AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Maintenance du forum ce 23/07 à 14h =D
Pour soutenir le forum ♥
n'hésitez pas à nous laisser un petit mot sur Bazzart & PRD
GROUPES
Merci de privilégier les Esprits (en priorité), Humains et Démons,
ainsi que sorciers voudouns lors de votre inscription! ♥

Partagez | .
 

 Irwyn Laighléis | I have no fucking idea of what I'm doing but I'm doing it well

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Is that blood ? ...No
avatar
Irwyn Laighléis
❝ Is that blood ? ...No ❞
Messages : 405 Points : 2807 Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 4 Jan - 22:03.
Irwyn Laighléis
Avatar: James McAvoy


avatarpv

Carte d'identité

Statut: Médium
Âge: 36 ans
Métier: Traducteur - Interprète. Celui qui paye le mieux obtient ses services. En général, il s'agit de grandes entreprises ayant besoin de quelqu'un pour faire le lien entre eux et leurs partenaires (et/ou subalternes) étrangers. Il parle plusieurs langues couramment : le russe, l'espagnol, le chinois et l'arabe. Il a quelques notions d'hindi mais pas de quoi tenir une conversation.
Lieu de naissance: Waterford, Irlande
Don: Poupée vaudou. Il peut, en connaissant le nom de l'esprit, lui infliger des blessures tout en se blessant lui-même. C'est plutôt par hasard qu'il a découvert cette capacité, il a participé à l'invocation d'un esprit et s'est coupé pendant le processus, se rendant compte qu'il saignait, et que l'esprit aussi.
Particularités: Etant un homme qui veut faire les choses bien, quitte à en payer le prix fort, son corps est couvert de cicatrices, particulièrement ses bras et son torse. Ce sont les marques de ses précédentes rencontres avec des esprits. Ne voulant pas attirer l'attention ou la pitié, il les cache sous des couches de vêtements et envoie balader quiconque osant faire une remarque
Avis sur le surnaturel: Irwyn voit et communique avec les esprits depuis tout petit. Il les prenait pour des amis imaginaire ou de simples êtres de passages. Il y eut des attaques, quelques fois. Cependant, ils habitaient un petit village près de Waterford donc, les esprits n'y étaient pas très présent. C'est qu'une fois arrivé à la Nouvelle-Orléans que les choses sont réellement devenues compliquées pour lui. Il a commencé à doucement s'informer sur le surnaturel, avant de rejoindre l'Audito Mortis après la découverte de ses pouvoirs. Voulant rétablir la paix qu'il était venu chercher à la Nouvelle-Orléans, c'est avec une colère sourde qu'il s'est levé pour utiliser ses pouvoirs afin de chasser les esprits qui hantent les rues.
Membre du: Audito Mortis



Caractère
Au premier abord, Irwyn a l’air hors du temps, hors des normes et des diktats de la société. Il fait tâche, ne semble pas être à sa place. Il a souvent l’air renfrogné, toujours à marmonner tout seul dans sa barbe. Il ne donne pas envie qu’on s’approche de lui, qu’on s’intéresse. Même lui vous dirait de passer votre chemin, d’aller voir ailleurs. Irwyn n’est pas vulgaire – ou alors, qu’en de très rare cas - mais ça ne veut pas dire qu’il ne s’énerve pas ou qu’il ne se montre pas impétueux. Il est plutôt du genre contestataire, à poser des questions, essayer de débattre pour au final, fermer la discussion en disant qu’il n’est pas d’accord avec vous.

