AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Pour soutenir le forum ♥
n'hésitez pas à nous laisser un petit mot sur Bazzart & PRD
GROUPES
Merci de privilégier les Esprits (en priorité), Humains et Démons,
ainsi que sorciers voudouns lors de votre inscription! ♥

Partagez | .
 

 Une rencontre percutante Ft Jimmy & Irwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Don't put the blame on me
avatar
Aaron S. Mulligan
Don't put the blame on me
Messages : 1028
Points : 2383
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Localisation : NOLA
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Million Eyes
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 20 Fév - 17:29.
Une rencontre percutante
Ft Jimmy, Irwyn et  Aaron




Le souffle court, les sens en éveil, le medium cherchait à retrouver la trace de ce foutu esprit. Il savait qu'il était encore dans les murs. Il le sentait au plus profond de ses tripes. Sa paume serrait fermement son poignard. La traque pouvait commencer.

Jetant un œil sur la femme inerte à quelques mètres de lui, il soupira. Elle était tombée dans les pommes, pas apte à supporter des émotions fortes apparemment. Le medium  traça un cercle de protection autour du corps, afin qu'aucun esprit puisse y pénétrer. Puis il se décida à la laisser seule, le temps de chasser l'esprit. Cette femme était venue au cabinet Twin Peaks, ayant l'impression d'être suivie en permanence. En creusant un peu cette affaire, non par gourmandise parce que la cliente était sexy mais par professionnalisme. Le détective Mulligan avait compris que la cliente était suivie par son défunt amant. Un dénommé Marcel qui avait en tête de mener une vendetta personnelle contre son ex. Tout ça parce que la belle n'avait toujours pas quitté son mari, alors qu'elle avait juré l'aimer plus que tout et qu'elle l'aimerait jusqu'à sa mort. Sauf qu'à la mort de Marcel, tué par le mari qui pensait avoir affaire à un rôdeur,  les illusions de l'amant tombèrent en cendres. La blondinette n'avait pas l'intention de plaquer son mari et pire elle avait fait comme si elle ne le connaissait pas.

Un vrai feuilleton digne des feux de l'amour, sauf que Marcel était du genre rancunier et tenace, alors il avait décidé de hanter la belle. Tout ce mélodrame était pathétique, mais au moins cela faisait marcher les affaires du cabinet Mulligan. Aaron avait amené la cliente dans cet ancien immeuble abandonné, parce que pendant des années, ils avaient servi de nid amoureux. Un peu glauque, si on voulait son avis, mais on ne lui demandait pas. Lui était juste là pour se débarrasser d'un esprit un peu trop collant.  Alors il avait sommé Marcel de venir, tentant de lui expliquer que ce n'était pas sain de hanter quelqu'un... Une tentative vaine bien sur. Ce n'était rien, il avait le nom de l'esprit. Avec sa lame, il n'hésita pas une seule seconde à se taillader l'avant bras pour blesser l'esprit. Inconditionnellement, il trouvait ça presque libérateur de pouvoir faire mal à ces enflures.  Marcel se barra, mais pas bien loin Aaron le sentait.

Courant dans le bâtiment, il réussit à trouver la trace de l'esprit. En colère, il passait ses nerfs sur tout ce qu'il pouvait. Permettant à Aaron de le suivre au bruit et aux dégâts, il finit par le trouver.  C'était ainsi qu'il se trouvait à sortir dans la ruelle, poignard à la main du sang sur les fringues, percutant un badaud de plein fouet. Oups.

Le medium se retrouva à terre avec l'inconnu. Au moins cela ne semblait pas être un flic, il n'aurait pas à lui glisser des billets pour son silence. C'est fou comme la corruption à la NOLA pouvait fonctionner sur certains trucs.

«  Désolé mon gars » s'adressa t'il au type à terre. Il se releva,  cherchant du regarde l'esprit.   Oh il semblait furax et tenait un carton dans les mains.  «  Marcel ! Ne fais pas le con ! »  beugla-t-il à l'ectoplasme devant lui. Sauf qu'une fois encore, l'esprit n'en fit qu'à sa tête.

«  Attention ! »Aaron eut juste le temps de pousser l'homme tout en criant, avant que le carton ne s'éclate près d'eux.


made by black arrow



Get ready... to fight  
sign by Wiise.
     
