, de me souvenir de dates, de détails... Bref, tout ce dont j'ai horreur. Mais, à moins que je ne sois véritablement incapable de suivre le court du temps, c'est elle.

Merde, c'est elle.

Je fronce un peu les sourcils en essayant d'accepter cette vérité. J'ai l'impression d'être en Enfer de nouveau, à regarder les gens passer, vivre leur vie, et tomber amoureux. Si je pouvais comprendre leurs intérêts pour la normalité et la famille, je ne parvenais toujours pas à saisir d'où provenait leur passion pour l'amour, essentiellement pour cette notion d'aimer réciproquement et de façon unique. c'est assez réducteur et ça revient à se priver de bien des choses. Mais je m'étais efforcé de comprendre ce sentiment si humain, cherchant les fondements de cette facette des vivants.
Je finis par aller me planter devant elle, persuadé d'avoir à faire à cette humaine que j'avais observée grandir depuis les Enfers. Ca sonne pervers mais... Mais ça l'est sans doute un peu. Cela dit, ce n'est pas le pire qu'on puisse voir à l'étage d'en dessous.

"... Salut..." je lui lance un sourire maladroit, incapable de me souvenir comment m'y prendre quand je n'essaye pas juste de donner la peste à quelqu'un "... Reagan, c'est ça?"

Bien sûr que c'est ça. Ce visage, malgré un petit coup de vieux depuis la dernière fois que je l'avais regardé vivre sa vie, c'est celui de la Reagan que je connais. C'est étrange pourtant de la voir en chair et en os, et pas seulement depuis un monde fait pour les morts et les démons essentiellement.


You'll realize I'm not your devil anymore


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Watch Your Bad Romance
avatar
Reagan S. Ford
Watch Your Bad Romance
Messages : 355
Points : 2953
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 26
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 1 Mar - 22:04.

Reagan Bastian
See You in Hell
Reagan & Bastian


Les sauterelles avaient envahi la ville, s'étant incrustées partout. Et il fallait avouer que c'était une véritable plaie. Mais si ça ennuyait vraiment Reagan, Dahlia elle, se réjouissait totalement de cette expérience plutôt inédite. Si le Poltergeist appréciait donner la mort, elle aimait également voir le chaos et l'anarchie autour d'elle. Si son hôte commençait à se rebeller quelques peu, la forçant à serrer la vis autour de son esprit, l'ancienne sorcière se montrait plus calme et réservée qu'auparavant, désireuse de profiter de l'ambiance actuelle.  La jeune femme poussa un soupir, totalement impuissante. Dahlia avait le contrôle total et chaque jour devenait un véritable calvaire. Et même si dans leurs moments de solitude l'esprit lui laissait un semblant de résurgence, Reagan avait bien conscience de la finesse de cet accord tacite. Au moindre sursaut d'orgueil et de conscience, l'emprise sur elle devenait d'une puissance étouffante, la poussant à se plier à la moindre volonté de la défunte. Et c'était franchement nul.

Elle les voyait défiler dans son lit, sans prendre aucun plaisir. L'esprit prenait pourtant beaucoup de satisfaction à la voir détester la situation, à briser son coeur jour après jour. L'étincelle qui faisait d'être autrefois un être solaire et tellement ouvert s'éteignait davantage, laissant place à une noirceur davantage violente. Pire, l'humaine devait avouer prendre un certain plaisir devant la jouissance de Dahlia, devant ses méfaits et le bien-être que cela lui procurait. Un dégoût envers sa propre personne se développait jour après jour. Son regard se ternissait, son travail en devenait réellement mauvais et sa vie ressemblait désormais à un véritable champs de bataille. Et Dahlia jubilait. Elle vivait, à travers le désespoir de son hôte, parasite avide, perfidie incarnée. Son air d'ange qui en flouait plus d'un, les attirant dans sa toile jour après jour.

Belle salope en somme.

Et aujourd'hui, elle les avaient forcées à sortir. Parées dans des atours qui feraient tourner le regard de n'importe qui, Dahlia s'amusait et se délectait de voir tous ces hommes à ses pieds. La peine qu'elle causait dans le regard d'autrui sans même avoir à s'emmerder de les blesser physiquement, c'était tout simplement ce qui la faisait carburer. Et c'était si bon. Tellement bon. Il faisait moche pourtant, mais on ne pouvait nier que son attirail était de la même hauteur.