Seulement voilà, Irwyn est irrévérencieux mais ce n’est pas tout. Il ne s’agit là que d’une façade, la première couche de la carapace qu’il s’est construire au fil des ans. Irwyn n’aime pas trop en dévoiler sur lui, de peur de finir briser. Il ne veut pas s’attacher et pourtant, il serait le premier à venir vous aider si vous lui demandiez. Il râlerait, comme à son habitude, mais il serait là. Têtu et beaucoup trop fier pour son propre bien, il affirmerait que c’est parce qu’il déteste plus les esprits que vous mais au fond, il s’en serait voulu de ne pas être intervenu. Irwyn est minutieux et légèrement perfectionniste sur les bords. Il aime quand les choses se passent selon le plan et qu’il n’y a pas de dérapages. Ce qui arrive jamais. A partir du moment où Irwyn n’a plus de plan, il est totalement en roue libre. Le premier plan de secours qui vient sera celui qu’il appliquera, peu importe le danger ou la folie de celui-ci.

Irwyn semble prendre tout à la légère, minimisant ses actes où ceux des personnes réussissant à supporter son mauvais caractère. Irwyn est un fataliste, il se bat, dans l’espoir d’un futur meilleur mais ne pense pas y arriver un jour. De temps en temps, il se demande pourquoi il se lève le matin si ses actions sont aussi futiles. Irwyn est engagé, il s’implique mais ne sait pas si ça vaut la peine. Il parle beaucoup, c’est son moyen de détourner l’attention, de décomplexer l’atmosphère, d’oublier son fatalisme ou d’éviter que la conversation ne devienne trop sérieuse. Devoir prendre les choses au sérieux, pour Irwyn, c’est devoir admettre qu’un jour, il ne s’en sortira peut-être pas. Il joue avec sa vie et celles des esprits mais il sait qu’il finira par aller trop loin. Il regarde sa vie défiler devant ses yeux en comptant les personnes qui le regretteront pas. Pour lui, tout ça n’est qu’un jeu et il sait que la maison est toujours gagnante, peu importe comment les joueurs agissent.


Histoire
Ce n’était que ton imagination. Ce n’était que mon imagination. Peut-être bien, ou peut-être pas. La barrière est fine entre réalité et imaginaire. Étais-je seulement réveillé ? N’était-ce pas seulement un cauchemar ? Avais-je mal vu ? Pourtant, je l’aurais juré. J'aurais juré voir une femme passer sa tête entre les rideaux avant de finalement rebrousser chemin. Cela faisait plusieurs nuits qu’elle venait sans jamais franchir le seuil de la chambre. Elle levait simplement des yeux tristes vers moi avant de partir. Jeune garçon, j'étais effrayé par cette femme au visage livide et aux vêtements en lambeaux. Était-ce réel ? Devrais-je prévenir quelqu’un ? Ma famille d’accueil me prendrait-elle au sérieux ? Je n’en savais rien, je ne leur faisais pas confiance non plus, je ne faisais plus confiance à personne. Alors, les yeux embrumés par les larmes et la fatigue, je me recouchai. J'enfouis ma tête dans mon oreiller et restai dans cette position jusqu’au petit matin, de peur que si je relevais la tête, je croiserais le regard de la femme perdue.


♦♦♦


Adolescent prometteur, mes parents adoptifs me voyaient médecin ou avocat, je n’en fis rien. Je voulais devenir interprète-traducteur. C’était un métier méconnu, mais indispensable. Les études me plaisaient. Je passais mon temps à parler et à parler, à répéter encore et encore ses cours dans toutes les langues que j'étudiais. Je prenais des cours par correspondance aussi, je voulais avoir le plus de bagages possibles. Par pour rien, évidemment. Une fois mon diplôme en poche, je m'envolerai loin de Waterford. Waterford que je veux plus que tout quitter. Je sus qui était cette femme qui me rendait visite étant petit. Jeune garçon, je ne comprenais pas, mais en grandissant, en fouillant, en creusant, j'avais fini par savoir. Je ne l’avais jamais connue, ou du moins, n’en avait aucun souvenir. Mais la femme portait le même nom que moi. Ou plutôt, je portais son nom. Personne ne me l'avait dit, bien sûr, personne pour m'expliquer. Évidemment, pourquoi l'auraient-ils fait ? Je dus faire mes recherches seul. Ce n’était peut-être pas plus mal. Ça allait me changer, pour une fois. Je passais souvent pour quelqu’un d’étrange. Certains racontaient même m’avoir déjà vu parler tout seul. Les yeux dans le vague, les mots sortaient de ma bouche, mais aucun destinataire de visible, du moins, pour le reste du monde. Moi, je les voyais. Je discutais avec eux, ils me faisaient peur, la plupart du temps. Je passais sa vie dans une constante frayeur, toujours sur le qui-vive, ne pensant pas avoir le droit à un peu d’intimité. J'étais un passage, un miroir entre les esprits et les hommes, j'en avais conscience. Je devais servir de pont entre les deux, que ça me plaise ou non. J'essayai, plusieurs fois, de refouler mon don. J'y arrivai, c’était calme… Beaucoup trop, ne plus avoir ce contact me faisant souffrir, autant que ça me faisait souffrir lorsqu'il était présent. J'étais piégé, désemparé, n’ayant personne de confiance vers qui me tourner. Jeune homme plein d’avenir, je partis, plus rien ne me retenait ici de toute façon.