   


Dernière édition par Aaron S. Mulligan le Dim 5 Mar - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Just imagine a trip to a wonderful land
avatar
Jimmy L. Allistair
❝ Just imagine a trip to a wonderful land ❞
Messages : 215
Points : 1828
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 20
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: She Wants me Dead - CAZZETTE
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 1 Mar - 22:43.
I'm in a little bit of trouble, and I'm in real deep


Une journée comme une autre, dans une ville banale. Voilà comment mon séjour à la Nouvelle-Orléans était sensé se passer. Sensé. J'appuie fort sur ce mot, car la NOLA était tout sauf calme. En plus de mes habituels poivrots du bar, des inconnus étranges dans la rue, des gens qui viennent sonner à votre porte... J'avais droit à des petites frayeurs nocturnes, j'entendais des foutues voix la nuit. J'avais fini par me rendre à l'évidence. Et ça n'était pas que la nuit ; j'entendais des pensées, des voix dans ma tête, partout, tout le temps. A chaque instant de ma vie. Je devenais claustrophobe dans mon propre esprit, et je sentais mes nerfs prêts à craquer. Déjà que mes propres pensées étaient envahissantes, je n'avais pas besoin de me développer une double personnalité.

Et si c'était... Autre chose ? Et si c'était surnaturel ? Je riais sèchement à cette pensée, refusant d'admettre la possibilité d'une explication paranormale. Et puis quoi, encore ? Il ne manquait plus que je devienne comme mes parents, un gros beauf d'Amérique profonde, superstitieux au possible. Jamais. C'était ce que je m'étais promis en partant de Belle-Chasse. Et si tu pouvais revoir Jaimie ? Je m'allumais nerveusement une clope quand cette horrible pensée me traversa l'esprit. Bordel. Déjà que je venais de finir un service tardif au bar, je n'avais pas besoin de me déprimer d'autant plus. Je marchais à vive allure dans la rue, sans vraiment regarder où j'allais, tirant comme un pompier sur ma clope. Elle me rassurait ; la légère brulure que je ressentais au fond de la gorge me rappelait que j'étais réel. Que tout ceci était réel... Et qu'en aucun cas je ne pouvais sombrer dans des idées aussi folles. Du paranormal ? Et puis quoi encore, des démons ? Des sorcières ? Je riais tout seul à cette pensée, prenant l'angle d'une rue.

Je n'eus pas le temps de réagir que ma clope partit en volant, retombant quelques mètres plus loin, dans le caniveau. Je lâchais un cri de surprise en tombant au sol, rouvrant rapidement les yeux. Je tombais sur un rouquin... Avec un putain de couteau à la main. Et ce foutu rouquin était couvert de sang. Je le regardais avec des yeux écarquillés, sans même réussir à bouger ; qui que quoi ?! C'était quoi, encore, cette foutue histoire ?!

Je hochais bêtement la tête quand le jeune homme s'excusa, le cerveau complètement vide. Je fronçais les sourcils quand il... Sembla s'adresser à quelqu'un en face de nous. Je fronçais les sourcils et écarquillais les yeux en voyant... Oh bordel, c'était qui, ça ?! J'eus à peine le temps de me relever, paniqué, que l'inconnu me poussa sur le côté, pour éviter un foutu carton. Je trébuchais à moitié et me rattrapais à un poteau, revenant d'un seul coup à moi. Je faisais de rapides allez-retour de la tête entre le rouquin et l'homme en face de lui, qui semblait être sorti de nul part.

Ce foutu médium va m'entendre. Je sursautais et écarquillais les yeux, comprenant que ces mots intrusifs ne provenaient pas de moi, pas de mon esprit... Mais bel et bien de l'homme en face de moi. De.. L'esprit ? Je les pointais tous les deux du doigt à tour de rôle, complètement à l'ouest.

« M,mais... Je.. C'EST QUOI CE FOUTU BORDEL ?! ET POURQUOI VOUS ÊTES COUVERT DE SANG, VOUS LÀ ?! PAYS DE FOUS CONSANGUINS ! »

Je reculais encore de quelques pas, me retrouvant sur la route. Mais qui c'est, ce rigolo là ? Je sursautais et me tournais vers l'es-... Non. Non, non, non. Ca ne pouvait pas être un esprit !, ça n'existe pas, les esprits. Je me tournais vers l'homme dont j'entendais les pensées et le pointais d'un doigt tremblant, les sourcils froncés.