Elle sentit Dahlia se tendre lorsqu'un homme se planta devant elle. Pourtant, Reagan tenta de la rassurer aussitôt. Elle ne le connaissait de nul part, ce type. Son visage ne lui disait strictement rien, l'intonation de sa voix non plus. Et là, alors, l'esprit se sentit beaucoup plus à l'aise.

« C'est ça. Vous êtes ? »

Sourire enjôleur. Dahlia aux rênes pour changer. Son air se fit mutin, joueur, tantôt que sa bouche gardait cette mimique tendre. Oh, elle savait jouer de son corps désormais, mettre en avant ses charmes.

« Je n'ai pas souvenir de vous connaitre mais je peux me tromper. »

Elle sentait Reagan s'agiter, tenter de sortir. Et dans le fond c'était d'autant plus amusant. Parce qu'elle avait tous les pouvoirs.




Taking Back The Crown
Welcome to the end of eras Ice has melted back to life Done my time and served my sentence Dress me up and watch me die If it feels good, tastes good It must be mine Dynasty decapitated You just might see a ghost tonight



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Black Death and Chill
avatar
Bastian A. Lacroix
❝ Black Death and Chill ❞
Messages : 695
Points : 1640
Date d'inscription : 21/02/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Blue Monday - New Order
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 2 Mar - 14:35.
Somebody that I used to know ✝ Tiens donc...

Je me retiens de sourire, mais intérieurement je jubile. Reagan, je la reconnais bien, mais la deuxième présence dans sa tête, c'est une vraie nouveauté. Je suis surpris de la savoir possédée puisqu'en vérité je ne vois pas quel intérêt aurait un esprit à se servir d'elle. Mais je ne suis pas franchement étonné de voir qu'elle n'a pas pu se défendre face à ça. Difficile de déterminer ce qui la hante et pourquoi mais c'est bien là.
Ce sourire traître, cette assurance débordante, ce n'est pas l'humaine que j'ai connu.
Dans mon élan de spontanéité, je n'avais pas vraiment réfléchi au fait qu'elle ne me connaisse pas. Je me souviens de sa vie presque par coeur, malgré une certaine fadeur, cependant elle ne peut clairement pas deviner qui je suis ni ma nature. A moins que sa possession ne soit vraiment informée sur le sujet.

"Appelle-moi Bastian."

Asmodeus, tout le bordel, ce sera pour plus tard. Ce nom, je le garde pour mes vacances aux Enfers, revoir la famille, martyriser des humains, des flammes infernales partout, grosse ambiance. Mais avec cette tête d'humain, je ne suis que Bastian.
Ici, je ne suis pas le seul à batailler entre deux identités. Reagan - ou peu importe qui a le contrôle dans sa jolie petite tête - agit bien différemment. C'est un peu comme rencontrer l'actrice derrière le rôle, sauf qu'il n'y a jamais eu aucun film. Pas de bague de fiançailles, pas de petit minet qui la rejoint, et même pas de morveux qui braille à ses pieds. Moi qui l'avait toujours imaginé se retrouver enceinte bien avant 35 ans, je m'avoue surpris. Je ne pensais pourtant pas avoir perdu le fil de sa vie depuis si longtemps. Il faut croire que les gens changent...

"En fait, c'est plutôt moi qui te connais."

Je passe un bras autour de ses épaules en l'entrainant innocemment à marcher en même temps que moi. d'ici, je pouvais encore voir l'autre vegan se sentir de plus en plus mal et chercher le numéro de son médecin traitant.

"Mais c'est un peu plus compliqué que ça finalement. J'en connais qu'une sur deux, si tu vois ce que je veux dire..."

Difficile de déterminer ce qui traine avec elle sous sa peau. Mais je meurs d'envie de savoir et, quitte à passer pour le dernier des tocards, je compte bien trouver ce qui se cache derrière cette humaine générique. Aller, je veux du sale, du sanglant. Un petit psychopathe, une tueuse passionnelle, un satanique en mal d'action. Donnez-moi du sensationnel...
Je pourrais sans doute me débarrasser d'elle maintenant que j'y pense. Je n'aime pas franchement énerver les esprits mais ça reste une possibilité. Oui... Mais ce serait tellement moins drôle. Alors qu'un petit jeu de devinettes, c'est un peu plus amusant. Et avec un peu de chance, j'allais l'énerver et me prendre une baffe.