♦♦♦


Avant de s’envoler pour la Nouvelle-Orléans, je voulais voir les côtes irlandaises une dernière fois. Je venais souvent ici, en vélo ou à pied. Ici, il y a très peu d’esprit. Je ne me souviens pas en avoir déjà croisé dans ce coin, d’ailleurs. La plupart des morts sont des suicides. Quand on se suicide, on ne veut pas rester. J'aimais bien cet endroit. J'aimais regarder les vagues frapper les falaises et l’écume colorer la roche. J'aurais aimé sauter moi aussi mais, je n’en ai jamais eu le courage. Au fond, aussi effrayé que je pouvais l’être, je ne pouvais me résoudre à partir. Du moins, pas de cette façon. Demain, je poserai le pied sur le sol Américain. L’Irlande me manquera beaucoup, j'étais attaché à ce pays, à ces falaises et à ces vagues, plus que je ne veux bien l’admettre. Peut-être était-ce pour cela qu’je n’avais pas sauté ? De peur de ne plus jamais revoir ce paysage. Je partis, mais, je reviendrai. Tôt ou tard, mes pas me reconduiront ici. Je savais pourquoi je partais. Mon acte avait un sens. On avait besoin de moi là-bas. La Nouvelle-Orléans cherche des volontaires pour aider après Katrina. Je n’étais pas médecin, mais eux avaient besoin d’interprètes pour prévenir les familles. Il y avait eu beaucoup de victimes dont la famille de certaines ne parlait pas un mot d’anglais. On avait besoin de moi, pour être une passerelle, un pont. Comme depuis toujours, j'acceptais ce rôle, mais aujourd’hui, c’était avec plaisir.


♦♦♦


Première fois que je regrette. Première fois que mon métier le fait souffrir. Première fois que je ne fais plus semblant. Je raccroche le téléphone, aux bords des larmes. Je balbutie une excuse et sors de la tente. Je fais quelques pas, encore bouleversé. Je suis resté longtemps à entendre cette maman chinoise pleurer la mort de sa fille. Je ne pouvais pas raccrocher, je ne pouvais pas simplement fermer la discussion alors, j'attendis. J'attendis patiemment d’être congédié. Cet ouragan avait fait beaucoup de dégâts, avait détruit des millions de vies. J'avais arrêté de compter le nombre de personnes que j'avais dû appeler pour leur annoncer la mort d’un proche. J'aurais voulu m’arrêter là et ne plus remettre les pieds dans cette foutue tente. Sauf que je m’étais porté volontaire et que donc, je ne pouvais pas reculer. Piégé dans mon rôle de passerelle, incapable de fuir. Alors, je sèche mes larmes, serre les dents et y retourne. Parce que je ne peux faire que ça, parce que je me suis engagé à le faire, parce que c'est mon devoir mais après cela, c’est fini. Ne comptez plus sur moi. Je ne me laisserai plus piéger dans ce rôle. Si je dois agir, c’est parce que je l’aurais décidé. Je me sens prisonnier mais je sors enfin de sa cage de cristal. Pour m’en construire une nouvelle. La mienne.