« Et vous, là, le fou aux cartons ! Je ne vous permets PAS de me traiter de rigolo ! C'est vous qui êtes tous fous dans cette foutue ville ! »

Fidèle à mes habitudes de dramaqueen, j'avais encore choisi le meilleur moment pour avoir une crise existentielle. Je sursautais et remontais brusquement sur le trottoir en me faisant klaxonner par une voiture qui passait par là, restant à une distance de sécurité du petit duo de fous-furieux. L'homme-esprit dont j'entendais les pensées semblait se bidonner de la situation. Il disparut quelques instants, me faisant échapper un cri de surprise. Je regardais partout autour de moi, avant de l'entendre mentalement fomenter un sale coup... Il comptait encore nous balancer un truc à la gueule. Oh. Mon. Dieu. Je ne comprenais rien à cette histoire.

« Je.. Je.. Il a dit qu'il allait nous balancer encore un truc à la gueule ! Moi je reste pas ici !! »

Je reculais de quelques pas paniqués, regardant partout autour de moi si l'esprit était de nouveau en vue.


Je voudrais qu'on remonte les escaliers en courant, qu'on catapulte tous nos vêtements. Bonsoir Que tu me fasse l'amour jusqu'à l'aube et pendant deux mille ans. Je voudrais partager tes nuits j'ai tant besoin qu'on se noie dans les nuits fauves.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Is that blood ? ...No
avatar
Irwyn Laighléis
❝ Is that blood ? ...No ❞
Messages : 385
Points : 2685
Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 8 Mar - 22:19.
Une rencontre percutante
Aaron & Jimmy & Irwyn
Voices won't go away. They stay for days and days. They say some awful things, ways to make you fade away. I don't think no one's home. And we're just here alone. I better find you first, before you find the phone. You better run, better run, better run, yeah I'm coming after you. When you're sleeping at night, yeah there's nothing you can do. There's no place you can hide cause I'm coming after you. I wish there was another way out for you

Cet esprit, je vais le tuer. Je ne sais pas qui c’est, je ne sais pas où il est mais je vais le retrouver et je vais le tuer. Je vais lui faire regretter de nous avoir enfermé dans la salle de bains et d’avoir mis mon appart sans-dessus-dessous. Même si ça doit me prendre des semaines, je vais retrouver cet enfoiré et je vais lui faire passer la pire soirée de toute sa vie. Et dire que je dois squatter chez mon voisin pour pouvoir utiliser son ordinateur. Et oui, parce que cet esprit a eu l’intelligence de casser mon ordi portable. Je suis en rogne, je vais le dépecer.

Au bout de quelques jours, j’ai fini par retrouver son nom. Marcel. Quel nom de merde. Peu importe son nom, maintenant que je l’ai, je vais le défoncer. J’attrape mon poignard et je l’accroche à ma ceinture. Je chope aussi un miroir, au cas où. Je n’ai pas l’intention de l’utiliser, je veux faire souffrir cet enfoiré et si possible, le plus longtemps possible… Quitte à devoir demander à Edwin de me recoudre. Encore.

Tout en fulminant et en râlant après tout ce qui se trouve sur mon passage, j’arrive à un bâtiment abandonné afin d’invoquer l’esprit. Je relève la tête pour croiser un esprit armé d’un carton. Ah non, j’ai pas le temps pour ça. «  Marcel ! Ne fais pas le con ! »  Ah mais c’est lui Marcel ?! Ah, attendez, j’ai rien dit, j’ai tout mon temps pour ça.

Devant moi se joue une drôle de scène, entre un Aaron couvert de sang qui évite des cartons et un mec qui se retrouve visiblement pris au milieu de tout ça. « M,mais... Je.. C'EST QUOI CE FOUTU BORDEL ?! ET POURQUOI VOUS ÊTES COUVERT DE SANG, VOUS LÀ ?! PAYS DE FOUS CONSANGUINS ! » Wow, elle va baisser d’un ton la dramaqueen. On est deux à chasser ce foutu esprit et par la même occasion, on va sauver ton cul alors, sois poli. J’ignorais l’esprit et je fais un signe à Aaron pour lui signifier ma présence « C’est pas cool Aaron, tu aurais pu m’attendre ! Le hasard a fait qu’on chasse le même esprit » L’homme en face semblait vraiment paniqué « Et vous, là, le fou aux cartons ! Je ne vous permets PAS de me traiter de rigolo ! C'est vous qui êtes tous fous dans cette foutue ville ! » Oh. OH ! C’est un médium aussi ? Ça doit être tout récent vu sa réaction légèrement exagérée. Ça va, gamin, calme-toi, certains d’entre nous en voient depuis qu’ils sont tout petits, estimes-toi heureux.