"T'es plus vraiment toi, Reagan, pas vrai? Alors... Qui es-tu devenue?"

Je souris en baissant les yeux vers elle, cherchant à savoir ce qui remontera en premier entre la colère, la stupeur, ou simplement le dégoût. Aller, Rea, dis-moi ce qui te hante depuis tout ce temps...


You'll realize I'm not your devil anymore


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Watch Your Bad Romance
avatar
Reagan S. Ford
Watch Your Bad Romance
Messages : 355
Points : 2953
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 26
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 12 Mar - 15:47.

Reagan Bastian
See You in Hell
Reagan & Bastian

C'était qu'il était plutôt familier le bonhomme. Reagan haussa un sourcil dans sa direction avant d'étirer un sourire amusé. Oh Dahlia s'amusait beaucoup de la situation, alors que Reagan elle tentait de se débattre de toutes ses forces. Les deux femmes sentaient le danger qu'émanait de ce type, mais seule l'une d'entre elle semblait réellement menacée par sa présence. Peut-être parce que l'esprit n'avait plus grand chose à craindre et que sous cette apparence, ce sentiment était davantage renforcé. L'hôte hocha la tête dans un souci de politesse feinte. Bastian. Définitivement cela ne lui disait rien, pas plus qu'à sa soumise. Mais Reagan savait mentir, ça Dahlia en était bien consciente, même si son instinct lui soufflait que ce n'est pas le cas ici. Les deux se sentaient observées, jugées, et l'attitude de l'autre aurait pu les mettre mal à l'aise si la flatterie n'était pas de mise également.

Elle se laissa entraîner alors avant d'hausser les épaules.

« Et qui es-tu donc pour me connaître ? »

La question à cinquante millions de dollars. Pourtant la possédée se laissa entraîner autant que son usurpatrice, curieuse de savoir ce qu'il voulait dire par là. Et Dahlia ne put que sourire devant l'obéissance de la jeune femme. Comme si le contrôle qu'elle exerçait chaque jour devenait de plus en plus important et que la jeune Ford préférait lui laisser totalement la place, totalement lassée. Et bon dieu ce que c'était bon. L'ancienne sorcière haussa un sourcil face à la révélation de ce dernier et prit le parti de le laisser continuer à s'expliquer avant d'intervenir. Pour la simple et bonne raison que la curiosité était son principal défaut et que là tout de suite, il avait besoin d'être rassasié. Et la peste qu'elle était comptait bien en apprendre davantage.

La styliste plissa des yeux lorsqu'il évoqua le fait qu'elle n'était plus vraiment elle-même. Reagan s'agita un court instant dans le fond de sa psyché, trop heureuse que quelqu'un note enfin sa possession. Mais elle déchanta vite lorsque Dahlia s'imposa davantage, l'écrasant de sa puissance spirituelle, étouffant dans l'oeuf cette rébellion qui la dérangeait grandement. Qu'était-il ? Il n'avait rien d'un médium ou d'un exorciste, clairement. Son aura été bien différente. Mais pour autant la descendante Laveau n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait être précisément.

« Pas avant de savoir à qui j'ai réellement affaire. Désolée, ma maman m'a appris à ne pas parler aux inconnus. »

La moue mutine qui accompagna la remarque aurait pu être totalement innocente si l'on ne connaissait pas le personnage. Les yeux pétillants de malice de la possédée firent face aux orbes de son vis-à-vis.

« D'où vous connaissez Reagan ? Parce que la gamine, elle vous connaît pas. Et elle vous aime pas d'ailleurs ce qui est rare. Alors quelque chose me dit que vous ne la connaissez pas vraiment, pas vrai ? Vous êtes qui ? Ou quoi ? »

C'était qu'elle était parano la Laveau. Déjà de son vivant alors imaginez de sa mort. Sa main caressa doucement la mâchoire de l'homme à ses côtés avant de lui faire face.