♦♦♦


« Invoquer un esprit ? Bah écoute, j’en vois tous les jours mais c’est vrai, qu’est-ce que j’aurai contre en voir un de plus ? 
- … Ça veut dire que t’en es, oui ou non ? Il nous faut un médium et t’es le seul disponible pour l’instant
- Évidemment que je vous suis, si je suis le seul disponible... Pourquoi vous voulez invoquer un esprit ?
- On a besoin d’informations et il n’y a que lui qui peut nous en donner »


C’est débile. Je me renfrogne. Je vois assez d’esprits dans ma vie, c’est pas pour, en plus, aller les appeler pour qu’ils viennent nous rendre visite. Boudeur, je les suis jusqu’au lieu de l’invocation. Je ne sais pas pourquoi, je le sens mal. On a un Wiccan avec nous, je lui jette un rapide coup d’œil, sans lui prêter plus attention. J’observe attentivement la mise en place du rituel. Depuis que j’ai rejoint l’Audito Mortis, je veux en apprendre de plus en plus. Je veux tout savoir sur le surnaturel mais surtout, je veux savoir comment me débarrasser de ces foutus esprits. C’est pour ça que pour l’instant, je râle et je marmonne dans ma barbe. Le rituel commence et j’invoque l’esprit avec eux, sans quitter mon air ronchon. Je tiens un bouquin dans les mains et voulant tourner une page, je me coupe le bout d’un doigt. Je grimace sans quitter l’esprit des yeux. Heureusement d’ailleurs, sinon, j’aurais loupé la petite goutte de sang qui perlait du doigt de ce même esprit. Ça ne lui plût pas et l’esprit disparu immédiatement. Je hausse simplement les épaules, encore un peu perturbé par ce que je venais de voir. Je n’ai pas rêvé, je me suis coupé et l’esprit a eu la même entaille que moi. Voilà qui va changer pas mal de choses.


♦♦♦


J’allais commencer. J’étais sur le point de commencer. Le rituel était prêt, je n’avais plus qu’à appeler l’esprit. Je connaissais son nom, j’avais mon amulette, tout était prêt. Depuis le temps que je pratique mon don maintenant, je connais les bases. J’ai peut-être été loin certaines fois, j’ai failli y passer quelques fois. Un peu comme aujourd’hui. J’ouvre des yeux paniqués. Je ne sais pas où je suis. Je suis coincé sous des décombres. J’essaye de prendre de grandes bouffées d’air mais tout ce que je n’arrive à avaler que de la poussière. J’ai la gorge sèche. Est-ce moi qui hurle en vain ? Ma voix ne porte pas à mes oreilles mais je sais que je suis en train de hurler. Alors, ça y est, c’est ici que tout s’arrête ? C’est ici que je vais rejoindre les bourreaux qui ont rythmé ma vie pendant tout ce temps ? La situation commençait enfin à tourner en ma faveur. Je devenais plus fort, je pouvais me battre contre les esprits. J’avais les moyens de le faire. Je ne veux pas devenir un esprit… Au-dessus, des petits graviers me tombent dessus et j’aperçois enfin la lumière. J’entends les aboiements d’un chien. J’entends des personnes qui se précipitent. J’essaye d’attraper le bras de la femme et je m’y accroche fermement. Je ne veux pas lâcher, j’ai peur de lâcher. J’ai pas survécu jusque là pour mourir étouffer sous les décombres. Alors, je m’accroche, je ne lâche rien. Je sors enfin, je peux enfin respirer normalement. Je hyperventile mais je m’en fous, je suis en vie. La jeune femme qui m’a aidé à sortir veut m’examiner. Je la repousse en lui disant d’aller aider d’autres personnes, que moi, j’allais bien. Instinctivement, je remets en place les manches longues de ma chemise, sans même vérifier si j’étais blessé. Les cicatrices qui ornent mes bras, même en cet instant, je me sens obligé de les cacher. Je n’ai mal nulle part, je suppose que je vais bien. Au pire, ça guérira, ça guérit à chaque fois… J’arpente les décombres, une main barrant mon estomac. Ok, j’ai peut-être une ou deux côtes cassées. Je m’avance sans vraiment savoir vers où. Je ne sais pas où aller. Autour de moi, je ne vois qu’un chaos sans nom, tout n’est plus que mort, douleur et agonie. Je finis par m’arrêter, ne sachant plus pourquoi j’avançais. J’entendais des grognements de douleur, grognements que j’ignorais en premier lieu. Il n’y avait plus que ça autour de moi, un peu plus, un peu moins… Je lève les yeux, m'attendant à voir des morts de plus, ou des familles se cherchant désespérément. Un homme est assis près d'un ancien mur. Il est vivant mais a l'air dans un état pitoyable. Je me mets à courir dans sa direction. « Monsieur, vous allez bien ? » Non, il ne va pas bien, vu l’état de sa chemise « Ne me laissez pas… » Il perd connaissance et je hurle de nouveau à l’aide, espérant capter l’attention d’un médecin capable de sauver cet inconnu.