Bon, le petit nouveau après, d’abord, je vais en faire baver à Marcel. Je cherche autour de nous mais il semble avoir disparu dans un dernier rire. « Je.. Je.. Il a dit qu'il allait nous balancer encore un truc à la gueule ! Moi je reste pas ici !! » Je roule des yeux en soupirant « Évidemment qu’il va nous lancer des trucs, gamin, tu t’attend à quoi ?! Il ne va pas rester tranquillement en place le temps qu’on lui explique le sens de la vie ! » Je vais laisser Aaron gérer les médiums en détresse, c’est pas mon rayon ça. A la base, je suis traducteur, pas assistante sociale. Je dégaine mon poignard et je me concentre sur Marcel pour essayer de détecter sa présence. Je sens quelque chose au-dessus de nos têtes et je lève les yeux. Je laisse échapper une insulte lorsque c’est une machine à laver que Marcel a décidé de nous balancer. J’aide le petit nouveau à se mettre à l’abri. Je lui file le miroir que j’avais dans ma poche « Tiens, prends ça et rends-toi utile » Tout en revenant vers Aaron, je remonte ma manche de chemise et je m’entaille l’avant-bras en invoquant Marcel. A nous deux, on va lui faire regretter d’être revenu sur Terre.
Made by Neon Demon



Jerk

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Don't put the blame on me
avatar
Aaron S. Mulligan
Don't put the blame on me
Messages : 1028
Points : 2383
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 31
Localisation : NOLA
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Million Eyes
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 3 Avr - 22:19.
Une rencontre percutante
Ft Jimmy, Irwyn et  Aaron




La chasse avait pris une tournure différente. Il ne s'était pas attendu à croiser un type, même si c'était en pleine rue. C'était une épine à vite enlever pour ne pas perdre de temps inutilement. Le medium se releva, époussetant sa veste et récupérant sa lame, tombée dans l'action. Il garde cette dernière  la main, tout en observant celui qu'il venait de pousser sans ménagement pour éviter un carton. C'était pas la meilleure entrée en matière. Mais là, l'exorciste se foutait de se faire un ennemi ou un ami. Le mec semblait un tantinet perdu et clairement hystérique !
«  Vous n'avez pas vraiment envie d'entendre les réponses.. Alors inutile de perdre du temps avec vos questions. »

Le ton n'était pas très chaleureux, mais il n'avait pas envie de perdre du temps dans les explications. Laighléis se pointa aussi dans la rue. Décidément pour un endroit peu fréquenté d’habitude, aujourd'hui il y avait du passage. Aaron salua Irwyn  à son tour.

«Ah tu connais Marcel ? Je croyais qu'il se contentait de pourrir la vie de ma cliente. Si j'avais su je t'aurais invité à la 'tite fiesta. Comme tu peux le voir, on commence tout juste à s'éclater ! »

L'attention du Mulligan revint sur l'inconnu qui pouvait entendre l'esprit. Un médium alors, mais qui ne semblait pas être au courant.  Forcément, ça devait faire un choc quand on était étranger à tout ce bordel.  Cette innocence surnaturelle était presque mignonne à constater.  Aaron ricana à la réponse de l'irlandais face au newbie. Reprenant son sérieux, Aaron décida finalement de donner des explications au petit.

«  Le type que tu vois est un esprit. Il y en a pas mal qui se balade en ville, ainsi que d'autres bestioles pas nettes qui sont loin d'être inoffensives. En plus, en général, elles ne nous aiment pas beaucoup. Oui parce que si tu arrives à le voir, c'est que tu es un médium, comme nous. Bienvenue dans le club ! Et vu que tu l'entends,  tu dois être télépathe. »

Le pauvre. Aaron avait toujours considéré la télépathie comme un don mais aussi et surtout une malédiction, surtout quand il constate les effets sur sa jumelle.  Et paf la machine à laver venait s'écraser près d'eux.

«  Et puisque que tu es ici, tu vas nous épauler. Tiens bien le miroir ! Si Marcel, l'esprit, dit un truc, tu nous le transmet, tout en évitant ces coups bas. Parce qu'il risque d'être de plus en plus en rogne, la machine à laver n'est qu'un début ! »

D'ailleurs, ce type ne devait rien avoir sur lui pour se protéger.  Aaron fouilla dans les poches de son jean et en sortit une croix, plus petite que celle qui trônait autour de son cou. Mais ça restait efficace.