« Trésor, tu pues le danger avec ta gueule d'ange. Et je n'aime le danger que si je le provoque... Alors tu ferais mieux d'être clean avec moi. »



Taking Back The Crown
Welcome to the end of eras Ice has melted back to life Done my time and served my sentence Dress me up and watch me die If it feels good, tastes good It must be mine Dynasty decapitated You just might see a ghost tonight



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Black Death and Chill
avatar
Bastian A. Lacroix
❝ Black Death and Chill ❞
Messages : 695
Points : 1640
Date d'inscription : 21/02/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Blue Monday - New Order
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 12 Mar - 21:12.
Somebody that I used to know ✝ Là je vois la tigresse qui se réveille.

Et ça commence à me plaire. Moi qui ne m'attendais même pas à rencontrer Reagan un jour, je tombe nez à nez avec le monstre qui la possède. Mais c'est surtout la curiosité qui s'est emparé d'elle. Je dois l'admettre, je me poserais les mêmes questions qu'elle si j'étais à sa place. Malheureusement, je suis moi, et j'adore faire durer mes petits jeux.
Elle répond à mes questions par d'autres questions, plus précises, plus angoissées presque. C'est bien, c'est ce que je voulais. Même si, au fond, je déplore que Reagan soit relayé au second plan derrière cette présence non désirée, mais je ne peux pas nier que je m'amuse sans doute plus avec cette tendre inconnue qu'avec mon humaine préférée. Ca apporte un peu de piment, de mystère, et de suspense.
Malgré la situation plus que cocace, je reste sage, adoucit par les paroles curieuses mais douces de la brunette. Je ronronnerais presque en l'entendant m'avouer que ma chère Rea me hait déjà, mais je ne traduis ma joie grandissante que par un sourire fin qui s'étire à chacune de ses paroles. Elle n'a clairement pas peur, et elle sait y faire pour garder de la prestance face à un démon. Une vraie reine planquée dans un corps de poupée.

"Trésor, tu pues le danger avec ta gueule d'ange. Et je n'aime le danger que si je le provoque... Alors tu ferais mieux d'être clean avec moi."

Ma canine vient mordre ma lèvre inférieure, sourire toujours aussi étiré par la caresse manipulatrice qu'elle vient de laisser sur ma mâchoire. On dirait qu'on va jouer sur le même terrain elle et moi, c'est plutôt une bonne nouvelle. Je suis peut-être un petit con, mais j'aime pas tellement les victoires faciles. Elle va me donner un vrai défi, un jeu qui va durer plus d'une journée...

"Ma gueule d'ange te remercie, chérie."

J'échappe un rire immature après ce surnom prononcé à la française. Elle m'a cerné à la perfection je dois dire, mais je ne devrais pas vraiment m'en étonné, je ne cache pas mon jeu avec elle. J'en suis presque rendu à lui donner mes cartes en fait. D'ailleurs, je peux sûrement lui glisser quelques indices.

"Aller, je vais être gentil, parce que tu m'as l'air plutôt sympa... Enfin, pour une squatteuse de corps, pas vrai?" je souffle un rire derrière mon rictus de merdeux "T'as qu'à me voir comme... comme un ange gardien de ta gentille petite colocataire. On s'ennuie vite au Paradis, alors on s'occupe, on regarde les gens comme vous vous regardez la télé. Alors, hm... Si, on peut dire que je la connais plutôt bien, sûrement mieux que toi en fait. C'est juste elle qui n'a pas encore la moindre idée de qui je suis."

Je ne lâche pas ses yeux, scrutant cette individu inconnue qui hante ce visage familier. Je mordille à nouveau ma lèvre derrière mes mèches noires, avec cet air mutin de sale gosse jamais puni.

"Du moins, pour le moment..."

Je crois que mon sadisme latent remonte à la surface, ce qui n'est pas vraiment bon pour mon interlocutrice. Je respire un coup, je me calme, cherchant à retarder les accès de démence qui me taraudent si souvent. j'irais cracher mon choléra plus tard, sur des humains auquel je ne tiens pas le moins du monde.
Je baisse les yeux vers ma basket, secouant le pied pour dégager une sauterelle qui commençait à s'agripper à mes lacets défaits. Saloperies divines...