♦♦♦


J’ai tout de même fini par me faire ausculter. Un peu de force mais ces fourbes m’ont eu par surprise. Avant que je ne puisse protester, je me suis retrouvé assis sur une chaise. J’avais raison à propos des deux côtes cassées. Toutes les petites coupures ont déjà cicatrisé mais je me retrouve avec une nouvelle entaille au niveau de l’estomac. Un infirmier a posé des questions quant aux autres cicatrices présentes mais j’ai eu vite fait de l’envoyer bouler. Casse-toi, va aider quelqu’un au lieu de poser des questions stupides. Je me relève, un médecin voulait me faire des points mais j’ai réussi à m’éclipser, lui piquant tout de même un antidouleur au passage. La nuit va être longue, après cette nouvelle catastrophe, il va y avoir des familles à appeler.


Test RP
Eh, sur ce coup-là, je m’en sors vraiment pas mal. C’était un poltergeist, une vraie teigne, mais j’ai réussi à l’enfermer dans cette boîte à esprit. L’adrénaline commence à redescendre et je commence à ressentir de plus en plus la douleur liée aux coupures. Je tente de faire un pas et une grimace étire mes traits et m’oblige à m’arrêter pour reprendre mon souffle. J’ai peut-être légèrement abusé, mais je n’ai pas eu le choix. Soit je l’occupais suffisamment longtemps le temps de l’enfermer dans la boîte, soit, on y passait tous les deux, l’agent de sécurité et moi. Les plus petites entailles commencent lentement à se résorber, mais il y en a une qui va prendre plus de temps. Je me redresse doucement et je sors un bandage de mon sac. Je bande ça à peu à n’importe comment et je me dirige vers l’homme gisant sur le sol. Il n’a pas l’air en très grande forme, le poltergeist l’a bien amoché. Dans un grognement, je me penche pour prendre son pouls. Bon, il est vivant. Je passe un de ses bras autour de mes épaules et je l’aide à se relever « On va aller voir un médecin, j’en connais un qui peut vous arrangez ça. Par contre, va falloir serrer les dents, la première fois qu’on le voit, on a envie de le frapper. Il ne faudra pas le frapper parce qu’il n’y a que lui qui va pouvoir vous remettre sur pieds »

Je rentre en trombe dans le petit taudis d’Edwin. C’est un des plus grands du coin. En même temps, vu son sale caractère, personne ne veut l’approcher. Parfois, j’ai également envie de lui en mettre une. Quand je rentre, j’entends un bruit sourd et je vois Edwin le cul par terre. « Je dérange ? Peu importe, j’ai un patient pour toi » Il se relève et me fait signe de l’installer sur le lit. Comme d’habitude, il passe son temps à râler et je l’accompagne, répondant à la moindre de ses piques ou insultes. À un moment, il finit par dire quelque chose d’intéressant, je dois aller chercher la trousse de soins. Je la trouve aussi facilement et la rapporte aussitôt, tout en continuant de râler de concert avec lui.