 «  Tiens,  mets la,  ça pourrait être utile ! »

Aaron retourna près d'Irwyn. « Dans l'immédiat, on ne pourra pas s'en débarrassé juste l'enfermer, partant ? » , il lui montra une petite boite à esprit.  L'esprit ne sembla pas apprécier le traitement de l'irlandais, il disparu d'un coup.

« P'tain il est passé où ce con ? »

made by black arrow



Get ready... to fight  
sign by Wiise.
     
   
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Just imagine a trip to a wonderful land
avatar
Jimmy L. Allistair
❝ Just imagine a trip to a wonderful land ❞
Messages : 215
Points : 1828
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 20
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: She Wants me Dead - CAZZETTE
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 8 Avr - 16:35.
I'm in a little bit of trouble, and I'm in real deep


Mon cerveau venait tout simplement de m'abandonner. J'ouvrais la bouche pour rétorquer quelque chose d'un temps soit peu intelligent, mais on me fourra un miroir dans les mains, en me disant de me rendre utile. Je restais la bouche grande ouverte, comme un con, totalement tétanisé devant ce qui me semblait être un cauchemar... Ou une comédie gothique de Tim Burton, au choix. J'écarquillais les yeux en voyant un des deux hommes s'entailler l'avant-bras. Mon dieu, mais quel était ce pays de fous ?! Se tailler les veines dans la rue... Bordel.

Je clignais bêtement des yeux quand le grand rouquin s'adressa à moi, mon cerveau arrivant à peine à comprendre ce qu'il me disait, les mots s'enchaînant sans pourtant trouver de sens à mes yeux. Hein ? Es.. Esprits ? D'autres bestioles ?! J'écarquillais les yeux en entendant ça et refermais la bouche, serrant un peu plus le miroir contre moi et attrapant la croix que le roux me tendait sans vraiment comprendre ce qu'il se passait. Non mais.. On avait mis du GHB dans mon verre ? Du LSD ? Je ne comprenais rien à cette foutue hallucination - car, honnêtement, c'était obligatoirement une hallucination, non ? Rien de tout cela ne pouvait être réel. Non, non, et non. Impossible.

Et pourtant...

Ces pauvres cons vont prendre très cher. J'supporte plus ces conneries. La table. La table dans leur gueule, ça les calmerait bien !

Je me tournais dans tous les sens, paniqué, avant de me tourner vers les deux hommes qui étaient toujours à mes côtés. Je bégayais, les yeux écarquillés par la peur, complètement submergé par la situation :

« L,la table ! Il a dit qu'il voulait nous lancer une table ! »

Je serrais de toutes mes forces le petit miroir et la croix entre mes mains, les rendant par ce biais complètement inutiles. Je me tournais brusquement en entendant l'esprit jubiler à l'idée de nous lancer cette fameuse table - qui sera apparemment suivie d'une télé dans l'autre direction, pour nous prendre à revers. Je reculais d'un pas, regardant partout autour de moi :

« Et la télé... Aussi. Mais de l'autre côté, pour  nous prendre à, à revers, je.. »

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase qu'une foutue table se mit à voler vers nous. Je saisissais par réflexe le bras du rouquin qui se trouvait à côté de moi et nous faisait reculer, la table se fracassant devant nous.
Je regardais les dégats, les yeux écarquillés, n'en menant vraiment pas large. Je lâchais sans le vouloir le miroir, qui vint s'éclater au sol et serrais mes bras contre moi, complètement perdu.

« Sérieusement, dites-moi que c'est un mauvais trip au LSD ou que j'ai trop fumé hier, parce que là c'est trop pour moi... »

Je fermais les yeux pour essayer de reprendre une respiration normale, tellement paniqué que je n'écoutais même plus les pensées de Marcel, qui semblait prêt à nous frapper bientôt à l'aide de sa foutue télévision.