"Je t'ai dit un secret, alors à toi de me dire le tien, ça marche comme ça ici bas." je reprends mon sourire en coin, me rapprochant un peu plus de Reagan - ou du moins ce qu'il en reste - pour glisser mes doigts sur sa joue dans un geste aussi tendre que familier "T'es qui, ma jolie?"


You'll realize I'm not your devil anymore


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Watch Your Bad Romance
avatar
Reagan S. Ford
Watch Your Bad Romance
Messages : 355
Points : 2953
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 26
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 16 Mar - 20:36.

Reagan Bastian
See You in Hell
Reagan & Bastian

Le sourire qu'il lui présentait la déconcerta quelques instants, sans pour autant qu'elle ne le laisse paraître. Ce n'était pas spécialement son genre que de se dévoiler aussi aisément, surtout dans de telles situations. Parce que Dahlia était une prédatrice et qu'elle savait reconnaître ceux de son genre. Et face à elle, aucun doute possible sur cette nature de rapace que l'homme possédait. Parce qu'il suintait de cette assurance qui leur était propre, de cette arrogance dont on ne pouvait se défaire lorsque le monde pouvait se prosterner à vos pieds. Ses yeux se levèrent au ciel face à sa réponse, tant celle-ci ne faisait que l'agacer un tantinet. L'ancienne sorcière était une femme libérée qui n'appréciait que peu les compliments faussés des hommes. Si de son talon elle pouvait les écraser, c'était de ses propres mains qu'elle se délectait de leur trépas. Le son familier d'une langue pourtant courante dans cette ville la laissa quelques instants pantoise, avant qu'elle ne retourne un regard flamboyant à son compagnon du jour. Reagan se tapissait désormais dans l'ombre, apeurée face à un combat dont l'inégalité n'était que visible pour elle. Une guerre de titans, voila ce qui se préparait dans l'instant même.

Ce fut à son tour de laisser échapper un ricanement peu discret, faisant même tourner quelques têtes dans leur direction. L'ironie de la situation n'aurait pu être pire qu'en ce moment. Un ange gardien... pour Reagan ? Vu l'aura dangereuse qu'il dégageait, impossible que l'un des traîtres mots qu'il eut proféré ne soit juste. Et la Poltergeist usa à son tour du même rictus qu'il affichait présentement.

« Un ange gardien ? C'est tout ce que tu as trouvé, chéri ? »

Sa main glissa sur son torse avant qu'elle ne tapote de quelques pressions légères les pectoraux dessinés sous le t-shirt.

« Allons, Trésor, tu n'es en rien un Ange. Et si c'est du Paradis que tu viens, quelque chose me dit que tu as fait une étape en Bas avant de rejoindre ce monde. »

Les yeux marron, presque noirs, scrutèrent le visage de l'homme. Un démon. Bien entendu... Oh, elle avait tellement isolé Reagan que les ragots de la population ne lui venaient plus vraiment aux oreilles, mais ses courts séjours en Enfer avaient eu de quoi l'éduquer sur la chose. Dahlia perdit quelques instants son sourire avant de récupérer sa main et de la placer le long de sa hanche, dans une attitude quelque peu défiante.

« Oh, je ne suis pas certaine qu'elle apprécie énormément l'information. Reagan peut-être assez... coincée quand elle le veut. »

C'était un euphémisme. Autant son envie de trouver le prince charmant était toujours présente... un peu moins depuis que son hôte s'amusait à les transformer en chair à pâté après s'être amusée avec eux, autant avoir une relation à sens unique avec un démon lui donnait tout simplement envie de fuir. Mais bien entendu, ce n'était pas dans l'idée de la Poltergeist, bien loin de là. Dahlia la défiante et la sûre avait fait son apparition, au plus grand dam de son hôtesse.

« Une femme doit cultiver le mystère très cher. Sinon elle perd tout intérêt. Je ne te donnerais qu'un simple indice : j'étais autrefois l'une des plus puissantes sorcières qui eut existé dans cette ville après ma soeur. »

Oh la Marie. Qu'est-ce que cette pimbêche ne lui manquait pas. Son visage se tordit en une grimace saugrenue avant qu'elle ne continue à avancer.