« Pourquoi faut-il toujours que tu m’amènes des gens dans un état aussi pathétique, hein ?! Et puis, t’as jamais appris à toquer avant d’entrer quelque part ? On est chez moi ici au cas où tu l’aurais pas remarqué, pas dans un putain de moulin. Saloperie d’irlandais. On n’aurait pas dû vous laisser une partie de votre indépendance.
- En général, les gens chez qui je rentre sans toquer se plaigne pas, contrairement à toi, saleté de british. Ça se voit que t’es une petite diva, la preuve, vous avez même pas été capable de garder un bout de territoire. Dans ta face, le buveur de thé »

Encore cette vieille rengaine. On adore se taquiner sur nos origines, on est, tous les deux, plutôt sensibles à ce sujet. Ça me fait bien rire quand on se dispute comme ça mais ça, plutôt mourir que de lui dire. Il prendrait la grosse tête, comme si c’était déjà pas suffisamment le cas.

« Tu aurais dû me l’amener plus tôt, sombre crétin. Tu t’es cru dans un hôpital public ou quoi ?
- Oh, pardon, excusez-moi, la prochaine fois, je prendrai rendez-vous.»

Je roule des yeux. Abruti, va. Si j’ai fait comme ça, c’est que je ne pouvais pas faire autrement. Le voilà qu’il continue à parler, et moi aussi. « Maintenant que t’es là, l’irlandais, rends-toi utile. Dans la boite où je range mon matériel, tu devrais trouver une aiguille et un petit flacon avec une étiquette mauve. Remplis l’aiguille avec 20mg du produit. Vite. » Sentant que l’heure n’était plus aux blagues, je m’exécute, non sans continuer de râler même si le flux de paroles est ralenti. Je m’applique pour faire les choses comme il faut.

« Pose ton cul sur la table là, j’vais m’occuper de tes points aussi. Qu’est-ce que t’as encore été foutre pour débarquer chez moi dans un état pareil ?
- Non, moi, c’est bon, pas besoin et pas le temps. De toute façon, ça finira bien par cicatriser tout seul à un moment où un autre. Je ne reste pas, je crois que j’ai oublié un poltergeist dans un vieil entrepôt à quelques centaines de mètres d’ici »


Hors Jeu
Pseudo: Courgette au sucre
Comment as-tu connu le forum? : Par corruption de ce cher Edwin :sisi:
Depuis combien de temps fais-tu du rp?: Un peu plus de 5 ans maintenant  :huhu:
Impressions sur le forum: Très joli tout ça et j'adore le ton humoristique du forum  :lui:
Fréquence de connexion: Autant que possible ♥
Acceptez-vous les interventions dans vos rps?: Bien sûr  :stress:  :lefouet:
Un commentaire? : Bisous ♥




Dernière édition par Irwyn Laighléis le Mar 25 Juil - 11:16, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
I am the Devil
avatar
Caïn A. Sullivan
❝ I am the Devil ❞
Messages : 257 Points : 2546 Date d'inscription : 20/03/2016
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 4 Jan - 22:05.
Coucou Irwyn ^^

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche et si jamais tu as des questions n'hésites pas à nous les poser, le staff est là pour te répondre ^^
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Watch Your Bad Romance
avatar
Leenah M. Danvers
Watch Your Bad Romance
Messages : 369 Points : 3008 Date d'inscription : 25/01/2016 Age : 26
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 4 Jan - 22:12.
Un nouveau médium *_* La corruption c'est le bien! (y'a qu'à demander à Jehan et Lilith! xDDD)

Bienvenue parmi nouuuuuuuuuuuuuuuus ♥ Tout comme Bébé il a dit (il fait ça bien les speechs de bienvenue quand même! xD)