« J,j'suis trop vieux pour ces conneries putain.. »


Je voudrais qu'on remonte les escaliers en courant, qu'on catapulte tous nos vêtements. Bonsoir Que tu me fasse l'amour jusqu'à l'aube et pendant deux mille ans. Je voudrais partager tes nuits j'ai tant besoin qu'on se noie dans les nuits fauves.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Is that blood ? ...No
avatar
Irwyn Laighléis
❝ Is that blood ? ...No ❞
Messages : 385
Points : 2685
Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 24 Mai - 21:59.
Une rencontre percutante
Aaron & Jimmy & Irwyn
Voices won't go away. They stay for days and days. They say some awful things, ways to make you fade away. I don't think no one's home. And we're just here alone. I better find you first, before you find the phone. You better run, better run, better run, yeah I'm coming after you. When you're sleeping at night, yeah there's nothing you can do. There's no place you can hide cause I'm coming after you. I wish there was another way out for you

« Dans l'immédiat, on ne pourra pas s'en débarrassé juste l'enfermer, partant ? » Un sourire étire mes lèvres et je fais tourner mon athamé dans ma main. Je suis toujours partant, la question ne se pose même pas. Surtout là, après ce que Marcel a fait mon appartement, je veux avoir un petit tête-à-tête avec lui. Je vais tellement le saigner et le mettre à genou qu’il nous implorera de l’exorciser.

« C’est parti !
- P'tain il est passé où ce con ? 
- L,la table ! Il a dit qu'il voulait nous lancer une table !
- Il va faire une attaque, le nouveau.
- Et la télé... Aussi. Mais de l'autre côté, pour  nous prendre à, à revers, je.. »

Je me recule et c’est de justesse que j’esquive la table que Marcel vient de nous envoyer. C’est quoi le problème de cet esprit avec les meubles ? Je commence à perdre patience. On ne peut pas agir tant qu’il continue son petit manège et j’ai plus qu’envie de lui faire regretter ses actes. Je serais un bien piètre médium si je laissais un esprit me marcher dessus. Derrière moi, j’entends le petit nouveau faire tomber mon miroir. « C’est une blague ?! Tu sais combien il m’a coûté ? Spoiler : Beaucoup trop pour qu’une petite diva hystérique le laisse tomber par terre ! T’es inexpérimenté, t’as de la chance qu’on soit là et qu’on va quand même sauver ton cul, parce que sinon, bonne chance pour survivre. » Sans rire, ce miroir m’a coûté un bras, alors là, j’ai encore plus les nerfs. C’est bon que j’ai une dent contre Marcel parce que sinon, j’aurais planté là Aaron et la petite princesse.

« Sérieusement, dites-moi que c'est un mauvais trip au LSD ou que j'ai trop fumé hier, parce que là c'est trop pour moi... »  Et un drogué, en plus, génial ! Putain, on a vraiment tiré le gros lot avec celui-là. Actuellement, l’idée de chasser Marcel seul me tente bien. Aaron est plus doué que moi pour gérer les nouveaux et les boulets. Moi, je n’ai pas la patience. J’aime quand le boulot est vite fait et bien fait. J’ai pas le temps ni l’envie de jouer les baby-sitters. « J,j'suis trop vieux pour ces conneries putain.. » Ok, stop « Si c’est trop pour toi, casse-toi. Retourne chez ta mère ou alors, reprends-toi et arrête de te plaindre. »

Je croise le regard réprobateur d’Aaron, mais je l’ignore totalement. Je ne suis pas d’humeur, alors ouais, je ne vais pas être tendre avec le nouveau. Être gentil et compréhensif avec lui ne le protégera pas et ne lui sauvera pas la vie. Personnellement, j’aurais aimé avoir quelqu’un qui me guide un peu et qui me protège lorsque j’étais enfant. Ça m’aurait évité des nuits de cauchemars. Sauf que là, ce n’est pas un gosse, on n’a pas le temps pour la méthode douce. « T’es plus un putain de gamin, bienvenue dans le monde des adultes. »
Made by Neon Demon



Jerk

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre percutante Ft Jimmy & Irwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Présentation Jimmy =)
» Jimmy Jacobs VS Suicide
» A true humanitarian,Jimmy Carter.
» John Cena VS Jimmy Jacobs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: New Orleans :: North Quarter-
Les Petits Plus

Hommes VS Femmes
♀ : 21 vs ♂ : 21

Breaking News
les Démons sont désormés révélés ! l'Audito Mortis commence donc à rassembler ses troupes afin de contrer les forces démoniaques et élaborer une stratégie et réfléchissent à comment se venger de leurs pertes. Les sorciers ont trouvé une solution aux plaies envoyées par Dieu, celles-ci ne sont donc plus un souci pour la population!

Guerre des groupes
Démons: 223 points
Esprits: 123 points
Humains: 50 points
Médiums: 190 points
Possédés: 80 points
Sorciers: 125 points