« Hé bien, qu'as-tu à m'apprendre pour la journée, mon Maudit ? Nous n'allons quand même pas rester plantés ici alors que tant d'opportunités se présentent devant nous, n'est-ce pas ?»


Taking Back The Crown
Welcome to the end of eras Ice has melted back to life Done my time and served my sentence Dress me up and watch me die If it feels good, tastes good It must be mine Dynasty decapitated You just might see a ghost tonight



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Black Death and Chill
avatar
Bastian A. Lacroix
❝ Black Death and Chill ❞
Messages : 695
Points : 1640
Date d'inscription : 21/02/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Blue Monday - New Order
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 18 Mar - 11:24.
Somebody that I used to know ✝ "Allons, Trésor, tu n'es en rien un Ange. Et si c'est du Paradis que tu viens, quelque chose me dit que tu as fait une étape en Bas avant de rejoindre ce monde."

Oh... Belle et futée. Des aspects que l'on retrouve rarement chez une femme. Le jeu devient de plus en plus intéressant et mon sourire m'échappe de plus en plus, me laissant incapable de cacher mon amusement présent. Je tâche toutefois de rester sage, l'écoutant parler, se permettre de devenir tactile avec moi, et annoncer la couleur concernant ses origines que je ne parvenais pas à déceler.
J'avais donc affaire à une sorcière, une information plutôt bonne à prendre, je dois l'admettre. Cette révélation tendait à expliquer l'aura étrange qui planait autour de ma chère Reagan. Ce n'était bien sûr pas elle qui sentait le meurtre et le sadisme à des kilomètres, non. C'était cette présence non désirée qui habitait son corps à sa place. Parfois, je me prends à rêver qu'être démon me donne le privilège de connaître le cota de victimes de chacun. Mais bon, je ne connais même pas le mien...

"Hé bien, qu'as-tu à m'apprendre pour la journée, mon Maudit ? Nous n'allons quand même pas rester plantés ici alors que tant d'opportunités se présentent devant nous, n'est-ce pas ?"

"Ton Maudit? On en est déjà aux petits surnoms affectueux alors?..." je souris de plus belle, narquois, en rapprochant mon visage du sien assez pour qu'elle puisse sentir mon souffle sur ses lèvres à chacune de mes paroles "Mais je ne dis pas non. Et si c'est ça, allons-y pour un rencard. Ma belle blonde du jour m'a pratiquement crevé dans les bras alors j'ai tout mon temps pour toi, ma douce."

Ah, le Français, comme je ne regrettais pas d'avoir passé toutes ces années en France pour perfectionner un accent impeccable. J'avais beau parler anglais, italien, allemand, espagnol, chacune de ces langues à la perfection, les mots d'amour à la française les surpassaient de loin.
Je l'avoue, je me retiens de lui offrir ce merveilleux cadeau qu'est la peste noire. Ou même juste une simple petite fièvre de quelques jours. Mais je m'en voudrais de mettre fin si précipitamment à la vie de ma tendre Reagan et son quotidien d'humaine banale. Ceci dit, avec sa nouvelle colocataire forcée, son existence doit être nettement plus drôle et palpitante à suivre...
Je me redresse un peu, restant toujours aussi proche, posant une main courageuse sur la taille de la sorcière. Quitte à lui donner de mon temps, autant en profiter.

"Je te proposerais bien de décimer la moitié de NOLA, mais j'ai peur que tu ne sois jalouse en voyant comment je m'y prends pour terroriser les humains. Alors, puisque je suis galant, je te laisse me choisir la victime qui te plaira, et moi j'arrête son petit coeur aussitôt."

Ma seconde main rejoint la taille de la brunette à son tour, sourire vicieux aux lèvres alors que j'imagine déjà des charognes joncher le macadam.

"A moins que tu ne préfère pimenter le jeu avec tes propres conditions, mon coeur..."


You'll realize I'm not your devil anymore


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Watch Your Bad Romance
avatar
Reagan S. Ford
Watch Your Bad Romance
Messages : 355
Points : 2953
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 26
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 2 Mai - 11:47.