Courage pour la rédaction! J'ai hâte d'en lire davantage ! (WATERFOOOOORD *__* IRLAAAAAAANDE *_*) :coeeur:


Taking Back The Crown
Welcome to the end of eras Ice has melted back to life Done my time and served my sentence Dress me up and watch me die If it feels good, tastes good It must be mine Dynasty decapitated You just might see a ghost tonight



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Is that blood ? ...No
avatar
Irwyn Laighléis
❝ Is that blood ? ...No ❞
Messages : 405 Points : 2807 Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 4 Jan - 22:16.
Waw, quel accueil, merci beaucoup :lamouraussi:


War is never over
Sometimes I don't know where this dirty road is taking me. Sometimes I don't even know the reason why. Well it's easier than just a-waitin' around to die

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
grumpy hermit who cannot lie
avatar
Edwin Rosenbach
❝ grumpy hermit who cannot lie ❞
Messages : 714 Points : 2109 Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 4 Jan - 22:55.
Irwyn ! ♥ J'ai hâte de lire ta fiche :huhu:


Walpurgisnacht
Looking down at the world they've created, land of lost and sedated. Will someone come, save us from this storyline of mass destruction ? Will they stay when they see what we have done just to be free ? BY MAGMA.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 5 Jan - 0:11.
Welcoooooome ♥
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
I'm a Human fighting for his own
avatar
Lucas A. Duplessis
❝ I'm a Human fighting for his own ❞
Messages : 493 Points : 3759 Date d'inscription : 15/03/2016 Age : 32 Localisation : Là où il y a des emmerdes
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 5 Jan - 7:13.
Bienvenue et courage pour la fiche !

Je plussoie Regan... Waterford, Irlande *_*


Open your eyes.
don't get too close, it's where my demons hide. @ ALASKA.
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Is that blood ? ...No
avatar
Irwyn Laighléis
❝ Is that blood ? ...No ❞
Messages : 405 Points : 2807 Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 5 Jan - 12:04.
Merci à tous ♥ :bril:


War is never over
Sometimes I don't know where this dirty road is taking me. Sometimes I don't even know the reason why. Well it's easier than just a-waitin' around to die

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 5 Jan - 13:37.
Bienvenu, petit newbie king
Bienvenu chez les fous :coeeur:
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Don't put the blame on me
avatar
Aaron S. Mulligan
Don't put the blame on me
Messages : 1048 Points : 2443 Date d'inscription : 30/10/2016 Age : 31 Localisation : NOLA
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Million Eyes
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 5 Jan - 21:04.
Haaaaaaaaaaaaaan on a le même don :bril:  Toi aussi, t'es masoooo :huhu: :tutu:

Bienvenue :cc:  et bon courage pour finir ta fiche :cool:



Get ready... to fight  
sign by Wiise.
     
   
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Is that blood ? ...No
avatar
Irwyn Laighléis
❝ Is that blood ? ...No ❞
Messages : 405 Points : 2807 Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 5 Jan - 21:07.
Eheh, j'aime faire souffrir mes personnages :huhu:

Merci beaucoup **


War is never over
Sometimes I don't know where this dirty road is taking me. Sometimes I don't even know the reason why. Well it's easier than just a-waitin' around to die

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
You Call Me a Bitch like it's a bad thing...
avatar
Aedhan H. Mulligan
❝ You Call Me a Bitch like it's a bad thing... ❞
Messages : 842 Points : 4748 Date d'inscription : 25/01/2016 Age : 26
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day: Shatter Me - Lindsay Stirling ; Believer - Imagine Dragons ; Oh Lord - In This Moment ; Skin - Rag'N'Bone Man ; Who We Are - Imagine Dragons ; The Fighter - In This Moment ; Blood on My Name - The Brothers Bright
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 6 Jan - 10:20.
C'est tout bon pour nous Wywy! *_* Hé bah il va promettre le grognon! xD

(il croit qu'il a oublié un polgy? XDDDDDDD )

Je te laisse le petit guide de validation pour t'y retrouver sur le fo'! N'hésite pas aussi à participer aux derniers chiffres du calendrier de l'avent, ça fait des cadeaux de bienvenue! =D

   
Tu es validé(e)!
Bienvenue chez les fous

   
Maintenant que tu as passé le plus dur, on te laisse un petit guide de navigation sur le forum!