Reagan Bastian
See You in Hell
Reagan & Bastian

Le regard de la possédée se fit de plus en plus joueur tandis qu'elle observait le minois qui lui faisait face. Quelque chose lui disait qu'à force de jouer, elle finirait par se brûler les ailes mais qu'importe... Si être immortelle – en quelques sortes – lui avait appris quelque chose, c'était bien que justement, il valait mieux profiter des instants présents sans se soucier d'une quelconque conséquence. Dans le pire des cas, elle finissait relâchée de ce corps et Reagan quant à elle, serait morte à son tour, et pourrait profiter d'une éternité pour faire ce qu'elle voudrait à son tour. Dans tous les cas, même si l'humaine n'était pas d'accord, c'était du win-win. Mais la styliste était bien trop butée pour le reconnaître. Quelle plaie tout de même.

La jeune femme haussa les épaules, esquissant un sourire délicieux.

« Un peu de familiarité n'a jamais tué personne. »

Avant de faire une pause de quelques secondes.

« Ou presque. »

Et d'éclater d'un grand rire avant de se laisser entraîner par son complice du jour. Ce sentiment de danger était grisant, effrayant. Reagan en elle s'agitait, tentait de la refréner dans ses envies meurtrières, comme si son esprit faisait encore un quelconque poids dans ses actions.

« Un rencard ? Je n'apprécie pas vraiment être une roue de secours, Démon. Sache-le. »

Ses prunelles ambrées s'étaient faites plus sombres à cette évocation. Déjà de son vivant Dahlia aimait être le centre de l'attention mais surtout le premier choix. Comme si la Laveau pouvait être autre chose que cela d'ailleurs. Puis déjà, quand on se choisissait une blanche, c'est qu'on avait mauvais goût. Pourtant la Poltergeist se laissa traîner par l'homme, souriant devant sa proposition. Comment refuser pareille tentation lorsque tout votre être criait au carnage et à la dévastation ? C'était une mission impossible, clairement. Et puis, l'ancienne sorcière se délectait de la terreur qui se diffusait à l'intérieur de son corps, tant Reagan refusait de voir arriver ce qui allait se passer. Oh oui, elle sentait déjà que les deux comparses d'un jour allaient mettre la ville à feu et à sang, sans le moindre doute possible. Et Dahlia n'allait rien faire pour l'en dissuader, que du contraire. Si même la douce et délicate mais il fallait bien l'avouer stupide Reagan craignait les possibilités de cette rencontre fortuite, c'était que les choses pouvaient se montrer extrêmement intéressantes de son point de vue.

« Il n'y a pas d'âge pour apprendre mon mignon. Ta proposition me paraît très alléchante. Commençons en douceur et finissons en apothéose. Ne nous gâchons pas le plaisir. »

Son sourire revint en force sur son visage. Ses mains se glissèrent sur les épaules du Démon et la jeune femme se mit sur la pointe des pieds pour atteindre son oreille.

« Il y a déjà un couple là-bas. On sait tous combien l'amour c'est écoeurant non ? Autant abréger leur souffrance de se rendre compte à quel point il est pourri et les laisser partager leur éternité ensemble. »

Elle se dégagea de son étreinte et avança de quelques pas, le défiant ouvertement du regard.

« Petit défi supplémentaire... Ils devront se détester dans l'au-delà. Les tuer serait tellement trop facile pour toi, mon mignon. Joue avec eux avant. Ce sera beaucoup plus amusant à voir. Je veux voir de la tragédie, des larmes et du pathos. »


Taking Back The Crown
Welcome to the end of eras Ice has melted back to life Done my time and served my sentence Dress me up and watch me die If it feels good, tastes good It must be mine Dynasty decapitated You just might see a ghost tonight



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

See you in Hell | PV Reagan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: New Orleans :: West Quarter-
Les Petits Plus

Hommes VS Femmes
♀ : 21 vs ♂ : 21

Breaking News
les Démons sont désormés révélés ! l'Audito Mortis commence donc à rassembler ses troupes afin de contrer les forces démoniaques et élaborer une stratégie et réfléchissent à comment se venger de leurs pertes. Les sorciers ont trouvé une solution aux plaies envoyées par Dieu, celles-ci ne sont donc plus un souci pour la population!

Guerre des groupes
Démons: 223 points
Esprits: 123 points
Humains: 50 points
Médiums: 190 points
Possédés: 80 points
Sorciers: 125 points