   Avant toute chose, tu peux dès à présent ouvrir ton sujet de liens et de rp's. Dans la section des rp's, tu auras également accès à quelques aides pour te trouver des partenaires de jeu avec les demandes de rp's où tu auras également l'occasion de demander des sujets concoctés par l'ô dieu connard lui même! Lorsque tes sujets seront terminés ou s'ils sont malheureusement à l'abandon, n'oublie pas de les faire archiver afin de faciliter la vie du staff =D

   Tu as également à ta disposition de quoi faire évoluer ton personnage! C'est à ça que sert la boutique du forum. Tu y trouveras les évolutions typiques pour ton personnage ainsi que les demandes de phrases de rang, de changement de pseudo, d'avatars,... ainsi que les demandes de double et triple comptes! La boutique fonctionne avec des points (que tu peux retrouver dans ton profil et dans tes messages) et si tu désires en gagner, voici comment faire: gagner des points

   Tu as donc toutes les clés du divin royaume! Nous te souhaitons donc une bonne visite et de joyeux rps sur HOH! (oh oh).

   Bon jeuuuuuu  

   


In chains
Somebody break these chains. Wrapped around this heart. I don't want you leaving, I'm begging for mercy, oh to break these chains. Oh heaven help me now, Trade these shackles for a crown. And I'm on my way, way down.BY PHANTASMAGORIA


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Is that blood ? ...No
avatar
Irwyn Laighléis
❝ Is that blood ? ...No ❞
Messages : 405 Points : 2807 Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 6 Jan - 10:31.
Anh, super, merci beaucoup :hihi:

Je m'en occupe dans la matinée :russe:


War is never over
Sometimes I don't know where this dirty road is taking me. Sometimes I don't even know the reason why. Well it's easier than just a-waitin' around to die

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Demons just want to have fun
avatar
Noah J. Forester
❝ Demons just want to have fun ❞
Messages : 484 Points : 2831 Date d'inscription : 20/06/2016 Age : 26 Localisation : Sur son nouveau terrain de jeu
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 10 Jan - 18:24.
Bienvenue ! J'espère que tu t'amuseras bien o/
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Is that blood ? ...No
avatar
Irwyn Laighléis
❝ Is that blood ? ...No ❞
Messages : 405 Points : 2807 Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 10 Jan - 20:52.
Merci :rolly:


War is never over
Sometimes I don't know where this dirty road is taking me. Sometimes I don't even know the reason why. Well it's easier than just a-waitin' around to die

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 18 Mar - 21:28.
J'ai tout lu! #fierté :super:

J'ai beaucoup aimé! J'espère qu'on pourra rp ensemble! :3
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Is that blood ? ...No
avatar
Irwyn Laighléis
❝ Is that blood ? ...No ❞
Messages : 405 Points : 2807 Date d'inscription : 04/01/2017
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Relations:
Song of the day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 18 Mar - 21:33.
Content que ça t'ait plu, j'espère qu'on pourra rp ensemble :stress:


War is never over
Sometimes I don't know where this dirty road is taking me. Sometimes I don't even know the reason why. Well it's easier than just a-waitin' around to die

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Irwyn Laighléis | I have no fucking idea of what I'm doing but I'm doing it well

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « but these stories don't mean anything when you've got no one to tell them to. » ♔ NOLAN ♡.
» Grayson • Have you any idea why a raven is like a writing desk? [Liens]
» Elena ❥ We seemed like a good idea
» When you has no idea, you has no title ~ [ PV ~ Emilia / Yelena ]
» Grayson • Have you any idea why a raven is like a writing desk?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House Of Hell :: Take Me In :: Présentations :: Fiches Validées-